Rossi : "C'est une grande surprise, surtout pour nous"

Le pilote italien a décroché un troisième podium en autant de courses cette saison, et se retrouve à présent en tête du championnat. Une situation qui semblait inimaginable il y a encore quelques semaines.

Rossi : "C'est une grande surprise, surtout pour nous"
Podium : deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, le troisième, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Qui l'eût cru ? Après trois courses cette saison, c'est bel et bien Valentino Rossi qui va s'avancer vers la partie européenne du calendrier avec le statut de leader de championnat. Une place qui ne doit rien au hasard, tant le Docteur a fait valoir lors des trois premiers Grands Prix sa science de la course.

Qualifié pour la première fois de l'année sur la première ligne de la grille, en troisième position, le pilote italien a réalisé une course d'attente en laissant s'écharper les deux pilotes Honda devant lui. Toujours à une distance raisonnable, le numéro 46 a par la suite fait parler la poudre une fois que Dani Pedrosa s'est retrouvé en position de tampon entre le pilote Yamaha et Marc Márquez.

La qualité de la M1 sur les fins de course, déjà observée lors des précédentes échéances, a fait le reste alors que Dani Pedrosa était pour sa part en proie à une forte dégradation de son pneu avant. "La moto détient quelque chose de positif, en particulier à la fin des courses, où je suis capable d'attaquer fort", explique le transalpin, qui rappelle ses précédents faits d'armes. "En Argentine avec Cal [Crutchlow], et ici avec Dani, j'ai pu attaquer."

Et grâce à sa deuxième place du jour, Rossi peut se targuer d'être à présent le seul pilote à être monté sur chacun des trois premiers podiums de la saison. Une remarquable régularité, qui lui vaut d'occuper la première place au général, bien aidé par l'abandon de son coéquipier Maverick Viñales en début de course.

"C'est une grande surprise, surtout pour nous", reconnaît le multiple Champion du monde, qui reste cependant prudent quant à la suite des événements. "Je pense que l'équipe et moi nous avions besoin de plus de temps pour comprendre la moto, la façon de la piloter et de la régler. Nous n'en sommes qu'à trois courses, ce sera très, très difficile de rester à cette position, en particulier avec Viñales et Márquez qui sont toujours très rapides, mais c'est déjà bien [d'être en tête du championnat à ce stade de la saison]."

Incartade avec Zarco

Si la série de victoires de Viñales a connu un coup d'arrêt à Austin après que le pilote espagnol ait chuté dans le virage 18, il aurait pu en être de même pour Rossi, longtemps en bagarre pour la troisième place avec un certain Johann Zarco.

Le problème ne vient pas de la Direction de course, mais de Zarco.

Valentino Rossi

Le Français, qui n'a décidément pas froid aux yeux, y est même allé de son attaque pour tenter de prendre l'avantage sur l'Italien, sans succès alors que ce dernier a protégé sa position en coupant l'une des chicanes rapides du circuit texan.

Une manœuvre qui a valu à Rossi d'être pénalisé de trois dixièmes pour un supposé gain de temps, mais qui aurait surtout pu signer l'arrêt de l'aventure pour les deux hommes. "Pour moi, ce n'est pas juste, car j'avais deux possibilités", assène le numéro 46, encore agacé. "Soit je la jouais comme ça, soit on entrait en contact et on chutait. J'ai vu ici et là que c'était 'un avantage de gagné', et bien sûr j'ai gagné un avantage donc avoir trois dixièmes de pénalité, ça me va."

Mais plus que la sanction infligée par les commissaires de course, qui n'a finalement eu aucune conséquence sur le résultat, c'est bien l'outrecuidance du pilote cannois que le Docteur semble n'avoir que peu goûté. "Pour moi le problème ne provient pas de la Direction de course, mais de Zarco. Il est toujours très rapide, il pilote la moto très bien, il a un grand potentiel. Mais nous ne sommes pas en Moto2. Si vous voulez doubler, vous devez le faire d'une autre façon. Il est arrivé au dernier moment, et selon moi il doit rester plus tranquille." Zarco appréciera...

Voilà donc Rossi en tête du championnat, devant Viñales. Si ce résultat peut sembler flatteur, il ne cache pas la disette de victoires qui se poursuit pour l'Italien, qui n'a plus triomphé depuis le Grand Prix de Catalogne 2016, il y a bientôt un an !

Mais le pilote Yamaha entend bien changer cela avec l'arrivée des prochaines courses en Europe, sur des circuits qu'il affectionne et qui selon lui reflète davantage l'atmosphère du MotoGP. "Pour moi, lorsque je démarre une saison, mon objectif premier est d'essayer de gagner une course", assure le transalpin. "Cette année, c'est la même chose. Rester aux avant-postes avec Márquez et Viñales va être très difficile, mais nous devons profiter du moment présent. À présent nous allons retourner en Europe, et arriver dans une très bonne partie du championnat, car nous avons Jerez, Le Mans, le Mugello, Barcelone, Assen. Pour moi c'est une sensation incroyable de rouler là-bas. Il y a des pistes qui me font resurgir de fantastiques souvenirs, et qui sont très appréciables en MotoGP. Et l'ambiance est vraiment typique du Championnat du monde de MotoGP. Mais cela mis à part, nous devons continuer comme ça, rester concentré et essayer de faire le maximum."

 

Polo Yamaha Valentino Rossi
Polo Yamaha Valentino Rossi, en vente sur Motorstore.com
partages
commentaires
Grâce à sa victoire, Márquez se relance au championnat

Article précédent

Grâce à sa victoire, Márquez se relance au championnat

Article suivant

Fin de série pour Viñales à Austin

Fin de série pour Viñales à Austin
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021