Rossi ne veut pas d'une "tournée d'adieux" en 2021

Valentino Rossi a réitéré sa volonté d'être compétitif en 2021, s'il décide de poursuivre sa carrière en MotoGP. Il ne souhaite donc pas transformer sa dernière saison en simple "tournée d'adieux".

Rossi ne veut pas d'une "tournée d'adieux" en 2021

Alors que le coup d'envoi de la saison 2020 de MotoGP approche, avec des premières courses possibles à Jerez en juillet, l'horloge continue de tourner pour Valentino Rossi. Le Docteur, nonuple Champion du monde, aurait en effet probablement été proche d'une décision concernant son avenir ce week-end, le Grand Prix d'Italie devant se disputer au Mugello, avant la pandémie de COVID-19.

Mais c'est donc sans avoir piloté une seule fois en course que Rossi doit décider ou non de poursuivre son illustre carrière. Une carrière qui ne passera plus par l'équipe d'usine Yamaha, où il se fera remplacer en 2021 par le Français Fabio Quartararo.

Lire aussi :

"Dans mon esprit, l'idée était de décider pour 2021 après six ou sept courses, aux alentours du Mugello. Nous avons changé quelque chose dans l'équipe, et je voulais comprendre si je pouvais être plus compétitif que l'an dernier, car surtout en deuxième moitié de saison, c'était difficile. Mais je dois décider comme ça. J'ai beaucoup pensé à ma décision pour 2021 pendant ces semaines, et je vais décider aussi vite que possible. Je n'ai pas une date limite précise mais je pense que je n'ai pas beaucoup de temps ! Il faut que je me décide avant qu'on débute [la saison]", a-t-il expliqué au micro de BT Sport.

À l'âge de 41 ans, le pilote de Tavullia a réitéré sa volonté de ne pas traiter une éventuelle saison 2021 comme une simple tournée d'adieux. S'il rempile, c'est assurément pour retrouver des sommets qu'il n'est parvenu à tutoyer que trop rarement lors d'une saison 2019 assurément décevante pour un pilote de la trempe de Rossi.

"Je suis très confiant quant à mes chances avec Petronas car ce n'est pas l'équipe d'usine, mais c'est une super équipe, avec un très haut niveau technique et personnellement il y a beaucoup de jeunes qui travaillent là-bas, et ils ont passé une très bonne année avec Quartararo et Morbidelli. Je ne veux pas passer une année juste à dire au revoir et à faire une tournée d'adieux. J'ai lu ces mots dans un journal, et ce n'est pas le cas, j'irai chez Petronas uniquement si je sens que je peux être compétitif, que je peux jouer la victoire et être sur le podium."

L'Italien s'est également exprimé sur les émotions particulières qui accompagneront son retrait, en 2020 ou en 2021 : "Sincèrement, cette situation particulière [liée au COVID-19] a aussi du positif car le jour où je vais arrêter sera très triste pour moi. Je ne m'attends à rien de positif au moment où je vais m'arrêter, juste beaucoup de tristesse. Donc si je pouvais le faire comme ça sans fans, sans personne, [à huis clos,] ça serait peut-être plus facile ! Si je continue, c'est parce que je veux être compétitif et faire de bonnes courses."

Lire aussi :

Si, d'un point de vue plus sérieux, la perspective de courses à huis clos ne ravit pas Valentino Rossi, il sait également que ces épreuves sont essentielles pour assurer la pérennité du championnat. Tout comme organiser plusieurs courses sur des semaines consécutives sur les mêmes circuits, comme le plan de la Dorna l'envisage pour les deux premières épreuves de la saison, à Jerez.

"La saison sera particulière. Avant toute chose, car on aura environ la moitié des courses [prévues], c'est donc une grande différence, mais pour moi la plus grande différence sera de disputer deux courses de suite sur le même circuit. Ça, ça va être étrange. On aura beaucoup de restrictions, personne dans le paddock mais surtout pas de fans tout autour du circuit, ce sera donc très particulier. C'est comme courir alors que le circuit fermé, alors ce ne sera pas pareil et ça ne sera pas bien, mais il est très important pour tout le monde que l'on coure : pour les pilotes, mais aussi pour tout le paddock, toutes les équipes, ce sera essentiel", a-t-il déclaré au site officiel du MotoGP.

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Crutchlow : "J'ai encore beaucoup à donner"

Article précédent

Crutchlow : "J'ai encore beaucoup à donner"

Article suivant

Le Grand Prix du Japon MotoGP annulé à son tour

Le Grand Prix du Japon MotoGP annulé à son tour
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021