Rossi se voit dans le "groupe sauvage" en lutte pour le podium

La première ligne était peut-être à sa portée, mais elle a échappé de justesse à Rossi.

Valentino Rossi a décroché à Austin sa meilleure qualification de ce début de saison, son cinquième temps en qualifs lui permettant de s'installer à une place bien plus reluisante qu'au Qatar (8e) ou en Argentine (11e). Mieux, il estime qu'un tour un peu mieux exécuté lui aurait permis de figurer dans le trio de tête, qu'il n'a manqué que pour 20 millièmes.

"J'avais le potentiel pour être en première ligne et j'en suis très proche, mais il y a un ou deux freinages où je n'ai pas attaqué suffisamment et au final je suis cinquième. Bien sûr, c'est mieux d'être en première ligne, mais pour la course partir dans le top 5 ça va", concède-t-il.

"C'est ma meilleure qualif de la saison. Mais le plus important c'est que je me sens bien avec la moto et que j'ai un assez bon rythme", retient Rossi. "J'arrive à entrer fort dans les virages, je m'amuse quand je pilote."

"Il faut qu'on améliore des détails à certains endroits, mais on a bien travaillé pendant ces deux jours, alors attendons d'être à demain. Espérons qu'il fera beau et que la course sera sèche, parce que dans ces conditions on peut être compétitifs."

À la seule exception des Essais Libres 3 ce samedi matin, Rossi s'est maintenu dans le groupe de tête durant tout le week-end et il a prouvé qu'il fallait compter sur lui dans les time attacks, quand venait l'heure de faire parler la vitesse pure. Qu'en sera-t-il de sa performance sur la durée ? Ces deux jours lui ont donné une idée assez précise de la hiérarchie à laquelle il faut s'attendre et, sur le papier, ça n'est pas pour la victoire qu'il pense pouvoir se battre.

"Pour le moment, à mon avis, Márquez et Viñales sont un petit peu plus rapides parce qu'à la fin des EL4 ils ont réussi à tourner en 2'04. Moi, j'ai essayé et je n'ai pu faire que 2'05", souligne le Docteur. "Ensuite, il y aura un groupe sauvage [en lutte] pour le podium, qui pourra être Iannone, Zarco, moi, Crutchlow et peut-être d'autres, alors ce sera dur. Il faut encore qu'on travaille sur des choses qui ne me plaisent pas totalement, j'espère qu'on progressera demain."

Des progrès, Yamaha en a déjà accompli, ce que prouve le mordant des deux M1 officielles face à la concurrence ici. Aux yeux de Rossi, c'est le signe que les bons investissements ont été faits. "L'année dernière, Honda et Ducati ont investi beaucoup plus d'argent et de personnes pour travailler sur l'électronique, or Yamaha ne l'a peut-être pas assez fait et c'était le problème, on a pris un peu de retard, mais il semble à présent qu'on arrive travailler plus fort de ce point de vue-là."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Sous-évènement Qualifications
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions