Smith sera pilote d'essais Aprilia ou Yamaha en 2019

partages
commentaires
Smith sera pilote d'essais Aprilia ou Yamaha en 2019
Par : Léna Buffa
29 août 2018 à 08:15

L'Anglais est en lice pour un poste de pilote d'essais la saison prochaine. Son souhait de disputer cinq Grands Prix en tant que wild-card semble devoir l'orienter vers Aprilia.

Bradley Smith quittera le groupe KTM à la fin du championnat, remplacé par Johann Zarco dans l'équipe de course. L'Anglais sait de longue date qu'il ne courra plus pour le constructeur de Mattighofen après la saison 2018, la deuxième pour lui au guidon de la RC16, mais il est désormais acté qu'il quittera tout bonnement le groupe, et ce pour se lier à une autre marque.

S'il n'existe plus d'options pouvant lui permettre de conserver un guidon de titulaire, Smith peut en revanche mettre à profit son expérience pour prendre un rôle de pilote d'essais, et selon ses propres dires cela se fera soit avec Yamaha, soit avec Aprilia, deux marques qui ont l'intention de renforcer leur équipe de test l'an prochain, en s'assurant de pouvoir disposer d'un pilote en Europe.

Lire aussi :

Alors qu'il était initialement en lice pour occuper ce rôle auprès de KTM, c'est son souhait de disputer cinq Grands Prix avec une wild-card qui a fait obstacle. L'équipe autrichienne a en effet revu sa stratégie à la suite de la blessure de Mika Kallio et elle souhaite faire en sorte que ses pilotes d'essais soient pleinement concentrés sur leur travail de test.

Smith a donc lui-même indiqué, en marge de son Grand Prix national, le week-end dernier, qu'il avait une opportunité chez Aprilia ou Yamaha. Il semblerait toutefois que la première option soit la plus probable, notamment car les concessions réglementaires dont bénéficie la marque lui permettent d'aligner plus de wild-cards au cours de la saison.

"J'attends encore certaines choses, c'est entre Yamaha et Aprilia", a fait savoir Bradley Smith. "Les deux options sont encore disponibles, rien n'est signé ou fait, il n'y a pas d'annonce. Je sais ce que je veux, pour disputer cinq wild-cards et être là en tant que pilote d'essais. Quand les décisions finales sont disponibles, c'est ce pour quoi je vais pousser. J'attends encore que Yamaha prenne sa décision finale et finisse de définir ses plans, mais d'ici-là, les deux sont des options."

Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing

Bien qu'il se dise tenté par les des deux options, Smith estime avoir "plus à apporter" à Aprilia, sachant que la M1 est déjà une moto aboutie. "Franchement, je suis content des deux options", a-t-il fait savoir lorsqu'il lui a été demandé si Yamaha avait sa préférence. "Au final, j'aurais aimé être sur la Petronas. J'ai poussé pour ça en milieu de saison, je pense que ça aurait été une bonne opportunité pour moi." Le fait que Morbidelli et Quartararo aient été choisis en tant que titulaire a toutefois définitivement écarté Smith de la possibilité de rester sur l'échiquier MotoGP l'an prochain. "Je dois donc aussi évaluer où cela me place si jamais je veux revenir en 2020", précise-t-il, lui qui aurait pu avoir des vues sur un retour en tant que titulaire après un an de pause.

Lire aussi :

Par ailleurs, le défi que représente la progression de la RS-GP semble plus tenter l'Anglais. "Je pense avoir plus à apporter à Aprilia, parce que j'ai été dans ce rôle de développement avec KTM et nous faisons progresser la moto. La Yamaha est déjà une moto peaufinée et un pilote d'essais ne peut pas apporter énormément plus. Mais est-ce que je veux en revenir à travailler dur, ou bien est-ce que je veux piloter une moto déjà réglée ? Je prendrai une décision quand les deux options seront disponibles", indiquait-il pendant le week-end de Silverstone.

"Piaggio est l'une des plus grandes marques de moto au monde, ils ont donc tout ce qu'il faut. Ils ont juste besoin de s'investir en MotoGP et de faire les choses de la bonne façon. Aprilia a eu du succès dans toutes les catégories par le passé, il n'y a donc pas de raison qu'ils ne puissent pas faire cela aussi en MotoGP", ajoute Bradley Smith.

Une bonne option selon Espargaró

Bien que l'option Aprilia paraisse la plus probable à ce stade, Romano Albesiano, responsable du département course de la marque italienne, s'est refusé à tout commentaire argumenté, indiquant simplement au site officiel du MotoGP samedi : "Nous parlons avec certains pilotes, nous vous en dirons plus bientôt."

Aleix Espargaró, lui, a déjà une opinion favorable sur la question. "J'ai parlé avec Bradley la semaine dernière", a-t-il fait savoir, "et il m'a dit qu'ils étaient en discussions avec Aprilia, c'était une option. Je pense que Bradley est un pilote très expérimenté, il a piloté la Yamaha − l'une des années à un très, très bon niveau et il travaille maintenant avec la KTM. Il y a des courses sur lesquelles il améliore beaucoup le niveau de la moto et son propre niveau, je pense donc que c'est un jeune gars qui a toujours le potentiel pour être un pilote factory ou pour courir en MotoGP."

Avec Lewis Duncan et Jamie Klein

Prochain article MotoGP
La météo qui vient jouer les trouble-fêtes, loin d'être une première

Article précédent

La météo qui vient jouer les trouble-fêtes, loin d'être une première

Article suivant

Miller a encore fait le show en slicks sur piste mouillée !

Miller a encore fait le show en slicks sur piste mouillée !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Bradley Smith
Équipes Red Bull KTM Factory Racing , Yamaha Factory Racing , Gresini Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités