Buriram, "meilleure course de la saison" pour Siméon

En Thaïlande, le rookie belge Xavier Siméon a connu un week-end positif, avec une course qu'il qualifie de meilleure de sa saison.

Buriram, "meilleure course de la saison" pour Siméon
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team, Cal Crutchlow, Team LCR Honda, Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing

Le Belge a connu de bonnes sensations dès les premières séances d'essais libres du vendredi, malgré une chute l'après-midi, sur les débris de l'accident de Jorge Lorenzo. 23e après cette première prise de contact avec le circuit de Buriram, le pilote Avintia allait fortement améliorer son chrono le lendemain, pour se positionner au 20e rang de la grille le dimanche.

"C'était une journée extrêmement positive", expliquait-il après les qualifications. "Nous avons fait un grand changement sur la moto, qui m'a permis de faire un bon pas en avant pour la première fois. Je ne m'y attendais pas, et c'était super de pouvoir autant améliorer mes chronos", indique Siméon, qui a gagné 1"3 entre le vendredi et le samedi.

Lire aussi :

Pour sa troisième course sur la Ducati GP17, Tito Rabat étant toujours convalescent après sa chute de Silverstone, le Belge s'est satisfait du rythme affiché, qui lui permettait de se rapprocher des pilotes le devançant.

"Nous sommes sur les talons des pilotes devant nous, ce qui me rend très heureux. Si on compare ça au test [organisé en février], on améliore de quatre dixièmes de seconde alors que les conditions étaient différentes, la piste beaucoup moins rapide [ce week-end] qu'en test. L'équipe m'a donné une moto compétitive et j'ai pris du plaisir à piloter, même s'il est clair que ce n'est pas assez et que nous devons encore faire plus."

En course, le natif d'Etterbeek n'a pu gagner qu'une place, et boucler le Grand Prix au 19e rang, deux secondes devant son équipier Jordi Torres. Mais les bonnes sensations entrevues la veille étaient toujours au rendez-vous, Siméon s'étant vu limité par une usure excessive de son pneu arrière hard.

Lire aussi :

"Je dois admettre que je n'ai pas pris un bon départ, et je n'ai pas pu attaquer les premiers virages comme je l'aurais voulu. Mais à part ça, le rythme de course n'était pas mauvais. J'ai essayé de garder un rythme constant et rapide, mais l'usure du côté gauche du pneu arrière était plus importante que prévu et c'était difficile de gérer le grip jusqu'au bout."

"Nous ne pouvions pas nous battre pour les points, car en partant de derrière ça rend toujours la tâche difficile. Mais globalement le week-end était positif et je pense que ça a été ma meilleure course de la saison", a terminé Xavier Siméon.

partages
commentaires
GP de Thaïlande : le point sur les duels entre coéquipiers

Article précédent

GP de Thaïlande : le point sur les duels entre coéquipiers

Article suivant

Yamaha à deux doigts du désastre dans le dernier virage

Yamaha à deux doigts du désastre dans le dernier virage
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021