Scepticisme des pilotes concernant une course sous la pluie au Qatar

La possibilité que le Grand Prix du Qatar, qui doit se tenir de nuit, soit aussi disputé sous la pluie ne convainc pas les pilotes de la grille.

Cela fait quelques jours maintenant que Loris Capirossi et Franco Uncini, respectivement membres de la Dorna (le promoteur du MotoGP) et de la FIM au sein de la Commission de sécurité, ont réalisé un essai sur le circuit de Losail qui leur a permis de conclure que l'asphalte détrempé ne reflète pas la lumière des projecteurs, de sorte que l'essai a pu être mené à son terme.

S'il faut prendre en compte la faible possibilité de précipitations qui existe au Qatar, tout le monde garde aussi à l'esprit le Grand Prix de 2009, qui avait dû être reporté au lundi en raison de trombes d'eau qui s'étaient abattues sur le circuit.

Interrogés lors des essais de Phillip Island sur la possibilité que la manche inaugurale se dispute sous la pluie, certains pilotes, parmi lesquels Maverick ViñalesÁlvaro Bautista ou bien encore Pol Espargaró, ont montré leur scepticisme devant une telle éventualité. 

"Ce que nous devons faire, c'est aller là-bas et essayer, car en réalité, aucune course ne s'y est déroulée sous la pluie et de nuit. Le problème est de savoir comment se réfléchit la lumière sur le sol", a considéré Maverick Viñales.

Je ne pense pas que ce soit très faisable, car quand tu prends la moto dans la rue, le reflet de l'éclairage public t'éblouit. Je ne vois pas cela comme très positif, mais tant qu'il n'y a pas de problème, on ne peut pas savoir. Le mieux serait qu'il ne pleuve pas, comme cela tout le monde serait content", a expliqué Bautista.

"Au final, il faut que ce soit une décision consensuelle entre les pilotes, et pas aléatoire, sinon ça ne servirait à rien de nous consulter. Une fois là-bas, nous en rediscuterons lors de la réunion de la commission le vendredi", a ajouté Pol Espargaró.

"S'il pleut, nous allons voir quel est l'impact de la lumière. Jusqu'ici, je crois que seuls Uncini et Capirossi ont pu rouler dans de telles conditions, mais avec peu d'eau ou juste mouillant la piste, ce qui n'est pas la même chose, ne serait-ce que du fait de la différence de température", a expliqué Ramon Forcada, l'ingénieur en chef de Viñales.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Circuit Losail International Circuit
Type d'article Actualités