Rossi peut-il égaler les records d'Agostini en MotoGP?
Giacomo Agostini pilote sa Yamaha OW23 victorieuse au Championnat 1975
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Marc Marquez, Dani Pedrosa, photo de groupe
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, avec Silvano Galbusera et Uccio Salucci
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi sur le podium
Des Grid Girls et Valentino Rossi
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur : Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium: Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team & Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, vainqueur

Après avoir remporté le week-end dernier le Grand Prix d'Argentine, Valentino Rossi n'est plus très loin des records absolus du MotoGP, détenus par Giacomo Agostini. Jamie Klein nous expose les conditions qui pourraient lui permettre de dépasser son aîné.

Il y a un an à pareille époque, même les plus fervents tifosi du Docteur n'auraient pas osé rêver d'une résurgence à l'image de celle dont nous sommes les témoins en ce début de saison 2015.

Après trois courses, l'Italien compte déjà deux victoires, décrochées au Qatar et en Argentine. Il mène le Championnat avec 6 points d'avance sur son plus proche poursuivant, et 30 points sur celui qui apparaît le plus à même de contrer une huitième campagne victorieuse en catégorie reine, Marc Márquez.

A la poursuite d'Agostini

S'il est sans conteste qu'un 10e titre mondial toutes catégories confondues décroché à 36 ans - soit 18 ans après son premier sacre en 125cc - représenterait une réussite exceptionnelle, Valentino Rossi compterait encore cinq couronnes de moins que son compatriote Giacomo Agostini, véritable légende de la moto.

Tenter de comparer les époques est souvent peine perdue. Et c'est d'autant plus vrai dans ce cas puisqu'Agostini courait en championnat 350cc - aujourd'hui disparu - en parallèle de son engagement en 500cc, une option inenvisageable aujourd'hui.

En revanche, le record de 122 victoires toutes catégories confondues détenu par Agostini semble à présent plus vulnérable que jamais au regard de la forme affichée récemment par Rossi.

En décrochant dimanche la 110e victoire de sa carrière, le pilote Yamaha s'est rapproché encore un peu plus de la référence de son aîné, sur qui il ne compte plus que 12 succès de retard. Agostini qui est d'ailleurs dépassé par Rossi si l'on ne prend en compte que les données de la catégorie reine :

Toutes catégories 500cc/MotoGP uniquement
Pos Pilote Victoires Pos Pilote Victoires
1  Giacomo Agostini 122 1  Valentino Rossi 84
2  Valentino Rossi 110 2  Giacomo Agostini 68
3  Angel Nieto 90 3  Mick Doohan 54
4  Mike Hailwood 76 4  Casey Stoner 38
5  Mick Doohan 54 5  Mike Hailwood 37
6  Jorge Lorenzo 54 6  Jorge Lorenzo 33
7  Phil Read 52 7  Eddie Lawson 31
8  Dani Pedrosa 49 8  Dani Pedrosa 26
9  Marc Marquez 46 9  Kevin Schwantz 25
10  Casey Stoner 45 10  Wayne Rainey 24

La grande question, c'est de savoir si Rossi pourra décrocher les 13 victoires MotoGP qui lui manquent pour prendre l'avantage sur Agostini et ainsi se rapprocher encore un peu plus de la stature de plus grand pilote de l'Histoire?

Pour y répondre, demandons-nous d'abord combien de courses il reste à Valentino pour atteindre ce cap.

Son contrat actuel avec Yamaha court jusqu'à la fin de la saison prochaine. Si le calendrier devait rester identique à celui de cette année, il a donc au moins 33 courses devant lui.

Etant donné qu'il a remporté quatre des neuf dernières courses, et qu'il ne devrait pas avoir de mal à obtenir une extension de contrat fin 2016 s'il maintient une telle forme, la conclusion est assez évidente, non ?

Possible révolution en MotoGP

Eh bien, pas forcément. Non seulement le MotoGP connaît peut-être le niveau le plus élevé de son Histoire - bien plus compétitif qu'il ne l'était à l'époque d'Agostini - mais le changement de règlement pourrait également rebattre les cartes en 2016, lorsque Michelin remplacera Bridgestone dans le rôle de manufacturier unique.

Il suffit de revenir à 2008 et au passage de Rossi sur Bridgestone après une année difficile avec Michelin, pour réaliser à quel point les pneus sont déterminants dans la performance d'un pilote.

S'il est difficile de connaître l'étendue de l'impact, le changement de manufacturier va forcément favoriser certains styles de pilotage plus que d'autres, puisque les pneus 2016 de Michelin auront leur caractère propre et se démarqueront des Bridgestone.

Chaque pilote devra plus ou moins adapter son style afin d'exploiter au mieux les nouvelles enveloppes. L'adaptation de Rossi à cette nouveauté pourrait être déterminante dans sa capacité à surpasser Agostini.

Des signes prometteurs

S'il est un signe de bon augure, c'est que, avec l'aide de son nouvel ingénieur Silvano Galbusera, Rossi a démontré l'an dernier qu'il était capable d'ajuster son style pour redevenir un prétendant à la victoire.

Une évolution encore plus impressionnante qu'elle coïncide avec l'arrivée de celui qui peut être considéré comme le pilote le plus talentueux à avoir fait son entrée en catégorie reine, depuis l'arrivée de Rossi lui-même en 2000.

Cette motivation qu'il a mise en oeuvre pour se réinventer à un stade pourtant avancé de sa carrière en réaction à l'immense défi que représentent Márquez et sa fulgurante progression, nous oblige à envisager que Rossi fera tout son possible pour tirer le meilleur profit de ses nouveaux pneus Michelin l'année prochaine.

S'il parvient à dépasser cet obstacle, alors les records d'Agostini seront véritablement en danger.

 

partages
Et si le Grand Prix de Finlande revenait au calendrier?
Article précédent

Et si le Grand Prix de Finlande revenait au calendrier?

Article suivant

Danilo Petrucci pénalisé pour "pilotage irresponsable"

Danilo Petrucci pénalisé pour "pilotage irresponsable"
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021