Scott Redding plutôt mécontent de sa performance au Qatar

Le Britannique estime qu'il y a du pain sur la planche...

Scott Redding plutôt mécontent de sa performance au Qatar
Scott Redding & Nicky Hayden
Scott Redding, Marc VDS
Scott Redding, Marc VDS
Scott Redding, Marc VDS

C'est un Scott Redding déçu qui s'est exprimé après la course inaugurale de la saison de MotoGP à Losail, au Qatar. Le jeune pilote britannique a pourtant inscrit quelques points, ceux de la treizième place, et au vu de la qualité du plateau 2015, c'est une performance intéressante. Mais elle est surtout insuffisante, si l'on en croit l'unique représentant du team Marc VDS en catégorie reine.

Redding a terminé en tête d'un groupe de quatre pilotes se battant pour les derniers points et a donc devancé de quelques dixièmes seulement le débutant Maverick Viñales, Héctor Barberá et Stefan Bradl. Mais en étant parti avec l'objectif d'intégrer le Top 10 sur la ligne d'arrivée, la déception est forcément au rendez-vous pour le vice-Champion du Monde Moto2 en 2013.

Aussi, a t-il déclaré au sujet de cette première manche de l'année : "Ca a été une course difficile et à l'évidence, je n'ai pas terminé à la position que j'espérais. L'objectif était de finir dans le Top 10 ; je ne peux donc pas être content de la treizième place. Nous avançons dans la bonne direction, mais pas assez pour nous rapprocher de notre objectif."

Il détaille ensuite : "La motricité est le sujet le plus délicat et nous devons nous concentrer là-dessus car avec le package dont je dispose, je devrais figurer bien plus haut. Nous avons recueilli beaucoup de données et j'ai fini dans les points, mais il est clair qu'il y a encore beaucoup de points sur lesquels il faut s'améliorer."

Le Team Principal de l'écurie, Michael Bartholemy, tient globalement le même discours : "Il y a beaucoup de choses positives à retenir de ce week-end compliqué ici au Qatar. Nous sommes toujours en train de chercher le meilleur set-up pour Scott avec la Honda et nous progressons doucement, mais il faut encore qu'on s'améliore nettement pour être compétitifs. Il a inscrit des points, mais clairement, il y a encore une grande marge de progression, car nous devons être en mesure de nous battre avec les autres motos satellite."

Il relativise toutefois et tient à se montrer rassurant en concluant ainsi : "Il s'agit d'un projet totalement nouveau et nous avons simplement besoin de temps pour montrer notre vrai potentiel."

L'occasion sera donnée dans deux semaines au team Marc VDS et à son pilote britannique d'évaluer leurs progrès, à Austin, sur un circuit qui d'ordinaire, réussit aux Honda.

partages
Un excellent début de saison pour Pramac Racing au Qatar
Article précédent

Un excellent début de saison pour Pramac Racing au Qatar

Article suivant

Pedrosa va être opéré : de 4 à 6 semaines d'absence

Pedrosa va être opéré : de 4 à 6 semaines d'absence
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021