Rossi : Lorenzo, "l'un de mes plus grands adversaires"

Le pilote italien salue aujourd'hui le départ de son ancien coéquipier et rival, un champion dont il reconnaît le talent et l'envergure. Indéniablement, Jorge Lorenzo aura compté dans sa propre carrière.

Rossi : Lorenzo, "l'un de mes plus grands adversaires"

Valentino Rossi a admis ne pas avoir été très surpris par le départ annoncé aujourd'hui par Jorge Lorenzo, qui à l'issue du Grand Prix de Valence mettra un terme à sa carrière. Bien que sous contrat avec Honda pendant encore un an, le Majorquin jette l'éponge, échaudé par un an de blessures et une saison des plus décevantes avec la Honda.

Dans le puzzle qui se met en place pour la saison prochaine, et alors que Johann Zarco était en contact avancé avec Yamaha pour devenir pilote d'essais, Rossi dit avoir senti que quelque chose se préparait lorsque le Français s'est détourné d'Iwata pour accepter un remplacement chez LCR Honda pour les trois dernières courses de la saison, bien que Jorge Lorenzo assure pour sa part qu'il a pris sa décision après la dernière course en date.

"Comment dire… Oui, non… ça ne m'a pas tellement surpris", fait savoir le pilote italien, "simplement parce que Yamaha avait demandé à Zarco s'il pouvait être pilote d'essais et Zarco avait dit cela au sujet de Honda. Alors en faisant le rapprochement, je me suis dit que Jorge aurait de toute façon du mal à continuer avec ces résultats et on pouvait donc penser que Honda avait peut-être déjà réfléchi à un remplaçant."

Lire aussi :

Pour Rossi, le manque de motivation ressenti cette saison chez son ancien rival peut en tout cas aisément expliquer un tel choix. "C'est vraiment dommage, parce qu'on perd un très grand pilote, un de ceux qui sont vraiment forts. Mais c'est la course. C'est dur, il faut avoir envie, être motivé, mais surtout il faut y prendre du plaisir parce que sinon c'est une vie difficile. Ce sont des choses très personnelles, chacun a son horloge interne", estime-t-il.

Deux adversaires au lien spécial

Rossi est le pilote avec lequel Lorenzo aura le plus cohabité au cours de sa carrière. Associés durant sept ans chez Yamaha, ils ont écrit ensemble un pan majeur de l'Histoire du MotoGP, remportant quatre titres durant cette période d'union. Une union tumultueuse, avec ses périodes de tension et d'apaisement, dont le #46 veut aujourd'hui retenir ce qu'elle a eu de bénéfique.

"On a été coéquipiers longtemps, on a partagé le même stand pendant de nombreuses années. À titre personnel, il a été l'un des plus grands adversaires de ma carrière, je pense qu'on a fait ensemble certaines des plus belles courses dont je me souvienne dans mon parcours", salue Rossi, qui retient en particulier le fameux duel du Grand Prix de Catalogne 2009.

"Mon meilleur souvenir est le week-end de Barcelone en 2009, où l'on s'est battus tout le week-end. Je pense que quand on mène une bagarre comme celle-ci, pendant toute la saison, mais surtout tout le week-end et jusqu'au dernier virage, ensuite on partage quelque chose de spécial avec son adversaire, même si on n'est pas de grands amis. C'est donc mon meilleur souvenir avec Jorge car cela a été une grosse bagarre jusqu’au bout. Quand on s'est retrouvé dans le parc fermé, on s'est enlacé et c'était un bon moment car on a donné le maximum pour terminer devant et la bagarre a été super."

Lire aussi :

"J'ai vécu avec Lorenzo beaucoup de bons moments, et aussi beaucoup de mauvais moments. Nos rapports ont connu des hauts et des bas ! Parmi les bas, il y a eu 2015 par exemple. Mais il y a aussi eu des hauts, comme quand on s'est battu l'un contre l'autre. Il a été un grand coéquipier, c'était toujours une belle motivation quoi qu'il en soit."

"Jorge est clairement l'un des pilotes les plus importants de l'ère moderne du MotoGP. Je pense que l'on perd une part très importante de notre sport. Il est un grand champion, il m'a souvent impressionné par sa vitesse, par sa concentration, et depuis le moment où il est arrivé en MotoGP il a toujours été très fort, dès le premier moment. Depuis 2008, donc cela fait plus de dix ans. [...] C'est vraiment dommage qu'il arrête, mais il va bien physiquement, il est OK, et je lui souhaite bonne chance pour l'avenir", conclut Valentino Rossi.

partages
commentaires
Zarco ne veut "vraiment pas louper" une opportunité Honda

Article précédent

Zarco ne veut "vraiment pas louper" une opportunité Honda

Article suivant

Márquez : Lorenzo, un "vrai champion"

Márquez : Lorenzo, un "vrai champion"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021