Rossi s'attend au retour de Viñales quand la Yamaha progressera

Le pilote italien comprend que le moral de son coéquipier puisse être entaché par les difficultés de Yamaha à leur fournir une moto en mesure de rivaliser régulièrement avec la Honda et la Ducati. Mais quand ce sera le cas… gare à lui !

Rossi s'attend au retour de Viñales quand la Yamaha progressera
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Podium : le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

La situation de crise que traverse actuellement Yamaha est vécue de façon différente par les deux pilotes officiels de la marque. À un Valentino Rossi inébranlable dans ce contexte s'oppose un Maverick Viñales parfois fébrile, abattu, souvent perdu à l'heure d'expliquer ses difficultés à la presse durant les Grands Prix. Sa mésentente avec son chef mécanicien a même fini par être exposée sur la place publique, signe extérieur du manque profond de sérénité dans la saison de l'Espagnol.

En vétéran du plateau, ayant déjà connu bien des difficultés avec lesquelles composer, Rossi semble égal à lui-même, toujours décidé à aller chercher le meilleur résultat possible avec volontarisme, fut-ce seulement une sixième place comme en Autriche. Cette différence dans leur façon de vivre les problèmes des derniers mois et de garder une certaine motivation s'appuie, selon lui, à la fois sur leurs personnalités et sur les années qu'ils ont au compteur.

"Pour moi, c'est une question d'expérience, parce que je suis passé par beaucoup de périodes difficiles, beaucoup plus que Maverick qui est bien plus jeune que moi. Mais c'est aussi une question de caractère", juge le Docteur, qui comprend que son coéquipier, arrivé à 22 ans sur la Yamaha, puisse avoir du mal à accepter que ses résultats ne lui aient pas permis jusqu'à présent de jouer le titre auquel on le disait destiné à l'époque.

Lire aussi :

"Je pense que Viñales est un pilote très fort, mais il est arrivé à une situation à laquelle il ne s'attendait pas. Il s'attendait à arriver chez Yamaha et à gagner le titre, des courses, en ayant une moto très compétitive. Or, elle est maintenant moins compétitive que la Honda et la Ducati et il a du mal. Il faut rester calme, l'expérience aide peut-être, mais quand tu es derrière, que tu en baves pour faire cinquième, tu n'as pas la même motivation que quand tu te réveilles le dimanche matin en te disant que tu peux gagner. C'est peut-être aussi ça."

"Je pense surtout qu'il faut qu'on nous donne une moto un peu plus compétitive, parce que si elle l'est, Viñales aussi va revenir à la victoire", pressent Valentino Rossi. "Je suis sûr que si la moto progresse, Maverick peut gagner la première course. Ça n'est pas qu'il n'est plus capable de piloter, il a juste besoin d'une meilleure moto et dès la séance suivante il peut être plus compétitif, c'est certain."

Après avoir publiquement présenté ses excuses à ses pilotes à la suite des qualifications autrichiennes, Yamaha assure tout mettre en œuvre pour proposer des solutions lors d'un test qui se déroule actuellement à Misano et un autre prévu dans quelques jours en Aragón. Un ingénieur électronique a par ailleurs été dépêché de l'équipe WSBK à celle du MotoGP, afin d'apporter un œil neuf sur les progrès à accomplir et de faire profiter de son expérience, acquise notamment chez Ducati, soit à la source du système Magneti Marelli qui donne tant de peine à Iwata.

partages
commentaires
Les pilotes favorables à un GP au Mexique, mais pas dupes
Article précédent

Les pilotes favorables à un GP au Mexique, mais pas dupes

Article suivant

Un test privé pour préparer Misano et régler les problèmes

Un test privé pour préparer Misano et régler les problèmes
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021