Les spéculations autour de Dovizioso ont mis Poncharal en colère

Le patron du team Tech3 n'a pas du tout apprécié qu'Iker Lecuona soit la cible de rumeurs alors même qu'il avait déjà son contrat en poche pour 2021.

Les spéculations autour de Dovizioso ont mis Poncharal en colère

Hervé Poncharal, patron de l'équipe Tech3, admet avoir été énervé lorsque des rumeurs ont circulé l'été dernier faisant état d'une hypothétique arrivée d'Andrea Dovizioso en remplacement d'Iker Lecuona.

Recruté pour prendre la place laissée vacante par Brad Binder lorsque KTM a décidé de placer le Sud-Africain dans son équipe officielle en remplacement de Johann Zarco, Iker Lecuona manquait d'expérience à son arrivée dans la catégorie reine, âgé seulement de 20 ans et n'ayant fait ses débuts mondiaux que quatre ans plus tôt. Ses 56 départs en Grand Prix face aux 135 et 145 que comptaient les autres rookies de cette saison 2020 (Álex Márquez et Brad Binder) ne pesaient pas bien lourd, au point d'en faire une proie facile pour les rumeurs lorsqu'Andrea Dovizioso s'est retrouvé sans guidon.

Bien que prolongé dès le mois de juin pour 2021, le jeune Espagnol a fait office de fusible facilement éjectable aux yeux de certains, provoquant ainsi la colère de son patron d'équipe, agacé d'avoir eu à répondre à des questions répétées sur l'avenir de son pilote, qu'il a alors défendu bec et ongles.

"Ce qu'il y a de bien avec Iker, c'est qu'il fait confiance à l'équipe et qu'il me fait vraiment confiance", explique Hervé Poncharal à Motorsport.com. "Et je lui ai dit : 'Iker, peu importe ce que tu entends, peu importe les conneries que tu entends ou lis. Fais-toi confiance sur ton travail. Je te dis que tu es mon pilote en 2020 et que tu seras mon pilote en 2021, à 100%. Alors, n'y prête pas trop attention.'"

Lire aussi :

"Certains journalistes, qui se croient aussi un peu des superstars, n'ont cessé de demander [si Dovizioso allait remplacer Lecuona]. À un certain moment, j'étais un peu en colère parce que peu importe le nombre de fois où vous dites [que ça n'arrivera pas], vous sentez qu'il y a parfois une force supérieure ou une personne supérieure derrière vous qui va vous dire de changer [le line-up]."

Iker Lecuona a finalement réussi à entrer dans le top 10 lors des deux Grands Prix de ce mois d'août tendu, en Autriche, puis au Grand Prix de Teruel, pour finalement se classer 20e au championnat pour sa première saison dans la catégorie reine, et ce malgré son absence lors des trois dernières courses après avoir été testé positif au COVID-19.

Quant à Andrea Dovizioso, qui avait déjà couru pour Tech3 en 2012 et laissé de bons souvenirs à Hervé Poncharal, il a bouclé le championnat sans disposer de guidon pour 2021. Ses contacts avec KTM au printemps n'avaient pas été creusés et c'est Danilo Petrucci qui avait obtenu le guidon à pourvoir dans l'équipe française pour la saison à venir.

Malgré le grand respect qu'il dit avoir conservé pour l'Italien, Hervé Poncharal insiste sur le fait que faire redescendre Lecuona en Moto2 pour favoriser le retour de Dovizioso n'a jamais été une option.

"Andrea a parlé avec KTM pendant [la pause du championnat] et ils n'ont pas réussi à trouver d'accord", souligne le Français, qui lui-même n'écartait pas un possible lien avant que le line-up ne soit officialisé. "Mais en août, [les médias] venaient me voir. J'ai dit à tout le monde, et aux journalistes, que c'était un manque de respect. Nous avions un contrat signé avec Iker, alors pourquoi aurions-nous dû lui dire de retourner en Moto2 ? Les pilotes ne sont pas du papier toilette que l'on prendrait et jetterait."

"Nous l'avons pris en Moto2, nous avons pris un gros risque parce qu'il aurait été plus facile de le garder en Moto2 une année de plus afin d'essayer de gagner des courses et pourquoi pas le championnat, puis de passer en MotoGP. Alors il nous a suivis, il nous a fait confiance et au bout d'une année, durant laquelle il a commencé à montrer son potentiel, nous lui aurions dit de retourner en Moto2 ? Jamais. Cela n'arriverait jamais avec moi. Je n'ai pas à être content que ça ne soit pas arrivé, parce que cela ne serait jamais arrivé. Ce ne sont que quelques superstars des médias, qui en savent plus que tout le monde, qui ont fait leurs propres plans et pensé que ce serait plus excitant."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pas d'exception pour le cas Márquez : Dorna dit non à une 3e Honda

Article précédent

Pas d'exception pour le cas Márquez : Dorna dit non à une 3e Honda

Article suivant

Michelin nie toute pression pour avancer l'arrivée du nouveau pneu avant

Michelin nie toute pression pour avancer l'arrivée du nouveau pneu avant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso , Iker Lecuona
Équipes Tech 3
Auteur Lewis Duncan
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021