Rossi juge qu'il n'était "pas assez fort" pour gagner
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, troisième
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, et Andrea Dovizioso, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : le deuxième Andrea Iannone, Ducati Team, le vainqueur Jorge Lorenzo et le troisième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : le deuxième Andrea Iannone, Ducati Team, le vainqueur Jorge Lorenzo et le troisième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, et Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Le casque de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, pour le Grand Prix d'Italie 2015 au Mugello
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, et Andrea Dovizioso, Ducati Team

Ils étaient 13 000 de plus que l'an dernier. 13 000 tifosi que le niveau de forme actuel de Valentino Rossi a contribué à attirer vers le Mugello ce week-end pour assister au Grand Prix d'Italie.

A en croire les sifflets réservés à Lorenzo - dont la performance a pourtant de quoi susciter le respect - ils n'ont pas tout à fait eu ce qu'ils attendaient. Rossi s'est pourtant employé à rattraper un week-end plutôt mitigé, offrant aux tribunes bien des dépassements à acclamer cet après-midi, ainsi qu'un magnifique sauvetage au Correntiao. Il lui a toutefois été impossible de se hisser plus haut que la troisième place.

"Il y avait beaucoup de monde au Mugello, parce que je suis très compétitif et tous les fans italiens s'attendaient à une grande course de ma part. C'est un peu dommage, mais ça n'a pas été une course fantastique," reconnaît-il. "Je n'étais pas assez fort. Au final, je suis quand même monté sur le podium après une belle remontée et une course difficile. C'est toujours magique d'être sur le podium avec toute cette foule qui envahit la piste."

S'il a l'habitude de voir ses performances aller crescendo après des débuts de week-end plutôt discrets, cette fois Rossi a quelque peu stagné. Il le reconnaît aisément, il n'a pas suivi le bon chemin dans ses réglages et les modifications testées n'ont pas apporté les résultats escomptés. C'est donc avec des sensations mitigées, notamment dans le train avant de sa moto, qu'il a disputé cette course.

Parti huitième, il a perdu plusieurs places dans le premier tour avant de se défaire un à un des hommes du second groupe. Neuf tours plus tard, une fois qu'il a eu la voie libre, Rossi avait encore fort à faire pour combler les 2.7s qui le séparaient de Dani Pedrosa et se mêler à la bagarre pour le podium.

J'ai eu du mal tout le week-end. Je n'ai jamais été très fort. Pendant la course, j'ai beaucoup souffert.

Valentino Rossi

Le Docteur a retrouvé du poil de la bête durant cette phase de la course, tournant longuement aux alentours des 1'48.5, plus vite que les pilotes qui le devançaient. Il est même celui qui a pu enregistrer ses meilleurs chronos personnels le plus tard, jusqu'à l'avant-dernier tour, et ce fut déterminant.

Pour en arriver là, il admet qu'il a la vie dure : "J'ai eu du mal tout le week-end. Je n'ai jamais été très fort et je n'ai pas réussi à être très rapide. Pendant la course, j'ai beaucoup souffert, en particulier dans le premier tour."

Valentino Rossi conserve la tête du Championnat du Monde, mais il sent désormais le souffle de Jorge Lorenzo dans son cou : six points les séparent désormais... "Je pense qu'il faut que l'on progresse, surtout vu à quel point Jorge est fort. Il est en grande forme et il faut être très compétitif pour rivaliser avec son niveau."

 

partages
commentaires
Dovizioso - Un problème technique à l'origine de son abandon

Article précédent

Dovizioso - Un problème technique à l'origine de son abandon

Article suivant

Pedrosa - Physique ok, moto à développer

Pedrosa - Physique ok, moto à développer
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021