Rossi - "Ton coéquipier est ton premier ennemi"

partages
commentaires
Rossi -
Par : Léna Buffa
3 juin 2015 à 10:03

Le deuxième, Valentino Rossi avec Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Podium: le vainqueur Valentino Rossi célèbre son titre avec Jorge Lorenzo et l'équipe Yamaha
Valentino Rossi fête sa pole position avec Jorge Lorenzo
Podium: le vainqueur Valentino Rossi, Fiat Yamaha Team célèbre sa 100ème victoire en MotoGP avec Jorge Lorenzo, Fiat Yamaha Team et Lin Jarvis
Valentino Rossi et Jorge Lorenzo
Valentino Rossi, Fiat Yamaha Team et Jorge Lorenzo, Fiat Yamaha Team avec l'équipe
Jorge Lorenzo & Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Conférence de presse : Valentino Rossi, Fiat Yamaha Team et Jorge Lorenzo, Fiat Yamaha Team
Podium: vainqueur Valentino Rossi, Fiat Yamaha Team avec 2e Jorge Lorenzo, Fiat Yamaha Team
Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Lorsque Yamaha les a réunis en 2008, on ne donnait pas cher de leur association. Il faut dire que le mur érigé pour couper le box en deux a longtemps symbolisé la défiance de Valentino Rossi, qui finira par avouer qu'il reprochait à la marque de placer à ses côtés un pilote aussi compétitif que Jorge Lorenzo, sentant ce choix comme un manque de reconnaissance à son égard.

Sept ans plus tard, les deux hommes se côtoient sans faire de vagues, affirmant volontiers leur respect mutuel. Entre temps, Rossi a fait une parenthèse chez Ducati, Yamaha en a profité pour rétablir la libre circulation (des hommes et des données) au sein de son box, et les deux pilotes se sont retrouvés en 2013, mûrs et apaisés.

Ton premier adversaire c'est ton coéquipier puisque qu'il a la même moto. Il est donc le premier ennemi.

Valentino Rossi

Il a fallu à Valentino Rossi reprendre ses marques avec la M1, se remettre en question pour retrouver ces derniers mois le chemin de la victoire. Le voici aujourd'hui à nouveau en lutte pour le titre et en confrontation directe avec son coéquipier. Si cette situation aurait de quoi les replonger dans les souvenirs de cette cohabitation houleuse, tous deux assurent que la bonne entente est désormais de mise et l'ont encore prouvé au Mugello en s'échangeant symboliquement leur combinaison.

"Notre relation est probablement meilleure aujourd'hui, parce que les positions dans l'équipe sont désormais mieux acceptées," juge Jorge Lorenzo. "Je crois qu'on fait du très bon travail. Notre relation est bonne, on se respecte et on aide l'usine pour améliorer la moto." Et Rossi de renchérir : "L'ambiance au sein de l'équipe est bonne, d'autant plus que tout est très clair. On a une bonne relation, on se respecte en piste et en dehors."

"Après, comme tout le monde le sait, ton premier adversaire c'est ton coéquipier puisque qu'il a la même moto. Il est donc le premier ennemi, le premier que tu essayes de battre," précise néanmoins le leader du Championnat du Monde, qui ne compte plus que 6 petits points d'avance sur son coéquipier. Et Rossi de rappeler : "C'est déjà difficile quand on se bat pour une victoire, mais ça l'est encore plus quand on est en lutte pour le titre."

2015, année de leur plus belle bagarre?

Leur première cohabitation de trois ans a donné lieu à trois sacres, deux pour Rossi, un pour Lorenzo. Une période particulièrement faste pour Yamaha, qui a cumulé à l'époque 31 victoires avec ces deux as de la M1!

"Je crois que notre plus belle bagarre a été celle de 2009," juge Rossi, "parce qu'on est restés proches toute la saison et qu'on a livré de très belles batailles dans certaines courses." Effectivement, comment oublier l'épique coude-à-coude qui les a opposés cette année-là à Barcelone et qui reste l'un des plus beaux Grands Prix de l'Histoire?

Lorenzo estime tout de même qu'il aurait pu mieux faire en 2009 : "J'étais encore un petit peu trop rookie, j'avais moins d'expérience que lui pour être régulier et ne pas chuter. J'ai fait beaucoup d'erreurs. On était très similaires en matière de vitesse, mais j'ai commis un peu plus d'erreurs que lui. Vale a finalement été plus complet."

En 2009, j'étais encore un petit peu trop rookie. J'ai fait beaucoup d'erreurs et Vale a été plus complet.

Jorge Lorenzo

Cette confrontation semblait devoir se poursuivre en 2010, néanmoins elle a tourné court. Souffrant d'une contusion au dos juste après le premier Grand Prix de la saison, Rossi a été devancé par Lorenzo sur les deux courses suivantes, avant d'être éloigné des circuits par une fracture de la jambe.

"En 2010 il avait sa blessure au dos et il n'était pas à 100%, puis il est tombé au Mugello. Ca n'était donc pas une véritable bagarre," admet le pilote espagnol, sacré pour la première fois dans ces circonstances.

Reste donc à reprendre le cours de l'Histoire et à écrire une nouvelle page de ce superbe duel. Avec à eux deux cinq victoires sur les six premières manches, et surtout des adversaires en perte de terrain qui - pour l'heure - les laissent en découdre entre eux, Rossi et Lorenzo pourraient nous offrir l'une des plus belles batailles de ces dernières saisons.

L'émulation positive fait son travail, tous deux admettant repousser leurs limites pour répondre aux progrès de l'autre, et ce premier tiers de la campagne mondiale pourrait n'être qu'un avant-goût prometteur d'un spectacle de tous les instants. Sans oublier que les absents du moment cravachent pour, eux aussi, venir se mêler à la lutte pour les victoires...

"C'est encore plus intéressant cette année, parce qu'on a déjà eu trois vainqueurs différents et les motos semblent très équilibrées d'une piste à l'autre. Ca ne se joue pas juste entre Jorge et moi, il peut aussi y avoir Ducati et Honda," prévient Valentino Rossi.

 

Prochain article MotoGP
Casey Stoner fait des infidélités à Honda

Article précédent

Casey Stoner fait des infidélités à Honda

Article suivant

Loris Baz égale son meilleur résultat, non sans émotion

Loris Baz égale son meilleur résultat, non sans émotion

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi Boutique , Jorge Lorenzo Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités