Silverstone va resurfacer sa piste suite au fiasco de 2018

Le circuit britannique va donc procéder à un nouveau resurfaçage de sa piste après l'annulation du Grand Prix l'an dernier.

Silverstone va resurfacer sa piste suite au fiasco de 2018
Charger le lecteur audio

Le tracé de Silverstone a été resurfacé au début de l'année 2018, une opération qui avait pour finalité d'améliorer la qualité du revêtement de la piste et de permettre d'en finir avec les nombreuses critiques que celui-ci avait reçu les années précédentes, aussi bien de la part des pilotes de F1 que de MotoGP, les deux disciplines majeures qui prennent place sur le circuit anglais.

Mais les travaux entrepris n'ont pas convaincu tous les pilotes de F1 lors de la dernière édition du Grand Prix de Grande-Bretagne, et encore moins ceux du MotoGP, qui avaient fait le déplacement sur le tracé du Northamptonshire un mois plus tard, en août. Dans ce dernier cas, la course avait purement et simplement été annulée en raison de la pluie persistante et surtout de l'incapacité du tarmac à bien évacuer l'eau présente en piste. Pour la première fois depuis des années, une course de MotoGP ne devait ainsi pas se disputer.

Lire aussi :

Selon le site britannique RaceFans.net, Silverstone envisage donc un nouveau resurfaçage en amont de la prochaine édition du Grand Prix de Grande-Bretagne de F1, une mesure qui concerne donc également les promoteurs du MotoGP, dont la prochaine épreuve outre-Manche aura lieu le 25 août.

Les propriétaires de la piste seraient donc bien décidés à renouveler l'asphalte du tracé pour répondre aux exigences du MotoGP. Stuart Pringle, le directeur du circuit, a de son côté admis qu'il "attendait" que les travaux soient terminés avant le week-end de F1, qui aura pour sa part lieu du 12 au 14 juillet prochains.

Paiement de l'assurance

Silverstone a reçu un paiement de la part de la société d'assurance afin de rembourser les spectateurs qui avaient acheté un ticket pour assister à la course de MotoGP l'an dernier.

Cependant, le tracé anglais ne peut toujours pas rendre effective l'assurance en ce qui concerne les erreurs issues du premier resurfaçage de la piste, alors que l'enquête liée à l'annulation de la course suit encore son cours. "Nous attendons toujours les conclusions finales de l'enquête", a ainsi déclaré Pringle. "Nous sommes plus prêts de la fin que du commencement", a-t-il cependant précisé.

Lire aussi :

La quasi-totalité des pilotes de MotoGP, à l'exception de Jack Miller et de Scott Redding, étaient unanimes sur le fait qu'il était alors impossible de courir à Silverstone compte tenu du manque de drainage de la piste. Des considérations sur lesquelles n'ont pu se prononcer les pilotes de F1.

Lewis Hamilton a fait partie de ceux qui ont ainsi critiqué les changements effectués, assurant que "les personnes qui s'en sont chargé ont fait le pire travail possible". Fernando Alonso, pour sa part, a estimé que "[la piste était] définitivement meilleure que l'année précédente".

Silverstone dispose d'un contrat avec la Dorna pour organiser le Grand Prix de Grande-Bretagne jusqu'en 2020.

Jerez entame ses travaux de resurfaçage

Le circuit de Jerez, qui a lui aussi été resurfacé l'an passé, a débuté cette semaine les travaux visant à améliorer son revêtement. Lors du Grand Prix d'Espagne 2018, la Commission de sécurité MotoGP avait également relevé des lacunes au niveau de l'asphalte du tracé andalou.

En dépit du fait que les pilotes s'étaient accordés pour dire que la qualité de l'asphalte était bonne, la piste était tout de même bosselée et le revêtement fissuré. Par conséquent, des réparations sont en cours et devraient être terminées pour le 23 janvier. Le Grand Prix d'Espagne aura lieu le week-end du 5 mai.

partages
commentaires
C'était un 10 janvier : Jaguar F1 boucle sa première publique
Article précédent

C'était un 10 janvier : Jaguar F1 boucle sa première publique

Article suivant

McLaren recrute Seidl pour diriger son écurie F1

McLaren recrute Seidl pour diriger son écurie F1
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021