Rossi peut-il égaler les records d'Agostini en MotoGP?
Giacomo Agostini pilote sa Yamaha OW23 victorieuse au Championnat 1975
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Marc Marquez, Dani Pedrosa, photo de groupe
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, avec Silvano Galbusera et Uccio Salucci
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi sur le podium
Des Grid Girls et Valentino Rossi
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur : Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium: Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team & Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, vainqueur

Après avoir remporté le week-end dernier le Grand Prix d'Argentine, Valentino Rossi n'est plus très loin des records absolus du MotoGP, détenus par Giacomo Agostini. Jamie Klein nous expose les conditions qui pourraient lui permettre de dépasser son aîné.

Il y a un an à pareille époque, même les plus fervents tifosi du Docteur n'auraient pas osé rêver d'une résurgence à l'image de celle dont nous sommes les témoins en ce début de saison 2015.

Après trois courses, l'Italien compte déjà deux victoires, décrochées au Qatar et en Argentine. Il mène le Championnat avec 6 points d'avance sur son plus proche poursuivant, et 30 points sur celui qui apparaît le plus à même de contrer une huitième campagne victorieuse en catégorie reine, Marc Márquez.

A la poursuite d'Agostini

S'il est sans conteste qu'un 10e titre mondial toutes catégories confondues décroché à 36 ans - soit 18 ans après son premier sacre en 125cc - représenterait une réussite exceptionnelle, Valentino Rossi compterait encore cinq couronnes de moins que son compatriote Giacomo Agostini, véritable légende de la moto.

Tenter de comparer les époques est souvent peine perdue. Et c'est d'autant plus vrai dans ce cas puisqu'Agostini courait en championnat 350cc - aujourd'hui disparu - en parallèle de son engagement en 500cc, une option inenvisageable aujourd'hui.

En revanche, le record de 122 victoires toutes catégories confondues détenu par Agostini semble à présent plus vulnérable que jamais au regard de la forme affichée récemment par Rossi.

En décrochant dimanche la 110e victoire de sa carrière, le pilote Yamaha s'est rapproché encore un peu plus de la référence de son aîné, sur qui il ne compte plus que 12 succès de retard. Agostini qui est d'ailleurs dépassé par Rossi si l'on ne prend en compte que les données de la catégorie reine :

Toutes catégories 500cc/MotoGP uniquement
Pos Pilote Victoires Pos Pilote Victoires
1  Giacomo Agostini 122 1  Valentino Rossi 84
2  Valentino Rossi 110 2  Giacomo Agostini 68
3  Angel Nieto 90 3  Mick Doohan 54
4  Mike Hailwood 76 4  Casey Stoner 38
5  Mick Doohan 54 5  Mike Hailwood 37
6  Jorge Lorenzo 54 6  Jorge Lorenzo 33
7  Phil Read 52 7  Eddie Lawson 31
8  Dani Pedrosa 49 8  Dani Pedrosa 26
9  Marc Marquez 46 9  Kevin Schwantz 25
10  Casey Stoner 45 10  Wayne Rainey 24

La grande question, c'est de savoir si Rossi pourra décrocher les 13 victoires MotoGP qui lui manquent pour prendre l'avantage sur Agostini et ainsi se rapprocher encore un peu plus de la stature de plus grand pilote de l'Histoire?

Pour y répondre, demandons-nous d'abord combien de courses il reste à Valentino pour atteindre ce cap.

Son contrat actuel avec Yamaha court jusqu'à la fin de la saison prochaine. Si le calendrier devait rester identique à celui de cette année, il a donc au moins 33 courses devant lui.

Etant donné qu'il a remporté quatre des neuf dernières courses, et qu'il ne devrait pas avoir de mal à obtenir une extension de contrat fin 2016 s'il maintient une telle forme, la conclusion est assez évidente, non ?

Possible révolution en MotoGP

Eh bien, pas forcément. Non seulement le MotoGP connaît peut-être le niveau le plus élevé de son Histoire - bien plus compétitif qu'il ne l'était à l'époque d'Agostini - mais le changement de règlement pourrait également rebattre les cartes en 2016, lorsque Michelin remplacera Bridgestone dans le rôle de manufacturier unique.

Il suffit de revenir à 2008 et au passage de Rossi sur Bridgestone après une année difficile avec Michelin, pour réaliser à quel point les pneus sont déterminants dans la performance d'un pilote.

S'il est difficile de connaître l'étendue de l'impact, le changement de manufacturier va forcément favoriser certains styles de pilotage plus que d'autres, puisque les pneus 2016 de Michelin auront leur caractère propre et se démarqueront des Bridgestone.

Chaque pilote devra plus ou moins adapter son style afin d'exploiter au mieux les nouvelles enveloppes. L'adaptation de Rossi à cette nouveauté pourrait être déterminante dans sa capacité à surpasser Agostini.

Des signes prometteurs

S'il est un signe de bon augure, c'est que, avec l'aide de son nouvel ingénieur Silvano Galbusera, Rossi a démontré l'an dernier qu'il était capable d'ajuster son style pour redevenir un prétendant à la victoire.

Une évolution encore plus impressionnante qu'elle coïncide avec l'arrivée de celui qui peut être considéré comme le pilote le plus talentueux à avoir fait son entrée en catégorie reine, depuis l'arrivée de Rossi lui-même en 2000.

Cette motivation qu'il a mise en oeuvre pour se réinventer à un stade pourtant avancé de sa carrière en réaction à l'immense défi que représentent Márquez et sa fulgurante progression, nous oblige à envisager que Rossi fera tout son possible pour tirer le meilleur profit de ses nouveaux pneus Michelin l'année prochaine.

S'il parvient à dépasser cet obstacle, alors les records d'Agostini seront véritablement en danger.

 

partages
Et si le Grand Prix de Finlande revenait au calendrier?

Article précédent

Et si le Grand Prix de Finlande revenait au calendrier?

Article suivant

Danilo Petrucci pénalisé pour "pilotage irresponsable"

Danilo Petrucci pénalisé pour "pilotage irresponsable"
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021