Le Sepang Racing Team confirme son divorce avec Petronas

Le circuit de Sepang a confirmé que Petronas ne serait plus sponsor principal du SRT en MotoGP la saison prochaine. La structure souhaite rester dans la catégorie reine.

Le Sepang Racing Team confirme son divorce avec Petronas

Comme Motorsport.com l'annonçait dès jeudi soir, Petronas a décidé de se désengager des trois catégories du Championnat du monde. Le pétrolier malaisien était associé au Sepang International Circuit (SIC), qui engage le Sepang Racing Team (SRT) dans les trois catégories. L'équipe a précisé qu'elle souhaitait rester en MotoGP à travers une "nouvelle entité indépendante" mais elle n'a donné aucune précision sur son engagement en Moto2 et en Moto3, catégories qu'elle devrait quitter selon nos informations.

Arrivée en MotoGP en 2019 grâce au soutien financier de Petronas, l'équipe satellite de Yamaha a décroché six succès dès la saison passée, trois grâce à Fabio Quartararo et les trois autres avec Franco Morbidelli, deuxième du championnat. L'équipe a terminé en tête du classement des indépendants. Elle a marqué le pas cette année, Quartararo étant parti dans l'équipe Yamaha officielle et Valentino Rossi ayant fait le chemin inverse. L'Italien peine à jouer les points tandis que Morbidelli, actuellement remplacé par Cal Crutchlow après une opération du genou, doit composer avec un modèle 2019 qui ne semble plus au niveau.

"Le SIC tient à remercier Petronas pour son soutien sans faille au cours du partenariat, et pour ce parcours remarquable ensemble", déclare Azhan Shafriman Hanif, directeur général de la piste. "Nous respectons la décision de Petronas et nous nous accordons sur le fait que le partenariat a atteint son but et rempli ses objectifs. L'accord a eu du sens, avec de grands résultats et des moments mémorables pour l'équipe. Je ne crois pas qu'il s'agisse de la fin de notre collaboration en sports mécaniques puisque nous allons poursuivre notre quête de talents malaisiens."

Le projet associant Petronas au team SRT avait en effet pour vocation de faire évoluer de jeunes pilotes jusqu'au MotoGP, une volonté qui pourrait être mise en œuvre une dernière fois si Darryn Binder, actuellement engagé en Moto3, rejoint la catégorie reine dans cette structure en 2022. Petronas estime néanmoins avoir atteint ses objectifs dans le Championnat du monde, justifiant ainsi son départ.

"Nous avions entamé ce partenariat avec le SIC pour montrer nos capacités en Recherche & Développement, et nous sommes fiers que les Petronas Fluid Technology Fluide Solutions aient joué un rôle fondamental pour faire de l'équipe une prétendante au titre", se félicite Datin Anita Azrina Abdul Aziz, responsable de la communication de l'entreprise. "Ensemble, nous avons généré des moments forts du championnat, un signe que nos objectifs ont été atteints, et nous estimons que le moment est venu de mettre fin au partenariat. Au nom de Petronas, nous tenons à exprimer notre gratitude envers le SIC pour son implication dans la réussite du partenariat."

Petronas est également partenaire technique des catégories Moto2 et Moto3 et le pétrolier n'a pas donné de précisions sur le maintien ou non de ces partenariats. Petronas est aussi impliqué en F1 depuis 1996 et joue le rôle de sponsor-titre de Mercedes depuis la saison 2010.

Lire aussi :

partages
commentaires
GP d'Autriche MotoGP - Programme et guide d'avant-course
Article précédent

GP d'Autriche MotoGP - Programme et guide d'avant-course

Article suivant

Un nouveau réservoir pour économiser le bras de Márquez

Un nouveau réservoir pour économiser le bras de Márquez
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021