MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Valentino Rossi se veut réaliste sans être résigné

partages
commentaires
Valentino Rossi se veut réaliste sans être résigné
Par :
24 mai 2019 à 17:30

Tout quitter pour partir à la plage aurait, certes, un certain charme, mais le Docteur n'a pas l'intention de baisser les bras même si la victoire se refuse pour l'instant à Yamaha.

Il a beau repartir au combat chaque week-end, avec une envie de se battre pour la victoire que les années n'altèrent pas, Valentino Rossi ne cache assurément pas son réalisme dès lors que les performances ne sont pas au niveau souhaité. Aussi, après les cinq premières manches de la saison, le nonuple Champion du monde dressait-il un bilan teinté de fatalisme, bien conscient que Marc Márquez affiche un ascendant indéniable, d'une part, et que les progrès accomplis par Yamaha n'ont pas suffi pour l'instant à mener les M1 à la victoire.

"Le gros problème de tout le monde, c'est Márquez parce que s'il n'était pas tombé à Austin, il aurait gagné quatre courses sur cinq, et à la cinquième, au Qatar, il a été battu au dernier virage par Dovi", rappelle-t-il. "Il est très compétitif, il pilote très bien, sa moto est très compétitive, alors c'est dur pour tous ses adversaires. Il est un peu plus fort et il l'est plus ou moins dans toutes les conditions, sur toutes les pistes."

Lire aussi :

Pour autant, le pilote italien refuse de baisser les bras si tôt. "Cela aurait des avantages, à partir de demain, de rester à la maison et d'aller à la plage, mais ça n'est pas ce qu'on fait !" promettait-il à l'issue de la course du Mans, en retrouvant sa gnaque dans un éclat de rire qui a balayé rapidement ses conclusions contrastées du Grand Prix de France.

"Ce n'est pas de la résignation", assurait Rossi, cinquième dans la Sarthe. "Il faut être réaliste et on ne se résigne pas, parce que [dimanche] aussi on était là. Si l'on exclut Márquez qui, à part au Qatar où Dovi l'a eu au dernier virage, est celui qui sur les autres pistes a toujours eu un petit quelque chose en plus, je suis arrivé très proche des Ducati, dans le dernier tour elles étaient toutes là. Je n'étais donc pas loin et je ne me résigne pas."

"Enfin, on parle déjà de l'année prochaine"

"Il faut vivre jour après jour, course après course", martèle Valentino Rossi, satisfait d'avoir vu la dynamique changer chez Yamaha et de pouvoir compter sur une M1 en progrès en comparaison de l'an dernier. "Nous avons résolu quelques problèmes, comme les pneus. En tout cas, on a progressé parce que l'année dernière à la fin de la course j'étais toujours en très grande difficulté, alors que cette année je suis plutôt rapide et c'est très, très important. Il nous manque de la vitesse de pointe, il faut qu'on travaille un peu."

Lire aussi :

Indépendamment du niveau brut affiché par la M1 dans sa version 2019, Valentino Rossi observe avec satisfaction l'atmosphère générale qui règne chez Yamaha, et les efforts fournis par la direction semblent le convaincre qu'Iwata a remis son programme MotoGP sur de bons rails. "Il y a une chose positive, c'est qu'enfin on parle déjà de l'année prochaine. Il y a une projection chez Yamaha qu'on avait sincèrement perdue ces dernières années. C'est peut-être aussi pour ça qu'on a eu des années techniquement difficiles."

"Là, on parle déjà de la nouvelle moto, du nouveau moteur, ils travaillent. Malheureusement, les moteurs sont scellés, il y a donc beaucoup de choses que l'on ne peut pas faire, mais il faut qu'on essaye de progresser avec ce qu'on a cette année, faire le maximum et pour l'avenir, au moins, on a des possibilités. On a un peu d'optimisme. […] Quand on gagnait des titres, la nouvelle moto arrivait à Brno. Ces dernières années, on ne l'a jamais vue. Alors on verra, espérons !"

Le message est clair : Valentino Rossi ne se contentera pas d'une légère progression cette année ; il souhaite d'ici trois mois voir déjà des signaux positifs pour la saison prochaine. Et repartir, à nouveau, en quête de victoires en 2020.

Article suivant
Ducati pourrait fournir deux GP20 à Pramac l’an prochain

Article précédent

Ducati pourrait fournir deux GP20 à Pramac l’an prochain

Article suivant

Schumacher, Prost, Hamilton, Alonso : les héros des pilotes MotoGP

Schumacher, Prost, Hamilton, Alonso : les héros des pilotes MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa