Rossi : "J'ai été chanceux d'avoir été au bout"

partages
commentaires
Rossi :
Par : Willy Zinck
7 mai 2017 à 19:16

Le pilote italien a été en grande difficulté avec sa Yamaha durant la course, manquant d'adhérence et présentant beaucoup de patinage.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

En difficulté à la surprise générale à Jerez, Yamaha attendait avec impatience la hausse des températures ce dimanche, qui selon les dires de l'équipe devait permettre aux M1 de retrouver un tant soit peu de compétitivité au cours d'un week-end bien morose pour la marque aux trois diapasons. 

Il n'en a rien été finalement, et la hausse du mercure n'a pas changé la donne. Si Maverick Viñales est parvenu à sauver les meubles en terminant à la sixième place, Valentino Rossi a pour sa part rétrogradé jusqu'en dixième position.

Large vainqueur en Andalousie l'an passé, le Docteur a été le premier étonné de ce manque de performance cette saison. "Ce fut un week-end très difficile et surtout une course très difficile pour nous bien sûr", ne cache pas le transalpin. "Nous nous attendions à être plus forts, plus compétitifs, surtout en regardant le résultat des dernières années ici à Jerez."

Rossi/Zarco, le retour

Pourtant, le pilote italien avait animé le début de course grâce à une belle bataille avec Johann Zarco, dans une sorte de revanche d'Austin. Mais l'Italien a par la suite été contraint de baisser de rythme en raison de mauvaises sensations avec ses pneumatiques. "Nous avons eu beaucoup de mal avec la vitesse à l'accélération", reprend-il. "Cela a été notre problème principal tout le week-end. Pour la course, nous avons essayé de modifier l'équilibre, car nous étions inquiets de la durée de vie du pneu arrière medium."

Comme Maverick Viñales plus tôt dans le week-end, Rossi déplorait après la course un fort patinage. "Nous avons essayé d'avoir moins de patinage, mais au final c'était encore pire parce que j'ai également perdu le feeling à l'avant, et ensuite la course a également été compliquée au freinage et en entrée [de virage]," poursuit le pilote Yamaha, qui s'estime heureux de ne pas avoir chuté compte tenu des circonstances. "À la fin, surtout à gauche, j'ai commencé à ressentir une très grande vibration et j'ai dû ralentir de trois secondes au tour. J'ai été chanceux d'avoir été au bout."

Malgré sa contre-performance du jour, le numéro 46 préserve tout de même la tête d'un championnat très serré, quatre pilotes se tenant en effet en dix points. "C'est très intéressant, parce que nous sommes quatre pilotes en dix points [au classement]", constate-t-il. "Lors des deux premières courses, notre moto fonctionnait très bien, Viñales a gagné deux courses et nous avons placé deux motos sur le podium. Et lors des deux courses suivantes, Honda a fait pareil. Je pense que cette année cela va être comme cela : chaque circuit est une autre histoire, comme un mini-championnat. Mais nous espérons qu'au Mans nous pourrons aller plus vite."

Article suivant
Pour Lorenzo, ce podium est "plus important qu'une victoire"

Article précédent

Pour Lorenzo, ce podium est "plus important qu'une victoire"

Article suivant

Frustration et incompréhension pour Viñales après sa sixième place

Frustration et incompréhension pour Viñales après sa sixième place
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck