MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
EL3 dans
13 Heures
:
54 Minutes
:
05 Secondes
09 oct.
Prochain événement dans
20 jours
16 oct.
Prochain événement dans
27 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
34 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
48 jours
13 nov.
Prochain événement dans
55 jours
20 nov.
Prochain événement dans
62 jours

Rossi : "Sur le papier, ce n'est pas un circuit pour les Yamaha"

partages
commentaires
Rossi : "Sur le papier, ce n'est pas un circuit pour les Yamaha"
Par :

Si les caractéristiques du circuit Bugatti ne semblent pas convenir de prime abord aux machines japonaises, ces dernières ont tout de même réussi, comme l'an passé, à faire bonne figure. À l'image de Rossi, troisième ce vendredi.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

W.Z., Le Mans - Plus que jamais, la Yamaha semble faire tourner les têtes au sein de l'équipe officielle du constructeur japonais. Deux semaines seulement après avoir été en retrait – comme en 2017 – sur le circuit de Jerez, les M1 ont cette fois-ci fait leur retour au premier plan au Mans pour le début du Grand Prix de France.

Et c'est Valentino Rossi qui mène les troupes au terme de cette première journée sur le circuit Bugatti, l'Italien étant crédité du troisième chrono aux temps combinés. Une répétition de l'an passé en somme, et qui va dans le bon sens pour la marque aux trois diapasons.

Mais ce regain de forme, tout relatif, semble plus tenir d'une combinaison de facteurs propices aux machines japonaises qu'à un hypothétique remède trouvé lors des diverses journées d'essais qui ont séparé les deux derniers Grands Prix.

"C'est plus positif que ce à quoi je m'attendais", admet Rossi, premier surpris par sa bonne performance du jour. "À Jerez, on s'attendait à souffrir, et même au Mugello j'étais relativement lent. Mais le fait est que notre moto fonctionne bien sur cette piste, ce tracé. Il faut dire aussi que l'asphalte est très bon, et même la température n'est pas trop élevée. Avec les pneus durs, j'ai eu un bon rythme, ce qui est un bon signe en vue de la course. Nous ne sommes que vendredi, mais c'est beaucoup plus marrant comme ça plutôt que comme à Jerez."

Le Mans, une combinaison gagnante pour les Yamaha

Le profil du tracé manceau, faisant se succéder les phases d'accélérations et de freinages, ne semble pourtant pas convenir en théorie aux M1. Mais le niveau de grip fourni par le tarmac sarthois, lié au revêtement appliqué l'an passé et à une fenêtre de température optimale, favorisent selon le numéro 46 l'éradication du phénomène de patinage.

"Sur le papier, ce n'est pas un circuit pour les Yamaha, étant donné que c'est un circuit d'accélération/freinage", confirme Rossi. "Nous ne savons pas pourquoi nous sommes si rapides sur ce circuit [rires]. Nous venons de Jerez où nous avons eu beaucoup de problèmes, et nous utilisons la même moto ici, et c'est ok. Le Mans, ce doit être une combinaison de la moto, des pneus et de la piste. Sur cette piste, historiquement il y a beaucoup moins de patinage, car les [rayons de] virages sont plus courts, et l'asphalte a plus de grip. Donc, quand ces deux éléments sont combinés, l'électronique est moins importante, et nous souffrons moins."

L'an dernier, Le Mans avait sans doute été le circuit où les Yamaha avaient le plus dominé la concurrence de toute la saison – avec une première ligne Viñales/Rossi/Zarco, mémorable. Malgré les bonnes dispositions de l'équipe nippone ce week-end, pareil tir groupé semble cependant plus délicat cette année, alors que Marc Márquez et Andrea Dovizioso, qui a battu le record de la piste aujourd'hui, sont plus que jamais dans le coup.

Une deuxième place "surprise" pour Márquez

Article précédent

Une deuxième place "surprise" pour Márquez

Article suivant

Pedrosa en souffrance au Mans

Pedrosa en souffrance au Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Catégorie Essais Libres - Vendredi
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck