Smith accroche Espargaró et met Aprilia en difficulté

Contraint à l'abandon dès le premier tour de son Grand Prix à domicile après avoir été heurté par son collègue, Aleix Espargaró doit soigner un genou blessé. Dans le même temps, Aprilia doit tenter d'apaiser une situation interne tendue.

Smith accroche Espargaró et met Aprilia en difficulté

Pour sa troisième wild-card de la saison, Bradley Smith ne pensait sans doute pas faire autant parler de lui. Las, le pilote d'essais Aprilia s'est rendu coupable d'un accrochage avec Aleix Espargaró, titulaire de son équipe, qu'il a fait tomber dans le premier tour de la course en le heurtant au freinage du virage 10. À l'endroit même où Jorge Lorenzo allait envoyer trois pilotes de tête au tapis un tour plus tard, c'est son propre collègue que Smith a fait tomber, provoquant son abandon et sa blessure.

"Je suis désolé de ce qui s'est passé aujourd'hui, et d'autant plus qu'Aleix a été impliqué", a déclaré Bradley Smith après cette course qui a tourné court. "Malheureusement, dans cette zone de freinage, la situation était un peu chaotique, comme cela arrive souvent durant les premiers tours", a-t-il expliqué, ajoutant : "J'espère qu'il pourra se remettre rapidement, car en ce moment nous avons besoin de tout notre potentiel pour faire progresser la RS-GP."

Témoin de l'accident alors qu'il se trouvait entre les deux pilotes Aprilia, Miguel Oliveira a expliqué avoir compris en voyant arriver Bradley Smith qu'il allait falloir éviter une collision dans ce virage 10. "La situation était simple", explique le pilote Tech3 à Motorsport.com. "J'étais globalement au milieu de la piste et derrière Aleix, et j'ai défendu ma ligne à l'entrée dans le virage, mais dans le même temps j'ai vu que Bradley est arrivé en étant complètement en dehors de la trajectoire normale, très proche de la gauche. J'ai su clairement qu'il allait heurter quelqu'un, j'ai donc dû éviter tout cela."

Lire aussi :

Bradley Smith a été jugé coupable de pilotage irresponsable par la direction de course et s'est vu pénalise de trois places sur la prochaine grille de départ où il figurera, qui devrait être celle de Brno puisque sa prochaine wild-card y est prévue.

Quant à Aleix Espargaró, bien qu'ayant réussi à rejoindre son stand pour abandonner, il a fini la journée avec le genou gauche bandé. Un œdème osseux lui a en effet été diagnostiqué à l'hôpital et les médecins surveillent également les ligaments du genou, craignant que ceux-ci puissent être touchés. "Pour le moment, j'ai un gros œdème osseux, qui ne permet pas de voir l'état des ligaments. Il faudra voir ce qu'il en sera [lundi]", a expliqué le Catalan dimanche soir sur les réseaux sociaux, se voulant plutôt fataliste. "Quelle année, quel manque de chance… Bradley m'a heurté très fort et adieu à ma course à domicile, après un warm-up dans lequel j'avais eu de bonnes sensations ! […] Mais ce sont les courses."

 

Iannone en appelle à la réaction d'Aprilia

Témoin lui aussi du pilotage de Bradley Smith en début de course, Andrea Iannone n'a pas mâché ses mots à son encontre, pointant du doigt la dangerosité de son approche et s'en disant très déçu. Bien qu'ayant échappé à l'accrochage qui a envoyé au tapis son coéquipier, l'Italien dit en effet avoir été la cible d'une autre manœuvre de l'Anglais, un peu plus tôt et il en appelle à une réaction d'Aprilia afin que cela ne se reproduise pas.

"J'en ai parlé avec Romano [Albesiano] et Massimo Rivola, et il est important que l'on ait une solution pour l'avenir", a expliqué Iannone auprès du site officiel du MotoGP. "Il faut qu'Aprilia prenne des mesures face à ce type de comportement, car aujourd'hui Bradley était dangereux en course. Il est parti très fort, à mon avis sans se rendre compte de ce qu'il était en train de faire. Pour moi et Aleix c'est un gros problème quand ces choses-là arrivent car nous sommes là pour travailler, développer. Nous-mêmes nous sacrifions des courses pour tester des choses et faire progresser la moto et lui, qui est le pilote d'essais, il vient là et il met le bazar."

"Je suis très déçu [par Smith], parce que dans le premier tour il est impossible que pilote d'essais pilote de la sorte. Avec moi aussi, dans le virage 4, il a été très dangereux et heureusement je ne suis pas tombé", a-t-il poursuivi. "Quoi qu'il en soit, c'est un problème d'Aprilia. Il est important qu'Aprilia résolve cette situation parce que le pilote d'essais est important pour nous, pour nous aider à améliorer la moto, pas pour se battre avec nous. Bien sûr, la course c'est la course, mais la priorité va assurément aux pilotes factory."

Lire aussi :

Massimo Rivola a admis que la situation était "difficile", mais a souhaité ne pas réagir à chaud, du moins pas publiquement, et laisser la priorité à la blessure d'Aleix Espargaró. Il ne cache pas, toutefois, sa fermeté sur le sujet. "C'est indubitablement un moment difficile pour nous et la blessure d'Aleix est ce qui nous touche le plus. Il est un pilier important de l'équipe et nous espérons le revoir en selle le plus vite possible. Ce qui est encore plus décevant c'est que c'est Bradley qui a causé la chute, alors qu'il travaille au développement de la moto. Ces épisodes ne devraient pas arriver", a déclaré l'administrateur délégué d'Aprilia Racing.

Aleix Espargaró manquera le test post-course de ce lundi et attend de voir comment évoluera l'état de son genou. Aprilia devra peut-être rapidement se pencher sur ce problème interne, puisque si le pilote espagnol ne peut participer au Grand Prix des Pays-Bas la semaine prochaine, il faudra lui trouver un remplaçant et c'est bel et bien Bradley Smith qui, en cas d'indisponibilité d'un titulaire, se trouve en première place sur la liste des candidats.

Propos de Miguel Oliveira recueillis par Gerald Dirnbeck

partages
commentaires
Les chutes adverses offrent un top 10 à Johann Zarco
Article précédent

Les chutes adverses offrent un top 10 à Johann Zarco

Article suivant

Un duel perdu face à Petrucci mais de précieux points pour Rins

Un duel perdu face à Petrucci mais de précieux points pour Rins
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021