Pour Rossi, la Yamaha a plus de mal sur le mouillé cette année

partages
commentaires
Pour Rossi, la Yamaha a plus de mal sur le mouillé cette année
Par : Léna Buffa
5 mai 2017 à 16:56

La pluie qui s'est abattue sur le circuit de Jerez et qui a perturbé la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Espagne a mis en difficulté Valentino Rossi, qui a témoigné de son inquiétude face à la compétitivité des Honda.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Jack Miller, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Les logos chiens de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Un cadeau de fan pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le casque de Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing pour fêter les 3000 courses
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

L.B., Jerez – Valentino Rossi a conclu la première journée d'essais libres de la saison européenne à la 12e position. C'est le fruit de la performance qu'il a réalisée cet après-midi lors d'une séance disputée sous le soleil mais sur un bitume qui présentait encore quelques traces d'humidité. Des conditions mixtes qui ne sont pas pour favoriser la performance de la YZR-M1, d'après le pilote italien.

"Un peu comme c'était le cas l'année dernière, il semble qu'en cas de conditions mixtes, qui sont les conditions un peu plus difficiles, on est un peu plus en difficulté avec la Yamaha, comme si la moto était un peu plus difficile à manœuvrer. Demain il fera plus chaud, ce seront de vraies conditions full dry et, à mon avis, on pourra être plus compétitif."

"Cet après-midi, les conditions étaient principalement sèches, mais pas complètement. Beaucoup de virages présentaient des traces d'humidité, c'était un peu dangereux", explique-t-il. "Dans cette seconde séance, j'ai eu quelques difficultés, je n'étais pas assez rapide. On a des soucis de réglages, il faut donc qu'on essaye de les améliorer."

Avant cet après-midi aux conditions quelque peu intermédiaires, Rossi a connu d'autres difficultés, celles de devoir évoluer sur une piste cette fois franchement mouillée, ce matin, tandis qu'une averse soutenue douchait la piste andalouse. Or, les enseignements qu'il en tire ne prêtent pas à l'enthousiasme. "Ce qu'on a compris aujourd'hui et qui n'est pas positif, c'est qu'on a un peu plus de mal sur le mouillé", pointe-t-il. "Je n'arrive pas à entrer assez vite dans les virages et on patine beaucoup à l'accélération."

Une performance en-deçà des attentes, qu'il met sur le compte du manque d'expérience dans ces conditions avec la nouvelle version de la Yamaha YZR-M1. "Je suis un peu inquiet au sujet des essais de ce matin, parce que c'était full wet et on a besoin de faire un peu de kilomètres sur le mouillé avec la nouvelle moto", explique-t-il. "On ne trouve pas les bons réglages en comparaison de l'ancienne moto. Avec elle tout était plus naturel, plus facile sur le mouillé. Il semble qu'on ait besoin de travailler un peu plus. Je n'étais pas assez rapide."

Ce signal d'alarme tiré par le pilote italien intervient alors qu'il a roulé sur piste mouillée mardi pendant le test privé du Mans, et ce avec de bien meilleures sensations. "J'ai roulé sur le mouillé au Mans et le feeling n'était pas si mal, j'étais assez fort, mais au Mans le grip offert par le bitume a réglé pas mal de problèmes car il est très élevé. On peut piloter de façon très similaire à ce qu'on fait sur le sec. Ici, je pense que la situation est plus réelle."

Honda a inversé la situation

Sur une piste théoriquement favorable à Yamaha et dont Valentino Rossi détient le record de victoires, alimenté notamment par la domination exercée l'an dernier, c'est Honda qui s'est mis en valeur aujourd'hui, d'abord en plaçant quatre machines dans le top 5 ce matin, sur le mouillé, puis en trustant les trois premières places des EL2.

"Les performances des Honda nous inquiètent pas mal parce qu'aujourd'hui, sur le mouillé, comme en Argentine en essais et en qualifs, ils ont trouvé quelque chose de mieux que l'année dernière", souligne-t-il. "La situation semble s'être inversée : l'année dernière, quand c'était mouillé, j'étais très rapide mais cette année les Honda semblent très rapides et les Yamaha sont plus en difficulté. Il faut que l'on comprenne quel est le bon équilibre pour le mouillé."

Après cette première journée du Grand Prix d'Espagne, le leader du championnat a donc le sentiment d'être revenu aux sensations perfectibles qu'il pouvait ressentir sur les deux premières manches de la saison, où il s'était fait distancer lors des deux séances initiales avant de remonter peu à peu dans la hiérarchie.

"L'année dernière, je suis arrivé ici avec l'ancienne moto et j'ai été très fort pendant les premiers essais. Je me suis toujours senti très à l'aise avec la moto. Cette année, c'est un peu plus comme sur les autres pistes : plus de problèmes en entrée de virage, plus de difficulté pour trouver l'équilibre, la moto est un peu différente en comparaison de l'année dernière. Il semble qu'il nous faut un peu plus de temps pour comprendre."

Article suivant
Pedrosa, référence de la première journée à Jerez

Article précédent

Pedrosa, référence de la première journée à Jerez

Article suivant

Zarco philosophe après une première journée délicate

Zarco philosophe après une première journée délicate
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Vendredi - Essais Libres
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions