SIC Yamaha Petronas : "Cela va prendre du temps" pour être compétitif

L'équipe satellite du constructeur japonais partira pour ainsi dire d'une feuille blanche lors des premiers essais d'intersaison, à Valence, et devra rapidement assimiler ses deux nouveaux pilotes ainsi que sa nouvelle organisation si elle souhaite se montrer rapidement au niveau.

SIC Yamaha Petronas : "Cela va prendre du temps" pour être compétitif
Fabio Quartararo, SIC Racing Team
Lin Jarvis, directeur général Yamaha Factory Racing
Conférence de presse Petronas Yamaha SIC Racing Team
Conférence de presse Petronas Yamaha SIC Racing Team
Lin Jarvis, directeur exécutif Yamaha Motor Racing
Conférence de presse Petronas Yamaha SIC Racing Team
Ramon Forcada, Yamaha Factory Racing
Ramon Forcada, Wilco Zeelenberg, Yamaha Factory Racing

À bien y réfléchir, le Grand Prix de Grande-Bretagne aura eu plus d'impact sur la saison 2019 que sur le présent exercice. C'est en effet au milieu du week-end qu'a été présentée l'organisation de la future équipe SIC Yamaha Petronas.

On connaît donc à présent les deux futurs pilotes, Franco Morbidelli et Fabio Quartararo, ainsi que le fait que les deux hommes disposeront de spécifications distinctes de la M1. Ils seront par ailleurs chapeautés par l'actuel patron de l'Ángel Nieto Team, Jorge "Aspar" Martínez, qui officiera en tant que conseiller sportif, et par Johan Stigefelt, futur directeur de l'équipe.

Forcada et Zeelenberg auprès des pilotes

Morbidelli et Quartararo verront en outre deux ingénieurs les rejoindre, en la personne de Ramón Forcada, qui n'est plus le mécanicien en chef de Maverick Viñales depuis le début du mois d'août, et de Wilco Zeelenberg.

Deux hommes auxquels fait entièrement confiance le directeur exécutif de Yamaha Racing, Lin Jarvis. "Je suis très content que l'équipe ait pu trouver un terrain d'entente avec Ramon", a-t-il ainsi souligné. "Je pense que Ramon est motivé pour ce nouveau défi, donc c'est bien. Wilco sera également team manager et je pense que c'est là aussi un choix optimal."

"Avec cette toute nouvelle équipe, cela va être très important pour elle d'avoir ces deux piliers sur qui compter. Nous essayons de les aider en leur promulguant autant de conseils que nous le pouvons, car c'est aussi dans notre intérêt qu'ils soient dans le coup."

Si le futur duo de pilotes de l'équipe s'annonce très prometteur, il sera aussi l'un des moins expérimentés sur la grille. Quartararo fera en effet ses débuts en MotoGP, alors que Morbidelli n'entamera que sa deuxième saison dans la catégorie reine.

Lire aussi :

Ce facteur viendra qui plus est se combiner à la mise en place de la structure en tant que telle, alors que tout sera à faire une fois la campagne 2018 achevée. "Le premier défi, ça va être Valence", reprend Jarvis. "24 heures après la dernière course, l'équipe, qui n'existe pas aujourd'hui, va devoir faire rouler deux gars qui n'ont jamais piloté de M1. Franchement, c'est beaucoup demandé. Mais nous allons les soutenir dans ce processus, de notre côté chez Yamaha. Nous serons là. Nous nous devons d'être là à cet instant, car il n'est pas possible d'être de suite dans le coup."

"C'est le premier obstacle à franchir. Ensuite, nous avons le deuxième test à Jerez, et après la période hivernale, où nous devons préparer, produire la moto pour l'an prochain. Cela va prendre un peu de temps. Il n'y a aucun doute sur le fait qu'ils vont s'en sortir. Il y a peut-être deux gars qui ont de l'expérience, mais pour tous les autres tout est nouveau et ils vont devoir se débrouiller avec de nouveaux problèmes. Il faut qu'on enlève la pression de l'équipe, et qu'on leur donne le temps nécessaire pour être dans le coup."

Avec Jamie Klein 

partages
commentaires
Rabat : "J'avais la jambe tordue en S"
Article précédent

Rabat : "J'avais la jambe tordue en S"

Article suivant

"Les nouveaux revêtements n’absorbent pas l'eau", explique Stéphane Clair

"Les nouveaux revêtements n’absorbent pas l'eau", explique Stéphane Clair
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021