MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
14 août
EL1 dans
19 Heures
:
34 Minutes
:
31 Secondes
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
7 jours
10 sept.
Prochain événement dans
27 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
35 jours
25 sept.
Prochain événement dans
42 jours
09 oct.
Prochain événement dans
56 jours
16 oct.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
70 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
84 jours
13 nov.
Prochain événement dans
91 jours
20 nov.
Prochain événement dans
98 jours

Rossi - Michelin inquiétait en 2015, tout a changé à Sepang

partages
commentaires
Rossi - Michelin inquiétait en 2015, tout a changé à Sepang
Par :
12 mars 2016 à 11:01

Valentino Rossi a eu plusieurs fois l'occasion de participer aux premiers essais des pneus Michelin l'an dernier, une expérience qui avait d'emblée suscité critiques et inquiétudes chez les pilotes.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Lui-même avait fait part de sa réserve à demi-mots, courant 2015, lorsque les premiers essais avec le manufacturier clermontois avaient mis en lumière le manque de "sincérité" du pneu avant en comparaison de ce que Bridgestone fournissait à chaque week-end de course.

Rossi a même alimenté une liste de chutes qui a rapidement inquiété le paddock MotoGP, d'abord en juin au Mugello puis en septembre en Aragón - un dernier accident qui lui avait d'ailleurs valu une petite blessure au coude.

Aujourd'hui, le pilote italien constate que Michelin a considérablement avancé, au point même que les changements techniques entrepris par les constructeurs pour tenter de s'adapter aux spécificités des gommes clermontoises n'ont plus lieu d'être.

"Les essais réalisés l'an dernier avec les Michelin nous ont tous fait "sortir de la route". Les pneus étaient vraiment différents et tout le monde a pensé devoir concevoir des motos faites pour, et donc très différentes", rappelle Valentino Rossi dans un entretien à Motosprint. "Et puis finalement, à Sepang (début février, ndlr), Michelin a amené des pneus qui avaient beaucoup progressé, plus similaires aux Bridgestone, si bien que les motos qui semblaient représenter l'avenir sont tout de suite devenues obsolètes."

"L'année dernière, on a fait trois tests avec Michelin et on était inquiets. Et puis tout a changé à Sepang. Il y a eu un nombre de chutes un peu plus élevé qu'avec Bridgestone, mais c'est acceptable", ajoute Valentino Rossi qui, à l'instar de son coéquipier Jorge Lorenzo, a écarté le nouveau châssis développé par Yamaha : tous deux ont opté pour une version hybride de la YZR-M1 présentant, certes, un nouveau moteur, mais conservant son châssis 2015.

Un retour en arrière nécessaire

À l'heure d'entamer cette nouvelle saison, marquée par le retour de Michelin mais aussi par la standardisation de la centrale électronique, Valentino Rossi affirme son soutien à ces changements techniques.

"C'était nécessaire. C'est bien de faire un pas en arrière avec l'électronique et de rendre le tout un peu moins sophistiqué", juge l'Italien, le seul pilote encore en activité à avoir couru au guidon des 500cc deux-temps qui constituaient le plateau de la catégorie reine avant l'avènement du MotoGP.

"On s'attendait à un changement plus grand, pour les pneus comme pour l'électronique", reconnaît-il. "En réalité, c'est un petit retour en arrière sur le front de l'électronique et on va avoir des pneus un peu différents, mais en termes de performances on ne sera pas si loin."

"À mon avis, c'est un changement important, dont on verra surtout les effets pendant les week-ends de course", souligne Valentino Rossi. "Je pense que le classement des pilotes plus ou moins rapides ne changera pas. En revanche, il se pourrait qu'une moto s'adapte plus au changement, qu'elle fasse mieux travailler les Michelin."

Malgré un jugement moins sévère que l'an dernier à l'encontre de Michelin, les pilotes ont continué à exprimer ces dernières semaines une certaine inquiétude face à des pneus réagissant différemment de ceux qu'ils utilisaient l'an dernier. Afin de répondre aux critiques portant sur l'une des gommes prévues pour le Grand Prix du Qatar, le manufacturier a récemment revu sa copie, quelques jours à peine avant la première course de la saison.

Ducati nie avoir fait une offre à Jorge Lorenzo

Article précédent

Ducati nie avoir fait une offre à Jorge Lorenzo

Article suivant

Diaporama - Qatar 2015, le retour de Rossi

Diaporama - Qatar 2015, le retour de Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa