Silverstone s'excuse, mais défend son asphalte contre les critiques

Alors qu'une enquête vient d'être lancée pour identifier les causes de l'annulation du Grand Prix de Grande-Bretagne, les torts ne peuvent pas encore être déterminés selon le circuit anglais.

Silverstone s'excuse, mais défend son asphalte contre les critiques
La piste mouillée de Silverstone
Des journalistes sous la pluie
Stuart Pringle, directeur exécutif du circuit de Silverstone
La piste mouillée de Silverstone
Le Safety car
Les balayeuses nettoient la piste de Silverstone
Xavier Simeon, Avintia Racing, quitte la réunion de la Commission de sécurité
Les balayeuses nettoient la piste de Silverstone
Le Safety car
Le public
Jorge Lorenzo, Ducati Team, quitte la réunion de la Commission de sécurité
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, quitte la réunion de la Commission de sécurité

Dans la foulée de l'annulation du Grand-Prix de Grande-Bretagne dimanche dernier, le circuit de Silverstone vient de lancer une enquête indépendante et défend son revêtement contre les accusations.

Après de multiples délais et changements de programme causés par les fortes pluies, l'épreuve a finalement été annulée à 17h heure française dimanche. Plusieurs personnes clés ont directement accusé le nouvel asphalte de Silverstone d'avoir causé ces problèmes.

Suite à ces événements le directeur du circuit, Stuart Pringle, a déclaré qu'une enquête avait d'ores et déjà débuté. "Nous allons mener une enquête et Silverstone a déjà fait appel aux services d'un consultant indépendant pour la piste, dont nous avons appris qu'il était là tout le week-end", a expliqué le responsable auprès de Motorsport.com.

Lire aussi :

Mise en place d'une enquête indépendante

"C'est un expert chevronné et il a commencé à travailler lundi à 8h du matin. Mais il ne va pas être le seul consultant auquel nous allons faire appel. Nous voulons une enquête minutieuse pour découvrir ce qu'il s'est passé. Les choses ont avancé rapidement et Aggregate Industries [l'entreprise qui s'est occupée du resurfaçage] aussi."

Pringle a par ailleurs défendu Silverstone, et souligné que les équipes du circuit s'attendaient à ce que les courses MotoGP, Moto2 et Moto3 se déroulent bien dimanche après-midi. "Je n'accepte pas les critiques faites au circuit et sur le resurfaçage, car aucun de nous n'a les données pouvant justifier de telles assertions", a-t-il ajouté.

"Ce sont des conjectures, et cela a complètement occulté les précipitations significatives qui se sont abattues ce jour-là et ont entraîné l'annulation de nombreux autres événements à travers le pays. Je ne pense pas que l'annulation de la course soit liée à la piste, mais purement au volume d'eau présente. Lors du warm-up sur le mouillé, les temps des pilotes n'ont été que 8,5% plus lents que ceux réalisés sur le sec, alors que la norme est d'habitude située entre 10 et 15%, donc cela signifie que la surface est très adhérente."

L'annulation, une décision des pilotes

"Ce n'était pas notre décision [d'annuler les courses], c'était celle des pilotes. Le directeur de course s'attendait à ce que l'inspection de la piste réalisée à 16h indique que le circuit soit prêt pour la course, mais la décision a été prise avant l'heure fixée pour l'inspection. Nous pensions qu'il y avait une fenêtre pour la météo. Nous avons regardé la météo et avons pensé qu'il allait y avoir une chance de caler l'ensemble du programme, avec les trois courses. Nous avions un accord avec la Dorna stipulant que les équipes pouvaient courir jusqu'au crépuscule. Mais certains pilotes ont organisé la réunion avant l'heure prévue pour l'évaluation de la piste et, contrairement à ce qu'on nous a dit ainsi qu'aux prévisions météo faisant mention d'une amélioration des conditions, ils n'étaient pas disposés à courir."

Lire aussi :

Pringle ne pense pas que l'annulation de la course va mettre en péril les futures manches du MotoGP à Silverstone, qui accueille de nouveau la catégorie reine depuis 2010. "La Dorna et Silvestone ont travaillé très dur suite à [l'échec du projet du] Circuit of Wales, et le fait que nous avons procédé au resurfaçage pour le MotoGP est une preuve de notre engagement", explique Pringle. "Nous voulons accueillir le MotoGP."

"Je tiens à présenter mes excuses à tous les fans du MotoGP, qui ont été soumis à l'attente la plus extraordinairement longue dans les conditions météo les plus folles, pour finalement qu'aucune course n'ait lieu. Je suis vraiment désolé. Je vais contacter toutes les personnes qui ont acheté des tickets cette semaine pour leur expliquer ce que nous allons faire. Je tiens aussi à rendre hommage aux commissaires, bénévoles ou non, qui sont restés à un standard le plus professionnel possible dans des conditions très difficiles, ainsi qu'à la ténacité des spectateurs."

partages
commentaires
Silvestone, un pétard mouillé pour Baz après l'annulation de la course

Article précédent

Silvestone, un pétard mouillé pour Baz après l'annulation de la course

Article suivant

La météo qui vient jouer les trouble-fêtes, loin d'être une première

La météo qui vient jouer les trouble-fêtes, loin d'être une première
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021