Schwantz : Plus Márquez sera absent, plus son retour sera difficile

Pour le Champion du monde 1993, la convalescence prolongée de Marc Márquez compliquera sa capacité à retrouver son niveau de compétitivité lorsqu'il sera en mesure de faire son retour.

Schwantz : Plus Márquez sera absent, plus son retour sera difficile
Charger le lecteur audio

Être éloigné des circuits par une blessure alors que l'on ne se sentait pas encore sur la pente descendante de sa carrière, Kevin Schwantz connaît cela. Aujourd'hui l'ancien pilote américain, contraint à la retraite en 1995, moins de deux ans après son titre de Champion du monde, par un corps trop malmené pour lui permettre de continuer à courir, observe avec inquiétude l'absence prolongée de Marc Márquez.

Blessé en juillet pendant la première course de la saison 2020, l'Espagnol a dû subir trois opérations pour sa fracture de l'humérus. La dernière intervention ayant été pratiquée il y a un mois, la date de son retour en piste reste à ce jour très floue, laissant planer la menace qu'il puisse même manquer le début du championnat, prévu pour fin mars. Or, pour Schwantz, plus l'absence du pilote Honda se prolonge, plus il aura du mal à retrouver son niveau.

"Quand je courais, j'ai toujours senti que si je passais du temps sans piloter alors que tous les autres couraient, alors ça allait me prendre trois fois plus de temps pour revenir", se souvient Kevin Schwantz dans une interview accordée au site officiel du MotoGP. "Si j'étais absent un mois, il allait me falloir beaucoup de temps pour retrouver ce niveau, physiquement et mentalement. On peut très facilement être absent longtemps, se sentir au point physiquement et puis le payer quand on revient. [Se dire] 'Je faisais 1'43 ici, je vais le refaire au bout de cinq tours', et finalement on fait 1'48. On est à cinq secondes du rythme et on se dit 'Attendez… Quoi ?' La tête n'a plus la perception de ce qui va à 320 km/h et ça prend du temps de s'y habituer à nouveau."

Lire aussi :

Titré en 1993, Kevin Schwantz a vu sa propre carrière péricliter dès la saison suivante. Alors qu'il traînait déjà une blessure au poignet gauche, une lourde chute à Laguna Seca, pendant les essais du Grand Prix des États-Unis, lui avait valu une fracture du poignet droit et avait stoppé net sa saison à trois courses de la conclusion. De retour la saison suivante, il n'avait disputé que les premiers Grands Prix de 1995 avant de s'éloigner des pistes pour se soigner. Quelques semaines plus tard, il annonçait finalement son retrait définitif, sans surprise à l'époque tant son moral avait également été atteint depuis l'accident qui avait paralysé son grand rival Wayne Rainey en 1993.

Si la comparaison avec la situation dans laquelle se trouve Marc Márquez n'a donc pas lieu d'être, l'Américain pressent toutefois que le retour du pilote Honda "ne sera pas facile […] tant qu'il ne pourra pas passer du temps sur la moto, engranger les kilomètres et se sentir à nouveau à l'aise avec la moto". Une remise dans le rythme qui passerait idéalement par les tests hivernaux, mais qui pourrait également devoir se faire dans le cadre des Grands Prix si l'Espagnol reste encore absent plusieurs mois, de quoi compliquer encore un peu plus son retour au premier plan.

"On sait que, si quelqu'un peut y arriver, c'est probablement Marc Márquez. C'est sa première grosse blessure et c'est de loin la plus longue période qu'il passe loin de la moto depuis ses cinq ou six ans", rappelle Kevin Schwantz. "Cela dépendra beaucoup de lui physiquement, en ce qui concerne le contrôle qu'il pourra avoir et le fait de retrouver la vitesse."

"Quand il commencera à pousser à nouveau sur son bras, pourra-t-il retrouver à nouveau ces sauvetages miraculeux et éviter de tomber ? Je pense qu'il était inévitable que tôt ou tard il se blesse. Il tombait, avait de grosses chutes, et tout le monde disait 'wow, il s'en est relevé'. Il va donc falloir qu'il durcisse cela un peu plus, car je pense qu'il a réalisé à Jerez qu'il ne va pas tout le temps s'en relever. Comme je l'ai dit, plus il passera de temps sans piloter, plus son retour sera difficile."

partages
commentaires

Voir aussi :

Michelin nie toute pression pour avancer l'arrivée du nouveau pneu avant
Article précédent

Michelin nie toute pression pour avancer l'arrivée du nouveau pneu avant

Article suivant

Dovizioso n'est pas prêt à courir au coup par coup

Dovizioso n'est pas prêt à courir au coup par coup
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021