Rossi-Lorenzo : relations "difficiles" mais coéquipiers "stimulants"

Après avoir partagé le box Yamaha durant sept ans, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo mettront fin cette semaine à leur association tourmentée, et cette fois il est fort probable qu'il n'y ait pas de retrouvailles.

Rossi-Lorenzo : relations "difficiles" mais coéquipiers "stimulants"
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium: deuxième place Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Charger le lecteur audio

Dès sa première saison en catégorie reine, le Majorquin a été associé au coéquipier le plus encombrant qui soit, un Valentino Rossi déjà à la tête de cinq titres MotoGP à l'époque. Tandis que la légende du Docteur s'affinait toujours plus, Lorenzo a tracé son sillon. Battu par l'Italien les deux premières années, il lui a arraché le titre en 2010 avant qu'une première séparation ait lieu, lorsque Rossi a tenté l'aventure Ducati deux ans durant.

À leurs retrouvailles, en 2013, Jorge Lorenzo avait pris du galon en remportant un autre championnat et leurs rapports, notoirement tendus, ne se sont en rien améliorés. Un autre titre marquera cette seconde phase de leur association, remporté par l'Espagnol après une confrontation mémorable et destructrice en 2015. Après les critiques et les polémiques, c'est un silence teinté de dédain qui s'est installé.

"En dehors de la piste, nos rapports ont presque toujours été assez difficiles", reconnaît Valentino Rossi. "Mais sportivement il a été un coéquipier très stimulant. Quand tu as un pilote aussi fort [à tes côtés], c'est plus difficile, mais c'est bien parce que cela te stimule. Cela te pousse à te donner au maximum, parce que tu sais qu'il y a un pilote très fort qui a la même moto que toi et, si tu arrives à être devant lui, tu as fait du bon travail."

Rossi et Lorenzo associés, ce sont à ce jour 60 victoires sur un total de 163 podiums et quatre titres mondiaux rapportés à Yamaha. "Je crois que l'on a beaucoup gagné. On a toujours été compétitifs dès le premier moment", rappelle l'Italien. "On est resté associés longtemps, et je pense que l'on a tous les deux beaucoup appris l'un de l'autre. C'est toujours une grande motivation, parce qu'au final il y avait deux top riders dans la même équipe. Durant certaines saisons, on a eu la moto pour être champions et on s'est aussi battu pour le titre. Je pense donc que c'était une bonne chose [d'être associés], en particulier pour les résultats."

Jorge Lorenzo semble penser que cette séparation pourrait avoir un effet libérateur pour lui, alors qu'il abordera sa dixième saison en catégorie reine. "Je pense que ce sera mieux désormais, au sens où l'on a appris l'un de l'autre mais on va maintenant être dans deux équipes différentes et on va pouvoir appliquer en piste ce que l'on a appris l'un de l'autre", explique-t-il. "Quand on partage le même team, l'un doit terminer devant l'autre et c'est le côté négatif du fait d'apprendre l'un de l'autre. Mais maintenant on va pouvoir en tirer profit."

Rossi et Lorenzo associés chez Yamaha* :

  Podiums Victoires Championnat
   
2008 16 6 9 1 1er 4e
2009 13 12 6 4 1er 2e
2010 10 16 2 9 3e 1er
2013 6 14 1 8 4e 2e
2014 13 11 2 2 2e 3e
2015 15 12 4 7 2e 1er
2016* 10 9 2 3 2e 3e
TOTAL 83 80 26 34 2 titres 2 titres

* après Sepang 2016

Un rapport "normal" avec Viñales

Dès mardi, Jorge Lorenzo sera associé à Andrea Dovizioso chez Ducati, tandis que Valentino Rossi accueillera chez Yamaha un jeune loup nommé Maverick Viñales, pas moins ambitieux que le pilote qu'il remplace.

"Viñales, je le mets au même niveau que Lorenzo", souligne Rossi. "Lorenzo a plus d'expérience et il peut être plus rapide, mais Viñales est plus jeune et il peut devenir très fort. Mais j'ai un bon rapport avec Viñales et je pense que ce sera un rapport normal entre coéquipiers, un rapport de respect mais la préservation de ses propres secrets car le coéquipier est le premier adversaire."

Lunettes de soleil Valentino Rossi
Lunettes de soleil Valentino Rossi, en vente sur Motorstore.com
partages
commentaires
EL1 - Lorenzo assomme la concurrence, KTM discret
Article précédent

EL1 - Lorenzo assomme la concurrence, KTM discret

Article suivant

Lorenzo - "Ces 9 ans chez Yamaha feront toujours partie de moi"

Lorenzo - "Ces 9 ans chez Yamaha feront toujours partie de moi"
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021