Rossi ne considère pas que tous les problèmes sont réglés

partages
commentaires
Rossi ne considère pas que tous les problèmes sont réglés
Par : Léna Buffa
11 oct. 2018 à 18:05

Rossi ne veut pas tomber dans le piège de considérer que les problèmes de Yamaha sont éradiqués après les bonnes performances réalisées lors du Grand Prix de Thaïlande. L'épreuve de Motegi, la semaine prochaine, donnera une indication des progrès réellement accomplis.

Après ce qu'il a qualifié de "meilleure course de Yamaha sur la seconde moitié de la saison", Valentino Rossi a quitté la Thaïlande sans parvenir à saisir si le constructeur d'Iwata avait réellement passé un cap ou non. "Il nous faut comprendre à quel point cela vient de cette piste et à quel point nous avons amélioré la moto", résumait-il alors que les M1 ont réalisé un tir groupé entre la troisième et la cinquième places, complété par une 12e position pour Syahrin.

Lire aussi :

S'il s'est classé quatrième, le Docteur n'a échoué à monter sur le podium que dans les derniers mètres de la course, dont il avait par ailleurs mené six tours – une véritable bouffée d'air frais dans une saison particulièrement rude pour Yamaha et ses fers de lance. Est-ce à dire qu'il pourrait même envisager de gagner l'une des quatre dernières épreuves du championnat en continuant sur cette lancée ? Là, Rossi ne se mouille pas…

"Je ne sais pas", répond-il. "Dans la deuxième moitié de la saison, Dovizioso et Márquez, Honda et Ducati, ont été très forts du début à la fin de la course. Je ne sais pas si on a le potentiel pour essayer de gagner. Mais on verra, on va essayer à partir de Motegi. C'est un bon circuit en général pour moi, et pour Yamaha. On espère qu'il fera sec car l'an dernier sous la pluie c'était un cauchemar. Puis il y aura Phillip Island, c'est l'un des meilleurs circuits de la saison et l'an dernier nous étions tous les deux sur le podium. Mais je ne sais pas, on va démarrer à Motegi, et voir si on peut être rapides sur les autres circuits."

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Ne pas se contenter d'un bon tour

S'il ne peut se risquer à faire de plans sur la comète, c'est que Rossi sait que tout peut changer d'une course à l'autre, comme l'ont prouvé les deux dernières épreuves en date, Yamaha étant passé d'un week-end cauchemardesque sur le MotorLand à un regain de forme étonnant en Thaïlande.

"Le week-end d'Aragón a été assez difficile, oui, jusqu'à samedi disons ; dimanche c'était un peu mieux", rappelle-t-il, démentant être arrivé en Thaïlande le moral dans les chaussettes, malgré les propos assez forts qu'il tenait. "J'étais assez bien en arrivant, mais il faut savoir remettre les compteurs à zéro en termes d'objectifs parce qu'on ne peut pas partir de chez soi en pensant qu'on va viser le podium ; on doit partir en pensant qu'on va devoir faire le maximum pour terminer sixième ou septième."

Lire aussi :

Cette approche étant ancrée dans les esprits depuis plusieurs semaines désormais, et sachant que plus aucun test ne permettra de progresser avant l'issue du championnat, Valentino Rossi ne veut pas que les bonnes performances de Buriram éblouissent au point de donner l'illusion que tous les problèmes sont soudainement réglés. "C'est malheureusement un risque, mais à mon avis, c'est une mentalité de perdant, pas de gagnant", pointe le Docteur.

"Souvent, nos ingénieurs sont contents si Maverick fait un [bon] tour en test ; ils disent 'Ah, alors il est compétitif'. Si j'étais ingénieur Yamaha, j'analyserais les résultats de la seconde partie de la saison un peu plus en profondeur et je ne m'estimerais pas satisfait pour un tour ou un départ en première ligne", souligne Rossi, qui ne relâche en tout cas pas la pression : "Je pousse beaucoup, et à mon avis on commence à voir quelque chose, alors espérons."

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Le titre de meilleur pilote indépendant, un statut loin d'être joué

Article précédent

Le titre de meilleur pilote indépendant, un statut loin d'être joué

Article suivant

Red Bull a refusé un test MotoGP "dangereux" à Verstappen

Red Bull a refusé un test MotoGP "dangereux" à Verstappen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa