Rossi "très surpris" d'avoir vu son temps intialement annulé

Valentino Rossi s'est montré "très surpris" d'avoir vu son meilleur temps initialement annulé ce vendredi à Silverstone. S'il a pu le récupérer, ainsi qu'une place dans le top 10, il fait partie de ceux qui estiment que la Direction de course a bien fait d'élargir la ligne blanche du virage 6 pour ce samedi.

Rossi "très surpris" d'avoir vu son temps intialement annulé

Quatrième des temps combinés à l'issue de la journée de vendredi, Valentino Rossi commence de belle manière le week-end du Grand Prix de Grande-Bretagne. Le Docteur se satisfait donc de ses performances, même s'il sait que le rythme d'un vendredi n'est pas nécessairement la vérité d'un week-end entier.

"C'est un bon début. Nous arrivons des deux dernières courses, où j'ai amélioré mes sensations avec la moto. Aujourd'hui, la journée a été bonne aussi car sur les deux séances, j'ai eu un assez bon rythme. En fin d'EL2, j'ai fait un bon tour, qui m'a permis d'être quatrième. Bien sûr, c'est seulement vendredi, donc tout va changer. Nous devons travailler dans des zones différentes où ma confiance n'est pas à son maximum, mais c'est un bon début."

Lire aussi :

Comme la quasi totalité des pilotes, Rossi a loué la qualité de l'asphalte de Silverstone cette année. Cela fait suite à ses années de bosses rendant le tracé quasiment impossible à piloter. Si cette année le tarmac est loin d'être un billard, il reste bien meilleur que tout ce qu'a connu le MotoGP dans le Northamptonshire par le passé !

"C'est un grand plaisir de rouler ici car ils ont fait du très bon travail pour moi sur l'asphalte, qui a un bon grip. La grande différence est qu'il y a beaucoup moins de bosses donc on peut attaquer plus, on peut utiliser la moto plus à la limite, et utiliser la ligne parfaite car par le passé Silverstone était très bosselé. Nous avons un peu de bosses en entrée du virage 7, mais 75% de moins que l'an dernier ! Nous ne pouvons pas blâmer des bosses. Ou alors oui, mais en considérant que nous sommes à Silverstone, la situation est bien meilleure. Le freinage pour le virage 8 est toujours difficile car il y a une petite descente, et moins de grip. Mais pour moi la situation est très bonne. Nous devons profiter de la piste cette année car dans le futur des bosses pourront arriver. Je ne veux pas dire que c'est parfait, mais c'en est proche !"

Comme beaucoup de pilotes lors des Essais Libres 2, Valentino Rossi avait initialement été pris par la patrouille pour non-respect des limites de la piste dans le virage 6. Comme Fabio Quartararo et Takaaki Nakagami, il a finalement pu récupérer son meilleur temps et se classer quatrième.

"J'ai été assez surpris, parce que sur la moto je n'avais pas l'impression d'être passé sur le vert. D'habitude, vous remarquez, comme cela m'était arrivé par exemple en EL3 à Assen. Puis [Maio] Meregalli est allé demander des éclaircissements, ils nous ont dit d'attendre parce qu'ils vérifiaient et au bout d'un quart d'heure, ils nous ont rendu le chrono. En regardant bien les images, ils [mes pneus] ne sont pas complètement sur le vert. Je ne sais pas si ces 1'59"9 seront suffisants [samedi] matin pour être dans le top 10, mais en attendant nous l'avons."

Lire aussi :

Rossi s'est montré d'accord avec Fabio Quartararo, qui souhaitait voir des modifications apportées à ce virage. C'est chose faite, puisque la Direction de course a choisi d'élargir la ligne blanche à la sortie du virage, afin de voir plus clairement qui sort large ou non.

"Je suis d'accord avec Quartararo, à ce moment-là, la partie blanche du vibreur se termine un peu 'brusquement' et nous devrons en parler à la Commission de sécurité. [Vendredi] après-midi, beaucoup de gens sont passés sur le vert et il y a beaucoup de tours annulés. Si nous pouvons augmenter la partie blanche, c'est peut-être mieux aussi pour les commissaires, qui n'ont pas à passer tous les tours à vérifier si nous passons sur le vert ou non."

L'heure est maintenant à envisager la suite du week-end, à commencer par les EL3 ce samedi matin. La rapidité des Yamaha fait plaisir à Valentino Rossi, qui pointe toutefois quelques axes d'amélioration sur sa M1.

"On dirait que toutes les Yamaha sont en forme, c'est bon. Nous allons essayer de continuer comme ça et aussi de travailler pour demain pour arriver prêts pour dimanche, en espérant que la météo reste bonne ! Il nous manque un peu à l'accélération, le secteur 4 est toujours un peu difficile. En sortie du virage 17, on dirait que nous glissons un peu trop. Le dernier virage est aussi un peu difficile. Je suis très rapide dans le secteur 2, pas mal dans le secteur 1, et dans le secteur 3 ce n'est pas fantastique dans les deux épingles. En général, nous devons travailler avec l'électronique. Nous devons surtout faire les bons choix sur les pneus car [vendredi] après-midi j'ai essayé en hard-hard et ça n'était pas fantastique. Le choix est très ouvert."

Avec Matteo Nugnes

Le top 5 des EL2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 France Fabio Quartararo Yamaha 16 1'59.225  
2 Spain Marc Márquez Honda 16 1'59.476 0.251
3 Spain Maverick Viñales Yamaha 17 1'59.765 0.540
4 Italy Valentino Rossi Yamaha 17 1'59.937 0.712
5 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 16 1'59.993 0.768

partages
commentaires
Le calendrier des tests de pré-saison 2020 dévoilé

Article précédent

Le calendrier des tests de pré-saison 2020 dévoilé

Article suivant

EL3 - Quartararo toujours autoritaire, Rossi aux affaires !

EL3 - Quartararo toujours autoritaire, Rossi aux affaires !
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021