Rossi : "En finissant mon tour, j'aurais pu être encore plus devant !"

Le pilote Yamaha a fini la première journée en Argentine à la septième place, mais en a sans doute gardé en réserve en vue des qualifications et de la course.

Difficile de savoir pour le moment si la septième place de Valentino Rossi à l'issue de la première journée en Argentine est réellement représentative du niveau de performance de la Yamaha.

Le niveau d'adhérence de la piste rend bien sûr encore délicate la lecture des prestations des performances des pilotes, mais le fait d'avoir vu le Docteur enchaîné trois meilleurs secteurs, avant de regagner le stand alors qu'il semblait en mesure d'aller chercher le meilleur temps absolu de la journée, laisse perplexe.

Selon l'intéressé, la manœuvre ne visait en rien à dissimuler le véritable niveau de la M1, mais plutôt à rentrer effectivement le plus tôt possible au garage pour chausser des gommes tendres. "J'avais les pneus de course, et je savais que j'étais rapide, mais je voulais rester dans le top 10", a expliqué le numéro 46. "Car si demain il pleut, c'est un problème. Donc je ne savais pas si j'avais assez de temps pour mettre les tendres, donc je me suis arrêté. Malheureusement, après avec les tendres j'ai fait un tour plus ou moins semblable [à celui qu'il avait déjà sur le classement], donc si je le savais, en finissant mon tour, j'aurais pu être encore plus devant !"

Un tour avorté qui fait parler

À le croire, Rossi aurait donc pu encore mieux figuré au classement des temps combinés. Au moins le fait d'avoir recouru aux pneus tendres lui a permis de constater que le gain de performance avec les autres enveloppes n'était pas remarquable. "Je me sens à l'aise avec la moto, surtout sur les pneus de course, j'ai une bonne base, donc je peux bien piloter", constate l'Italien.

"Malheureusement j'ai plus de problèmes avec les pneus tendres, je m'attendais à plus améliorer, mais j'ai souffert en tendres. Cela peut être un problème pour bien gérer demain en qualifications, car on ne connaît pas notre potentiel, on ne sait pas quels pneus utiliser. Mais d'un autre côté c'est aussi difficile de comprendre car les pneus se dégradent, et le grip augmente, donc on verra si on est assez fort pour faire le bon choix."

Alors que bon nombre de pilotes ont émis des doutes sur l'opportunité d'avoir resurfacé certaines parties du tracé, avec un niveau d'adhérence qui ne serait pas au rendez-vous, Rossi estime pour sa part que le circuit de Termas de Río Hondo propose un grip linéaire. "La nouvelle surface est un peu meilleure car on a moins de bosses, et je pense que Michelin avait un peu peur du niveau de grip, donc ils ont apporté plus de pneus", observe le transalpin. "Mais au final, le niveau de grip du nouvel asphalte est très similaire au niveau de grip de l'ancien asphalte. J'aime la piste, elle est en bonne condition."

Avec Michaël Duforest

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Valentino Rossi
Type d'article Réactions