Rossi reste prudent après une première journée incertaine

L'Italien ne veut pas tirer de plans sur la comète pour l'instant, en dépit de la présence de trois pilotes Yamaha dans le top 10 ce vendredi à Motegi.

Rossi reste prudent après une première journée incertaine
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Deux semaines après le rebond constaté en Thaïlande, Yamaha se doit de confirmer sa progression, qui plus est sur ses terres au Japon. Pour le moment, la situation semble sous contrôle du côté de la marque aux trois diapasons, qui place au soir de la première journée ses deux pilotes officiels dans le top 10.

Mais pour Valentino Rossi, actuellement neuvième et donc menacé d'un passage possible par la Q1 demain, les sensations n'ont pour l'heure pas été fantastiques, d'autant plus que la deuxième séance d'essais libres n'a pas permis de procéder à toutes les levées de doutes quant au niveau de compétitivité de la M1.

"Difficile de comprendre. Les EL1 ont été un peu étranges", souligne-t-il. "Normalement, lors des EL2, vous pouvez avoir une idée claire mais malheureusement ceux-ci se sont déroulés dans des conditions mixtes. Nous avons eu une moto différente dans la matinée, mais ce n'était pas fantastique."

Aucune conclusion possible au soir de la 1re journée

Pour le moment, et en dépit des belles prestations affichées par Johann Zarco et Maverick Viñales, le Docteur reste prudent, bien conscient qu'il serait prématuré de juger du niveau de performance de la Yamaha après seulement 45 minutes de roulage "valables" (les EL1).

Lire aussi :

"Viñales et Zarco ont eu un bon rythme, également en pneus usés, donc c'est positif pour Yamaha", concède ainsi le numéro 46. "Dans l'après-midi nous avons travaillé car je voulais essayer de comprendre quelque chose en vue de demain et dimanche, même si les conditions n'étaient pas fantastiques. Nous devons attendre jusqu'à demain et espérer que la météo soit bonne car jusqu'ici nous n'avons pas une idée très claire de notre niveau de performance."

L'électronique et le moteur, les nerfs de la guerre

Quand il lui est demandé quelles sont les principaux axes d'amélioration sur lesquels son équipe doit plancher d'ici samedi, Rossi n'en démord pas : tout se jouera une nouvelle fois sur une meilleure transmission de puissance au sol, que ce soit en jouant sur l'électronique ou sur le moteur : "Selon moi nous devons progresser sur l'électronique de la moto ainsi que sur le moteur, de sorte à avoir un moteur plus doux. Ce sont les priorités."

Faute d'un roulage suffisant pour se faire une réelle idée de la situation des machines d'Iwata ce week-end, le transalpin préfère donc attendre demain et ne pas se voir trop beau trop tôt, comme a pu le laisser présager son coéquipier Viñales lors de son point presse : "J'espère qu'il a raison, j'aime l'optimisme de Maverick. Mais je préfère attendre. Les EL2 sont importants, mais [...] c'est difficile de comprendre. Nous allons attendre demain pour comprendre si nous pouvons être forts."

partages
commentaires
"Il reste beaucoup à faire" selon Dovizioso

Article précédent

"Il reste beaucoup à faire" selon Dovizioso

Article suivant

La Malaisie, "chance la plus concrète" d'un retour pour Lorenzo

La Malaisie, "chance la plus concrète" d'un retour pour Lorenzo
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021