MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
35 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
49 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
77 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
91 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
105 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
126 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
140 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
147 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
161 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
189 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
196 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
210 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
224 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
245 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
259 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
267 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
273 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
287 jours

Siméon : Un test "entre très positif et un peu frustrant"

partages
commentaires
Siméon : Un test "entre très positif et un peu frustrant"
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
19 févr. 2018 à 12:00

Le rookie a poursuivi en Thaïlande sa découverte du MotoGP et de la Ducati GP16 avec laquelle il fera ses débuts en catégorie reine le mois prochain.

Xavier Siméon a conclu dimanche sa deuxième séance d'essais de l'année. Classé à 2"238 du meilleur temps, le Belge est parvenu à abaisser son chrono personnel chaque jour, néanmoins sa progression n'a pas été aussi nette qu'il l'aurait souhaité. Capable d'obtenir ses meilleures performances en pneus usés, il lui faut encore mieux cerner les pneus Michelin pour en tirer la quintessence lorsqu'ils sont neufs, l'une des découvertes auxquelles il s'astreint dans une catégorie dont il a tout à apprendre.

Malgré le chemin qu'il lui reste à parcourir et les deux chutes subies pendant cette séance en Thaïlande, Siméon garde le cap et se projette à présent sur le troisième test de pré-saison qu'il lui reste à réaliser avant son premier Grand Prix MotoGP. Avant de quitter Buriram, le pilote Avintia a fait le point avec Motorsport.com.

Quel bilan dresses-tu après ce test ?

Le test a été entre très positif et un peu frustrant. Dès le premier jour, j'étais vraiment bien dans le rythme, directement dans de bons chronos, et j'avais vraiment l'espoir de progresser de manière conséquente chaque jour. Ça n'a pas été le cas. Le deuxième jour, j'ai vraiment eu du mal à m'améliorer autant que je l'aurais espéré. Le troisième jour, j'ai bien progressé, surtout en pneus usés, mais ce qui était frustrant c'est qu'à chaque fois que je passais les nouveaux pneus, je n'arrivais pas à améliorer [mon chrono]. C'était difficile à ce niveau-là, mais à part ça le test a quand même été très positif. On a emmagasiné beaucoup d'informations pour le prochain test et j'espère qu'au Qatar je pourrai faire un vrai pas en avant.

Xavier Simeon, Avintia Racing

Comment juges-tu, à ce stade, ton adaptation à la catégorie et à la moto ?

Ça s'est vraiment bien passé à Sepang, ici ça été un peu plus difficile que prévu. La moto ne répondait pas aux changements de réglages de la même façon qu'en Malaisie, on n'arrivait pas à passer le cap à chaque fois qu'on sortait en piste. J'essaye moi aussi de vraiment changer ma façon de piloter. Par moments, le style du Moto2 revient de manière un peu naturelle, il faut donc vraiment se concentrer pour que le style MotoGP devienne automatique. C'est ce qu'il y a de plus difficile à faire. En tout cas, on va dans la bonne direction, je prends les choses vraiment calmement, je ne me mets aucune pression pour l'instant. Les tests servent à ça, il s'agit vraiment d'essayer de changer cette façon de piloter pour qu'au Qatar je sois prêt de la meilleure façon possible.

Imaginais-tu que le MotoGP serait plus simple ou plus compliqué encore ?

Je savais que ça allait être difficile, c'est le MotoGP. J'ai une moto qui a deux ans de moins que les autres, qui a peu de développement, il faut donc rester réaliste, on sait que jouer la victoire sera quasi impossible. Il faut vraiment se fixer des objectifs réalistes dans la catégorie et si on travaille de manière correcte, si j'arrive à être régulier à tous les tours et à bien gérer les pneus même quand ils arrivent en fin de vie, je pense que j'aurai quand même une carte à jouer en course. J'essaye vraiment de me concentrer là-dessus. C'est sûr que ça reste le MotoGP, ce sont les meilleurs pilotes du monde, donc quoi qu'il arrive l'étape est difficile.

Article suivant
Les 20 plus belles photos des essais de Buriram

Article précédent

Les 20 plus belles photos des essais de Buriram

Article suivant

Pedrosa : "Pour l'instant, ce sont juste des essais"

Pedrosa : "Pour l'instant, ce sont juste des essais"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de février à Buriram
Catégorie Dimanche
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Xavier Siméon
Équipes Avintia Racing
Auteur Oriol Puigdemont