En souffrance, Siméon a mis un point d'honneur à finir la course

Le Belge a vécu un calvaire en course dimanche, victime de fortes douleurs à l'avant-bras droit.

En souffrance, Siméon a mis un point d'honneur à finir la course
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing
Xavier Simeon, Avintia Racing

Avec de bons progrès affichés lors des essais de la manche précédente à Jerez et une arrivée sur un circuit plutôt favorable aux Ducati, Xavier Siméon espérait sans doute mieux que son résultat obtenu en course dimanche.

Le début de week-end avait en effet été prometteur pour le pilote belge, qui avait bien progressé lors des différentes séances. Malheureusement, c'est une course frustrante qu'il a effectuée, victime de douleurs quasi insoutenables alors que le tiers de l'épreuve n'était pas encore couvert.

"J'ai vraiment eu un problème avec mon avant-bras droit", a-t-il ainsi indiqué à Motorsport.com. "Il a gonflé, il n'y avait plus de circulation du sang et je ne pouvais plus bouger la main, je n'ai plus de force dans le bras et ça me fait un mal de chien. Ça ne s'est pas amélioré au fil de la course, au contraire ça n'a fait que s'empirer. Après sept tours, j'étais en souffrance totale. J'ai souffert toute la course. Je n'arrivais pas à me concentrer sur mon pilotage, et je n'ai pas pu du tout sortir le maximum de ce qu'on pouvait faire aujourd'hui."

Rendez-vous pris avec le Dr. Mir

Des symptômes qui peuvent laisser craindre la survenance du syndrome des loges, d'autant que ces douleurs ont été concentrées au niveau de l'avant-bras droit, victime classique de l'arm-pump. Dans le doute, Siméon va se rendre ce mardi à Barcelone pour faire procéder à un diagnostic. "On a pris rendez-vous mardi avec le Docteur Mir, afin d'aller faire une IRM pour voir ce que j'ai comme problème et si cela nécessite une opération ou pas", explique Siméon. "J'espère que non, mais en MotoGP il y a beaucoup de pilotes qui ont ce problème-là."

Beaucoup de pilotes, y compris celui qu'il a remplacé chez Avintia cette année, Loris Baz, opéré l'été dernier pour ce type de problème. Présent sur les terres du Français ce week-end, le natif d'Outre-Quiévrain assure que les fans tricolores ne lui ont pas tenu rigueur du remplacement du Haut-Savoyard, soulignant même la qualité de l'accueil sur le circuit Bugatti.

"Franchement, je suis très content de l'accueil que j'ai eu, malgré ce qu'on a pu dire au moment de la signature du contrat", indique-t-il en toute franchise. "Je dois dire que j'ai eu un accueil exceptionnel, que ce soit du public français ou des Belges présents sur place. Ça m'a donné énormément de motivation pour bien faire."

Le Grand Prix de France passé, Xavier Siméon se tourne à présent vers la prochaine manche au Mugello, sur les terres de Ducati. Et si l'épreuve française s'est terminée péniblement pour lui, le pilote Avintia mettant un point d'honneur à finir la course en dépit de la douleur, celui-ci se réjouit aussi du bon déroulé du week-end et des progrès constants effectués sur sa machine.

"Au warm-up, on a fait un bon pas en avant. J'ai réussi à refaire presque le même chrono qu'en qualifs, alors que tous les autres étaient une seconde moins vite", poursuit-il. "La moto allait beaucoup mieux aujourd'hui [dimanche] que les jours précédents, et en début de course j'ai pu attaquer de manière significative. C'est assez énervant, car on n'arrive pas à mettre les choses bout à bout. À chaque fois qu'on fait un pas en avant, on a un autre problème − ici, physique − qui sort."

Gageons pour le Belge que tous les éléments de la réussite seront combinés lors du Grand Prix d'Italie, qui se tiendra du 1er au 3 juin prochains. 

partages
commentaires
Comment Crutchlow est passé de l'hôpital au top 10 du GP de France

Article précédent

Comment Crutchlow est passé de l'hôpital au top 10 du GP de France

Article suivant

Zarco : "En course moto, tout n’arrive pas qu’au GP de France"

Zarco : "En course moto, tout n’arrive pas qu’au GP de France"
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021