Pour Rossi, le podium reste l'objectif en Catalogne

Après avoir fini les deux dernières courses dans le top 3, le transalpin estime possible un pareil résultat ce week-end.

Pour Rossi, le podium reste l'objectif en Catalogne
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Danilo Petrucci, Pramac Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team,Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team, avec Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Danilo Petrucci, Pramac Racing, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Danilo Petrucci, Pramac Racing
Charger le lecteur audio

Il a beau ne pas avoir encore remporté la moindre course cette saison, Valentino Rossi n'en figure pas moins à la deuxième place du championnat après six courses. Plus que jamais, le Docteur a réussi à tirer profit de sa grande expérience pour maximiser les possibilités offertes par sa Yamaha, avec en point d'orgue une pole position dont on ne le sentait pas forcément capable il y a deux semaines en Italie.

Mais si le numéro 46 a toujours fait des merveilles au Mugello, sans doute stimulé par le soutien sans faille du public transalpin, c'est une autre paire de manches qui s'annonce ce week-end en Catalogne.

L'an dernier, les Yamaha officielles avaient énormément souffert à Montmeló, handicapées par les premiers signes d'un trop fort patinage qui s'était déjà manifesté quelques manches plus tôt à Jerez.

Il faut dire que l'état du tarmac catalan n'avait pas non plus aidé, avec de nombreuses bosses et une surface pour le moins glissante. Fort heureusement, la piste s'est vue apposer un nouveau revêtement, une condition d'ailleurs sine qua non à son maintien au calendrier du MotoGP.

"Ils ont fait du bon travail sur le bitume, il y a beaucoup moins de bosses et le grip semble meilleur", a ainsi confirmé l'Italien en conférence de presse. "Les conditions de piste l'année dernière étaient très limites, surtout avec la chaleur, on avait beaucoup de mal. Avec plus de grip ça devrait aller mieux, alors on verra."

Un nouveau revêtement bienvenu

Les récents tests menés ici-même ont permis de vérifier par la piste les bienfaits de cet asphalte revu et surtout corrigé. "On a réussi à faire une journée de test, donc on a avancé dans le travail et les sensations ont été assez positives, surtout sur le tour lancé. Après il va falloir voir quel sera le rythme", poursuit Rossi, également satisfait du retour à l'ancienne configuration du circuit. Après il va falloir voir quel sera le rythme. "En tout cas, le tracé MotoGP est beaucoup plus beau, dommage qu'il n'y ait pas le virage Caixa, qui est resté [dans sa configuration] étroite de F1. Mais on se contente en tout cas des deux grands virages qui sont beaucoup plus beaux à faire en moto."

Dans ces conditions, Rossi et sa Yamaha peuvent-ils réitérer leurs derniers podiums obtenus au Mans ainsi qu'au Mugello. L'intéressé est plutôt optimiste à ce sujet. "À mon avis, on est comme au Mans et au Mugello, au sens où si pendant les essais on travaille bien et qu'on fait les bons choix, qu'on fait du bon travail à partir de vendredi et qu'on arrive dimanche en étant préparés, on peut espérer se battre pour le podium", assure-t-il. "À mon avis, c'est l'objectif et ce serait un très bon résultat parce que l'année dernière ça a vraiment été une course difficile. Et j'espère qu'on sera plus compétitifs qu'à Jerez, par exemples, plus proches de ceux de devant, et qu'on fera une belle course."

 Avec Léna Buffa

partages
commentaires
"Moins de problèmes et de confusion" en vue pour Zarco à Montmeló
Article précédent

"Moins de problèmes et de confusion" en vue pour Zarco à Montmeló

Article suivant

Dovizioso de retour sur les terres de son exploit de 2017

Dovizioso de retour sur les terres de son exploit de 2017
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021