MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Nouveautés Yamaha : Rossi y voit du bon pour la fin de saison

partages
commentaires
Nouveautés Yamaha : Rossi y voit du bon pour la fin de saison
Par :
30 août 2019 à 06:48

Le pilote italien a trouvé des points positifs dans les nouveautés proposées par Yamaha pour la suite du championnat en cours, alors que l'évolution moteur destinée à 2020 a encore besoin d'être travaillée selon lui. Son coéquipier se montre quant à lui bien plus négatif.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les ateliers Yamaha à Iwata ne chôment pas. Après avoir proposé à ses pilotes officiels d'importantes nouveautés lors du test de Brno, il y a trois semaines, et parmi elles une première version du moteur 2020, le constructeur japonais avait déjà une évolution de ce bloc à soumettre à leur jugement hier pour le début du test de Misano. Et, outre le prototype destiné à la saison prochaine, le box s'est également enrichi de pièces qui pourraient être mises en service dès cette saison, à savoir un nouvel échappement et un bras oscillant en carbone.

Celui-ci, Valentino Rossi en rêvait à ses heures perdues, aussi l'a-t-il accueilli avec enthousiasme, et ce d'autant plus qu'il a semblé apporter une amélioration aux yeux du pilote italien. "On a testé un bras oscillant en carbone, enfin ! Je me suis senti assez bien. Il m'a l'air bien, ça me plaît, car généralement j'aime avoir une moto très stable sur la partie arrière et le bras oscillant en carbone aide un peu à cela, alors c'est positif", juge-t-il. "On va continuer à l'essayer [vendredi] et si ça nous plaît, c'est quelque chose qu'on peut déjà utiliser cette année, je crois."

Lire aussi :

Le #46 s'est concentré sur cette nouveauté ainsi que sur le nouvel échappement dans l'après-midi, avant de réaliser au guidon de cette machine version 2019 un time attack qui l'a placé à 18h pile, heure de la conclusion, en cinquième position à trois dixièmes du meilleur temps de Fabio Quartararo. "Ça a été une bonne journée de test, parce que j'ai tout le temps été assez rapide. J'ai eu un bon rythme, j'ai réussi à bien piloter, alors c'est important", retient-il. "Cet après-midi on a tout le temps utilisé nos motos [actuelles] et on a donc un peu plus travaillé pour les prochaines courses. On a testé un bras oscillant, des choses un peu différentes pour l'électronique, quelques autres choses… Tout s'est plutôt bien passé et [vendredi] je crois qu'on continuera surtout à travailler sur les motos de 2019", anticipe-t-il auprès de Sky Italia.

Seul petit accroc, une chute survenue à l'endroit où Marc Márquez lui-même a été piégé à savoir le virage 14, mais qui n'inspire aucune inquiétude au #46 puisqu'il en connaît la raison : "J'ai mis des pneus neufs, j'étais en train d'attaquer et j'étais assez rapide, mais je suis entré un petit peu trop vite dans le virage, donc l'avant s'est dérobé et j'ai fait une petite glissade."

Avant de se concentrer sur sa moto actuelle, Valentino Rossi avait dédié sa matinée à l'évaluation du prototype de 2020, intégrant une deuxième version du moteur conçu par Yamaha. Le jugeant "un petit peu mieux" que la première spécification essayée à Brno, Rossi estime qu'il "y a encore beaucoup à faire" avec ce bloc. Il explique auprès du site officiel du MotoGP : "Pour moi, on est en bonne voie, mais il faut qu'on progresse plus. L'avancée n'est pas encore aussi grande que ce dont on aurait besoin, mais cela va dans la bonne direction." C'est bien le positif que veut retenir le nonuple Champion du monde, qui ne cesse de souligner les efforts fournis par Iwata, plus marqués que ces dernières années : "Ça a été très important de commencer à travailler dès Brno [sur ce moteur], parce qu'on fait tout le temps de petits progrès. On a cependant besoin d'un peu plus [que les autres], alors il est normal qu'on doive y arriver petit à petit."

Viñales déçu par ses mauvaises sensations

Maverick Viñales s'est montré quant à lui plus radical dans ses commentaires à l'issue de cette journée, bien qu'il ait devancé son coéquipier en signant le quatrième temps. "Oui [la vitesse est là], mais le feeling est très important et il n'a pas été très, très bon aujourd'hui alors à mon avis on peut être beaucoup plus rapides. Il faut qu'on améliore ces sensations", pointe-t-il. "J'ai beaucoup de mal à arrêter la moto et j'ai tout le temps beaucoup de difficultés. [Vendredi] il faut qu'on se concentre là-dessus et qu'on essaye de progresser."

Lire aussi :

Souffrant visiblement du faible grip offert par la piste, qui était hier très poussiéreuse, le pilote espagnol n'avait aucun verdict encourageant à formuler quant aux nouveautés potentiellement destinées à cette année. Le bras oscillant ? "Il faut encore qu'on travaille. Il sera sûrement meilleur, mais il faut qu'on travaille encore plus." L'échappement ? "Je l'ai testé, mais il faut travailler plus. Il est très difficile de tirer la moindre conclusion pour le moment."

Le nouveau moteur a lui aussi laissé le #12 sur sa faim, si bien que son bilan du jour était des plus sombres, tranchant avec sa satisfaction à sa descente du podium dimanche. "Ça n'est pas le progrès que je pensais qu'on aurait pu faire, alors il faut qu'on continue à travailler dans la direction qui fait que je me sens mieux sur la moto", commente-t-il. "Ça a été une journée difficile, je ne me suis pas trouvé très bien sur la moto. Je n'arrivais pas à avoir de bonnes sensations. [Vendredi] il faut donc qu'on travaille encore plus sur les réglages, pour essayer de finir le test avec de bonnes sensations. Demain on va beaucoup se concentrer sur le set-up. Aujourd'hui on a testé beaucoup de nouvelles choses mais cela donne toujours plus ou moins la même chose, alors il faut qu'on continue à travailler."

Rendez-vous pour cela à 10h, lorsque débutera la seconde journée de ce test collectif.

Article suivant
Misano, J1 - Quartararo et Yamaha au sommet

Article précédent

Misano, J1 - Quartararo et Yamaha au sommet

Article suivant

Aller au bout de la course a fait empirer l'état de Lorenzo

Aller au bout de la course a fait empirer l'état de Lorenzo
Charger les commentaires