Rossi heureux de sa course et de sa situation au championnat
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, vainqueur
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium: Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Auteur d'une course menée de façon impeccable sur la piste argentine de Termas de Río Hondo, Valentino Rossi a rappelé s'il en était encore besoin que malgré ses 36 ans, il reste l'une des références du plateau de MotoGP.

Après une qualification délicate, et bien que désigné par le poleman Marc Márquez comme l'un de ses principaux rivaux, la course s'annonçait délicate pour le pilote Yamaha, qui choisissait de disputer cette manche avec un pneu extra-hard à l'arrière, un choix censé lui permettre d'être en meilleure forme en fin de course et de donner du fil à retordre à quiconque aurait opté pour un pneu plus tendre.

Un choix payant

Parmi ces pilotes figurait Márquez, qui en début de course, creusait un écart important qui le mettait - a priori - relativement à l'abri de ses adversaires. Toutefois, lors de la seconde partie du Grand Prix, Rossi, progressivement et régulièrement, revenait sur le pilote espagnol, jusqu'à sembler réellement en mesure de lui disputer la victoire.

A deux tours de la fin, la bagarre s'enclenchait vraiment, mais elle a malheureusement tourné court, la faute à un contact entre le pilote Honda et le pilote Yamaha, abandon du premier à la clé. Mais Rossi, lui, restait donc sur ses roues et allait empocher un succès de plus cette année après celui acquis lors de la manche d'ouverture au Qatar, à Losail.

Lire aussi - Le résumé de la course

La joie d'avoir gagné, la déception de n'avoir pas lutté davantage avec Márquez

Bien évidemment, après la course, Rossi affichait sa satisfaction quant à cette grande victoire: "C'est une belle victoire, nous avons pris la bonne décision et sommes partis avec la gomme extra-hard. Lorsque j'ai vu Marc démarrer avec le pneu rouge ("hard", plus tendre que l' "extra-hard", ndlr.), j'ai su qu'il allait essayer de pousser au départ. J'ai pris un bon départ mais au premier virage, Iannone m'a poussé vers l'extérieur. Etape après étape, je suis revenu, et quand je suis arrivé en seconde position, Marc avait une avance de l'ordre de quatre secondes. Je savais que la course était longue, et qu'il pouvait se trouver en difficulté."

Il y aurait pu avoir une belle bataille dans le dernier tour

Valentino Rossi

Il poursuit son récit de cette manche argentine qui restera l'une des plus belles de la saison 2015, à n'en pas douter: "En le rattrapant tour après tour, je pouvais le voir au loin mais aussi de plus en plus proche., ce qui était une sensation agréable! Je l'ai dépassé au freinage, mais c'est un pilote avec qui ça passe ou ça casse; il m'a touché dans le virage, puis il m'a touché encore au moment où j'accélérais. Je pense qu'il a commis une erreur, et il est tombé. C'est dommage car il y aurait pu avoir une belle bataille dans le dernier tour. En trois courses, nous avons démontré que nous pouvons être compétitifs partout et nous battre pour le championnat."

Effectivement, après trois manches, Rossi possède 66 points et devance de six longueurs Andrea Dovizioso, son dauphin au classement général. Mieux encore, il possède vingt-neuf points d'avance sur son équipier mais néanmoins grand rival Jorge Lorenzo, et trente longueurs sur Márquez. Le prochain rendez-vous du calendrier a lieu à Jerez de la Frontera, un circuit qui a toujours bien convenu à l'Italien, qui pourrait y remporter un septième succès en catégorie reine, après ceux obtenus en 2001, 2002, 2003, 2005, 2007 et 2009.

Lire aussi - Les classements après l'Argentine

partages
Márquez déçu mais le regard déjà tourné vers Jerez
Article précédent

Márquez déçu mais le regard déjà tourné vers Jerez

Article suivant

Une course décevante de plus pour Jorge Lorenzo

Une course décevante de plus pour Jorge Lorenzo
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021