Silverstone : Lorenzo en nouveau patron

partages
commentaires
Silverstone : Lorenzo en nouveau patron
17 juin 2012 à 18:43

Dominé en vitesse pure par Casey Stoner lors des essais hivernaux, Jorge Lorenzo a accepté de terminer deuxième en début de saison quand il n’était pas en mesure de s’imposer pour monter sur la plus haute marche à la moindre occasion

Dominé en vitesse pure par Casey Stoner lors des essais hivernaux, Jorge Lorenzo a accepté de terminer deuxième en début de saison quand il n’était pas en mesure de s’imposer pour monter sur la plus haute marche à la moindre occasion.

Et les occasions commencent à se multiplier pour le Majorquin qui a remporté sa troisième course consécutive à Silverstone, qui plus est sans trop forcer.

Pourtant moins bien parti que son rival australien qui ne tardait pas à prendre les commandes de la course à Ben Spies, Lorenzo est tranquillement remonté sur le groupe de tête pour finalement prendre définitivement le leadership de la course à Stoner qui n’a opposé qu’une brève résistance au pilote Yamaha.

L’Australien a de surcroit eu toutes les peines du monde à maintenir à distance son coéquipier Dani Pedrosa, à nouveau sur le podium mais dont le compteur de victoires reste désespérément vide, et Alvaro Bautista excellent quatrième. Un résultat qui redonne du baume au cœur à Fausto Gresini et qui sera à confirmer lors de la prochaine épreuve.

Cinquième après avoir mené le début de course, Spies marque enfin de beaux points mais reste toutefois à bonne distance de son coéquipier vainqueur. Cal Crutchlow a de son côté toutes les raisons de se réjouir de sa sixième place arrachée à Nicky Hayden dans le dernier tour après être parti de la dernière position sur la grille.

Son coéquipier Andrea Dovizioso a lui abandonné tandis que Valentino Rossi est un triste neuvième à l’arrivée. Aleix Espargaro s’impose comme le meilleur pilote CRT en Angleterre en devançant sur la ligne son coéquipier Randy de Puniet.

le classement ici

Prochain article MotoGP
Lorenzo ne s'emballe pas

Article précédent

Lorenzo ne s'emballe pas

Article suivant

Silverstone : Bautista dans le bon timing

Silverstone : Bautista dans le bon timing