Sur le sec, Zarco est "déjà sur de bons réglages" pour la course

Le pilote français a terminé la première journée à la troisième place des temps combinés. Un résultat qui doit beaucoup à son excellente performance sur le sec alors que beaucoup de travail reste à accomplir sur le mouillé.

Sur le sec, Zarco est "déjà sur de bons réglages" pour la course
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Conférence de presse : Franco Morbidelli, Marc VDS, Valentino Rossi, Yamah Factory Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Franco Morbidelli, Marc VDS, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3

Johann Zarco a connu une première prise de contact contrastée sur le circuit de Sepang ce vendredi. Le Français a en effet soufflé le chaud et le froid au gré du changement des conditions de piste.

Il est vrai que le ciel malaisien a comme souvent fait des siennes, proposant dans un premier temps une piste allant en s'asséchant (puis finalement totalement sèche) dans la matinée avant de délivrer des trombes d'eau qui a transformé le circuit en véritable patinoire dans l'après-midi.

Mais alors qu'il s'était montré particulièrement fringant à Motegi sur le mouillé, signant à cette occasion sa deuxième pole position de la saison, le Cannois s'est montré davantage à son aise sur le sec au cours des EL1, qu'il a terminés à une probante troisième position.  "Je suis content de la session de ce matin. On a été prudents, et quand on a été sûrs de pouvoir chausser les slicks en sécurité, je suis parti", détaille le pilote Tech3. 

Le jour et la pluie pour Zarco

Celui-ci peut d'autant plus se montrer satisfait de sa performance qu'il est parvenu à soutenir le rythme de ses adversaires alors qu'il évoluait en pneus usés en fin de séance. "À la fin, quand la majorité a opté pour le pneu soft ou tout du moins un pneu neuf, moi je suis resté sur le pneu usé", confirme-t-il. "Je me sentais bien et je ne voulais pas tuer un pneu, j'étais confiant. Et j'ai fini troisième, je pense qu'on n'a jamais fait une aussi bonne séance. C'est encourageant pour la course, en cas de piste sèche. Ça veut dire qu'on est déjà sur de bons réglages, et qu'on est déjà prêts pour gagner la course."

Une fin de première séance réussie donc, à l'inverse de la seconde qui s'est achevée par un highside, fort heureusement sans conséquence. Zarco s'est ainsi montré bien moins à l'aise dans des conditions humides. "En cas de pluie, la piste manque de grip, en tout cas au niveau du pneu arrière, et ça me pose problème. Dès que j'essaie de me relâcher, je glisse beaucoup, même jusqu'à la chute. Il faut donc qu'on trouve la solution."

Le numéro 5 entend donc travailler d'arrache-pied pour résoudre son problème de grip sous la pluie. Un pré-requis pour une bonne performance en course, alors qu'on ne peut, loin de là, exclure la présence de précipitations en course dimanche. "J'ai confiance, même si ce n'est pas facile", insiste-t-il. "On est finalement dans des conditions de piste un peu comme à Misano. On avait déjà vu un point faible à Misano et c'est bien, ça permet de travailler. Il faut savoir s'adapter à la piste, on va trouver [la solution au problème d'adhérence]."

Mais alors, d'où provient un tel delta de performance entre sa pole position sur le mouillé au Japon et sa 11e place lors des EL2 aujourd'hui ? En réponse, Zarco pointe la nature du tarmac malaisien. "C'est différent qu'à Motegi, car c'est lié à l'état de l'asphalte", explique-t-il. "On va dire que sur une piste qui accroche, je me sens bien tout de suite sur la moto, notamment au niveau de l'arrière. Ce n'est pas un problème au niveau de la moto, ce doit être quelque chose qu'on peut résoudre par le réglage des suspensions."  

partages
commentaires
EL2 - Dovizioso reste devant sous la pluie, talonné par Márquez

Article précédent

EL2 - Dovizioso reste devant sous la pluie, talonné par Márquez

Article suivant

Sur le mouillé, Márquez surnage chez Honda comme en 2016

Sur le mouillé, Márquez surnage chez Honda comme en 2016
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021