EL3 - La fin de la pluie rime avec Rossi, Márquez de justesse en Q2

La troisième séance d'essais libres a été marquée par l'arrivée d'un grand soleil au-dessus du circuit de Sepang. Rossi en a profité pour s'emparer du meilleur temps. Dovizioso est quatrième alors que Márquez doit se contenter de la neuvième place.

EL3 - La fin de la pluie rime avec Rossi, Márquez de justesse en Q2
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Quitte ou double ! C'était en somme l'état d'esprit des 12 pilotes qui n'avaient pas réussi à intégrer le top 10 hier à l'issue des deux premières séances d'essais libres. Leur sort dépendait en effet grandement de la météo, pour le moins versatile ce week-end en Malaisie.

Mais c'est sous le soleil que ce sont disputés ces EL3, avec une température dépassant les 30°C, ce qui a permis à l'ensemble du plateau de pouvoir améliorer à loisir les temps au tour. Tout le monde a donc rapidement été de sortie en début de séance, roulant en peloton pour maximiser les effets d'aspiration. 

Les premières minutes ont permis d'observer différentes approches en matière de température. Le pneu arrière en particulier a fait l'objet de nombreux essais, chacun y allant de son interprétation quant à la meilleure option à retenir dans des conditions aussi chaudes. 

Des choix multiples pour le pneu arrière

En effet, si Marc Márquez a chaussé en début de session le pneu dur, d'autres comme son coéquipier Dani Pedrosa ou bien encore Valentino Rossi lui ont d'abord préféré le medium (ce dernier allait ainsi étrenner toute la gamme disponible, alternant par la suite entre le pneu dur et le pneu tendre), alors qu'un Scott Redding n'a pas hésité à se tourner vers l'option la plus tendre des pneus slicks à disposition des pilotes.

Malgré tous ces tâtonnements, le premier quart d'heure n'a pas accouché de progressions chronométriques, chacun prenant ses marques dans ces conditions nouvelles ce week-end.

Deux chutes pour Bautista

Tout juste les 15 premières minutes ont-elles été animées par la chute d'Álvaro Bautista, deuxième aux temps combinés avant la reprise des hostilités, dans le virage 1. Un accident sans conséquence pour l'Espagnol, qui a pu regagner son stand et poursuivre la séance. Mais c'était pour chuter de nouveau un peu plus tard dans le virage 10.

Celui-ci a donc dû prier pour se maintenir dans le top 10 après un probant 2'00"742 obtenu la veille. Une douce chimère, alors que les pilotes ont haussé le rythme à mesure que les minutes s'égrenaient dans cette troisième séance. Le pilote Aspar a ainsi terminé cette séance à la plus rageante des positions : la 11e, après ne pas avoir été capable d'améliorer.

Le premier à progresser a finalement été Crutchlow, qui a gagné deux positions lors de l'entrée dans le dernier quart d'heure pour se porter provisoirement en quatrième place. L'Anglais, bien mal en point sur le mouillé hier, tirait ainsi profit des bonnes conditions de roulage pour tenter de sceller sa place dans le top 10.

Mais c'est un autre pilote Honda qui a fait sensation par la suite, en la personne de Jack Miller, qui trouvait plus de 1"3 sur son meilleur temps de la veille pour gagner 13 positions, et sauter de la... 14e à la première place !

Cette avancée notable de l'Australien dans la hiérarchie a ainsi donné le coup d'envoi d'améliorations en série, alors que les choses se sont emballées lors des 15 dernières minutes. Muni du pneu soft à l'arrière de sa Yamaha, Rossi a ainsi d'abord délogé Miller de la première place. 

Pas très longtemps, car Lorenzo a pris le relais quelques instants plus tard en y allant lui aussi de son meilleur chrono. Pedrosa, puis Zarco, lui ont ensuite succédé aux commandes, alors que les performances n'ont eu de cesse de se rapprocher de la barre des deux minutes.

Et c'est finalement Rossi qui a franchi le Rubicon pour claquer le meilleur temps de ces EL3 devant les deux hommes pré-cités, avec un temps de 1'59"947. Derrière ce top 3, on retrouve les deux Ducati de Dovizioso et de Lorenzo, qui ont affiché un rythme intéressant pour finir devant Miller et Crutchlow.

Márquez en retrait

Les trois dernières places disponibles au cours de cette session pour une qualification directe en Q2 sont finalement revenues à Andrea Iannone, huitième, ainsi qu'à Marc Márquez et Maverick Viñales, ces derniers s'étant montrés quelque peu empruntés lors de ces 45 minutes.

Toujours est-il que l'essentiel est assuré pour eux, même si les 12 pilotes situés en dehors du top 10 vont bénéficier de la Q1, dont le début est prévu à 8h10 heure française, pour essayer de poursuivre l'aventure en qualifications.

 GP de Malaisie - MotoGP - EL3

Pos.PiloteMotoTrsTemps/écarts
1 italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 18 1'59.947
2 france Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 16 0.077
3 spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 19 0.140
4 italy Andrea Dovizioso   Ducati GP17 16 0.177
5 spain Jorge Lorenzo   Ducati GP17 18 0.202
6 australia Jack Miller   Honda RC213V 18 0.243
7 united_kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 16 0.252
8 italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 19 0.447
9 spain Marc Márquez   Honda RC213V 18 0.520
10 spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 19 0.748
11 spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 18 0.799
12 italy Danilo Petrucci   Ducati GP17 17 0.917
13 czech_republic Karel Abraham   Ducati GP15 17 0.929
14 united_kingdom Bradley Smith   KTM RC16 17 1.066
15 france Loris Baz   Ducati GP15 17 1.345
16 spain Pol Espargaró   KTM RC16 17 1.348
17 spain Tito Rabat   Honda RC213V 17 1.435
18 united_kingdom Sam Lowes   Aprilia RS-GP 15 1.559
19 united_kingdom Scott Redding   Ducati GP16 14 1.805
20 spain Héctor Barberá   Ducati GP16 15 1.900
21 netherlands Michael van der Mark   Yamaha YZR-M1 19 2.037
22 spain Álvaro Bautista   Ducati GP16 6 2.257

 

partages
commentaires
Bonne journée d'apprentissage pour Van der Mark

Article précédent

Bonne journée d'apprentissage pour Van der Mark

Article suivant

EL4 - Márquez manque de chuter, et termine en tête

EL4 - Márquez manque de chuter, et termine en tête
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021