MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Rossi peu enthousiaste à l'idée d'aller en Thaïlande en 2018

partages
commentaires
Rossi peu enthousiaste à l'idée d'aller en Thaïlande en 2018
Par :
9 juin 2017 à 07:57

Alors que le circuit de Buriram est pressenti pour faire partie du calendrier 2018 du MotoGP, des voix s'élèvent pour critiquer ce choix, et non des moindres.

Marco Melandri, Ducati Team
Michael van der Mark, Pata Yamaha
Le départ
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing, Marco Melandri, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Alex de Angelis, Pedercini Racing
Marco Melandri, Ducati Team, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Leon Camier, MV Agusta

Alors que la Thaïlande est fortement pressentie pour rejoindre le calendrier MotoGP dès 2018, le moins que l'on puisse dire, c'est que la probable arrivée du Chang International Circuit ne fait pas que des heureux parmi les pilotes.

La manche thaïlandaise était initialement prévue dès cette année dans le championnat, mais un différend au niveau des sponsors de l'épreuve a contraint les organisateurs à reporter d'au moins un an l'inscription de l'épreuve. Dessiné par le célèbre architecte allemand Hermann Tilke et livré en 2014, le Chang International Circuit accueille depuis 2015 le Superbike. 

L'arrivée de la Thaïlande se déroulerait dans le cadre du programme d'expansion de la Dorna, le promoteur du MotoGP, qui souhaite étendre le calendrier de la saison dans la limite de 20 meetings par année, ce qui constitue déjà un planning chargé selon certains pilotes, dont Maverick Viñales. "C'est très difficile, car il vous faut être tout le temps à 100% durant six ou sept mois", explique le pilote Yamaha. "Mais c'est bon pour le show, c'est plus intéressant, avec plus de points en jeu. Mais ce sera difficile de faire toute l'année à un haut niveau."

Une expansion limitée à 20 courses

Le contrat entre la Thaïlande et la Dorna porterait sur une durée d'au moins deux ans, possiblement trois, de 2018 à 2020. La Finlande ainsi que le circuit de Sokol, au Kazakhstan, sont aussi pressentis pour faire leur entrée au calendrier dans un proche avenir, dépassant ainsi les 20 créneaux souhaités par le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta. Cela menacerait donc une autre course présente au programme.

Mais le plus grand détracteur du Grand Prix de Thaïlande est sans nul doute Valentino Rossi qui, au-delà de s'inquiéter lui aussi de l'extension du calendrier, estime surtout que le tracé situé à Buriram n'est pas digne d'accueillir le MotoGP. "Je pense que 18 est déjà un très bon chiffre, même si ça ne va pas changer la face du monde de passer à 19 courses", confirme-t-il dans un premier temps, avant de se montrer très direct dans son opinion vis-à-vis du circuit. "Il y a deux ans, j'étais en Thaïlande pour Yamaha, et la piste n'est pas intéressante. Elle est très ennuyante, il n'y a pas beaucoup de virages, il y a juste une longue ligne droite."

Passé le peu d'intérêt supposé du tracé, le Docteur ajoute par ailleurs que la localisation de celui-ci n'est pas idéale. Il est situé dans une région reculée de la Thaïlande, à 400 km au Nord-Est de la capitale, Bangkok. "Je pense que ce n'est pas le meilleur endroit où aller", reprend le numéro 46. "En plus, la localisation du circuit est très mauvaise, il est loin de tout, donc je ne suis pas très content d'aller en Thaïlande, sincèrement, en tout cas pas sur cette piste."

Alors qu'aucune confirmation officielle n'a encore eu lieu, l'Autorité sportive thaïlandaise assure pour sa part avoir conclu un accord de trois ans, avec un premier créneau prévu du 5 au 7 octobre 2018. Le Grand Prix de Thaïlande aurait ainsi lieu en fin de saison, lors de la tournée asiatique, dans laquelle figurent le Japon, l'Australie et la Malaisie. 

Article suivant
Pedrosa impatient de se racheter après son faux pas italien

Article précédent

Pedrosa impatient de se racheter après son faux pas italien

Article suivant

EL1 - Conformément aux attentes, Márquez prend les devants

EL1 - Conformément aux attentes, Márquez prend les devants
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck