Rossi reste prudent après une première journée incertaine

L'Italien ne veut pas tirer de plans sur la comète pour l'instant, en dépit de la présence de trois pilotes Yamaha dans le top 10 ce vendredi à Motegi.

Rossi reste prudent après une première journée incertaine
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Deux semaines après le rebond constaté en Thaïlande, Yamaha se doit de confirmer sa progression, qui plus est sur ses terres au Japon. Pour le moment, la situation semble sous contrôle du côté de la marque aux trois diapasons, qui place au soir de la première journée ses deux pilotes officiels dans le top 10.

Mais pour Valentino Rossi, actuellement neuvième et donc menacé d'un passage possible par la Q1 demain, les sensations n'ont pour l'heure pas été fantastiques, d'autant plus que la deuxième séance d'essais libres n'a pas permis de procéder à toutes les levées de doutes quant au niveau de compétitivité de la M1.

"Difficile de comprendre. Les EL1 ont été un peu étranges", souligne-t-il. "Normalement, lors des EL2, vous pouvez avoir une idée claire mais malheureusement ceux-ci se sont déroulés dans des conditions mixtes. Nous avons eu une moto différente dans la matinée, mais ce n'était pas fantastique."

Aucune conclusion possible au soir de la 1re journée

Pour le moment, et en dépit des belles prestations affichées par Johann Zarco et Maverick Viñales, le Docteur reste prudent, bien conscient qu'il serait prématuré de juger du niveau de performance de la Yamaha après seulement 45 minutes de roulage "valables" (les EL1).

Lire aussi :

"Viñales et Zarco ont eu un bon rythme, également en pneus usés, donc c'est positif pour Yamaha", concède ainsi le numéro 46. "Dans l'après-midi nous avons travaillé car je voulais essayer de comprendre quelque chose en vue de demain et dimanche, même si les conditions n'étaient pas fantastiques. Nous devons attendre jusqu'à demain et espérer que la météo soit bonne car jusqu'ici nous n'avons pas une idée très claire de notre niveau de performance."

L'électronique et le moteur, les nerfs de la guerre

Quand il lui est demandé quelles sont les principaux axes d'amélioration sur lesquels son équipe doit plancher d'ici samedi, Rossi n'en démord pas : tout se jouera une nouvelle fois sur une meilleure transmission de puissance au sol, que ce soit en jouant sur l'électronique ou sur le moteur : "Selon moi nous devons progresser sur l'électronique de la moto ainsi que sur le moteur, de sorte à avoir un moteur plus doux. Ce sont les priorités."

Faute d'un roulage suffisant pour se faire une réelle idée de la situation des machines d'Iwata ce week-end, le transalpin préfère donc attendre demain et ne pas se voir trop beau trop tôt, comme a pu le laisser présager son coéquipier Viñales lors de son point presse : "J'espère qu'il a raison, j'aime l'optimisme de Maverick. Mais je préfère attendre. Les EL2 sont importants, mais [...] c'est difficile de comprendre. Nous allons attendre demain pour comprendre si nous pouvons être forts."

partages
commentaires
"Il reste beaucoup à faire" selon Dovizioso

Article précédent

"Il reste beaucoup à faire" selon Dovizioso

Article suivant

La Malaisie, "chance la plus concrète" d'un retour pour Lorenzo

La Malaisie, "chance la plus concrète" d'un retour pour Lorenzo
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021