Smith confirme son intérêt pour disputer le championnat MotoE

L'Anglais pourrait compléter son programme 2019 en s'engageant dans la nouvelle Coupe du monde des motos électriques.

Smith confirme son intérêt pour disputer le championnat MotoE

Alors que le futur championnat de motos électriques, baptisé MotoE, continue d'affiner sa préparation en vue d'une première saison programmée en 2019, on en sait un peu plus sur les équipes et pilotes qui en constitueront le plateau.

Les équipes qui y prendront part sont d'ores et déjà impliquées dans les catégories classiques des Grands Prix mondiaux puisqu'il s'agit de Tech3, LCR, Pramac Racing, Avintia Racing, Gresini Racing et du team Ángel Nieto, tous avec deux pilotes, ainsi que des équipes SIC, Marc VDS, Ajo Motorsport, Pons Racing, SIC58 Squadra Corse et Dynavolt Intact GP, avec un pilote.

Lire aussi :

C'est cette dernière qui a annoncé le premier engagé du championnat, en l'occurrence Jesko Raffin, que l'on connaît notamment pour son parcours en Moto2. Il manque cependant encore un certain nombre de noms, et parmi ceux qui circulent pour compléter l'échiquier se trouve celui de Bradley Smith. L'Anglais, qui quittera KTM à la fin de la saison pour devenir pilote d'essais Aprilia, a en effet confirmé qu'il serait intéressé à condition que les courses du nouveau championnat n'entrent pas en conflit avec les wild-cards qu'il souhaite disputer l'an prochain en MotoGP.

"Le plan est de participer au championnat", indiquait-il en marge du Grand Prix d'Aragón. "J'ai eu des offres de Gresini, Pons et aussi pour Petronas [Sepang International Racing, ndlr]. Mon souhait est d'être avec Petronas, et de me concentrer avec eux, mais on va voir si on peut finaliser des détails, rien n'est signé pour le moment."

Smith ne craint pas la complexité de faire coïncider les souhaits d'Aprilia et ceux du team pour lequel il pourrait courir en MotoE, rappelant de toute façon que son engagement en MotoGP passera avant le reste : "Au final, on a juste besoin que tout se mette en place et on pourra penser à un plan. Il ne peut pas y avoir de conflit, Aprilia a la priorité, et tout doit se glisser derrière."

C'est en tout cas un projet face auquel il ne rechigne pas, bien qu'il s'agisse d'un programme totalement différent de ceux qu'il a menés jusqu'à présent. "Il y a un énorme intérêt dans la technologie", souligne-t-il. "La première année, la patience sera clé. C'est une autre plateforme, c'est une autre plateforme pour moi aussi, et peut-être que guider le championnat dans la bonne direction est un nouveau rôle. Une fois qu'on est descendu des meilleures motos du monde, on peut donner de bonnes informations à ces gars."

"Mais ça sera juste une corde de plus à mon arc", ajoute l'Anglais, précisant qu'il souhaiterait "juste essayer d'extraire le maximum".

Une MotoE

Cinq courses en 2019

Pour cette première saison de MotoE, le calendrier comptera cinq manches, en marge des Grands Prix MotoGP. La première date sera celle de Jerez, début mai. La course suivante sera disputée en marge du Grand Prix de France, avant les épreuves prévues en Allemagne, en Autriche et un final à Misano. D'une durée de sept à dix tours selon la longueur des pistes, elles se dérouleront le dimanche matin, entre les séances de warm-up et la course Moto3.

Calendrier MotoE 2019 :

Date Circuit
5 mai Spain Jerez
19 mai France Le Mans
7 juillet Germany Sachsenring
11 août Austria Red Bull Ring
15 septembre Italy Misano

Les premiers tests officiels avec les engagés auront par ailleurs lieu du 23 au 25 novembre à Jerez (en même temps que le Moto2), avant des séances en mars et en avril.

Lire aussi :

Quant à la moto chargée de porter ce programme, et que l'on peut déjà voir en exposition et en démonstration sur tous les Grands Prix cette année, il s'agit de l'Ego Corsa conçue par Energica.

Caractéristiques techniques de la MotoE :

Moteur Moteur synchrone à aimants permanents - refroidissement par huile
Vitesse max. 270 km/h
Puissance max. 120 kW
Couple max. 200 Nm
Batterie 20 kW, lithium Ion, haute tension
Recharge Charge rapide DC Mode 4
Roues Aluminium forgé
Pneus Michelin
Cadre Cadre treillis tubulaire en acier
Bras oscillant Aluminium
Poids 260 kg

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
La fin d'un mois d'hospitalisation pour Tito Rabat

Article précédent

La fin d'un mois d'hospitalisation pour Tito Rabat

Article suivant

Ezpeleta espère que Romano Fenati reviendra un jour

Ezpeleta espère que Romano Fenati reviendra un jour
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021