Spies de retour à la compétition ? "Ma porte est ouverte"

Ben Spies envisage un retour à la compétition, mais admet que le fait d'être resté plus de quatre ans sur la touche rend un éventuel comeback d'autant plus difficile.

Spies de retour à la compétition ? "Ma porte est ouverte"
Ben Spies, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Ben Spies, Yamaha Factory Racing
Ben Spies, Yamaha Factory Racing
Ben Spies, Yamaha Factory Racing
Ben Spies, Yamaha Factory Racing
Ben Spies, Yamaha Factory Racing
Ben Spies, Yamaha Factory Racing
Ben Spies, Yamaha Factory Racing
Charger le lecteur audio

Ben Spies a passé trois saisons complètes en MotoGP, de 2010 à 2012, dont deux à partir de 2011 au sein de l'équipe officielle Yamaha aux côtés de Jorge Lorenzo, après une première année de titulaire où il avait fait forte impression chez Tech3 dans la foulée de son titre WSBK et de premières wild-cards en Grand Prix.

L'Américain avait ensuite rejoint Pramac en 2013, mais était tout juste en train de se remettre d'une blessure majeure à l'épaule lorsqu'un autre accident, à indianapolis, l'a forcé à mettre fin à sa carrière professionnelle.

Apte physiquement à reprendre la compétition

Depuis lors, l'ancien Champion du monde en AMA et World Superbike n'a plus couru, bien que de récentes informations aient laissé entendre qu'il pouvait envisager un retour en compétition, éventuellement dans la catégorie MotoAmerica.

Au cours d'un entretien avec Motorsport.com au salon EICMA, le pilote de 33 ans a confirmé que son épaule s'était suffisamment renforcée pour lui permettre d'envisager un retour en course. Mais il a aussi admis que réunir tous les ingrédients nécessaires pour courir après une si longue absence n'était pas une mince affaire. 

"J'ai piloté beaucoup de dirt bikes cette année", a déclaré l'ancien vainqueur du Grand Prix de Pays-Bas. "Maintenant, je suis capable de piloter ma dirt bike aussi fort qu'auparavant. Nous commençons donc à réfléchir aux options qui sont envisageables. Mais c'est difficile. Je n'ai plus couru depuis quatre ans et demi à présent, donc cela va être difficile que quelque chose se produise de la façon dont je l'espère."

"Si je voulais faire  mon retour, après avoir été éloigné des circuits pendant quatre ans et demi, il faudrait que ce soit dans les mêmes conditions que quand je suis parti, où alors je ne reviens pas. C'est le problème, il n'y a pas beaucoup d'argent dans la course en ce moment. Nous allons voir, ma porte est ouverte, et nous allons voir ce qu'il se passe, mais je pense que c'est un peu trop tard à présent, ce sera donc difficile."

Spies explique qu'une décision sur son avenir sera prise dans les deux prochaines semaines, mais si un retour à la compétition sur circuit ne venait pas à se concrétiser, il pourrait se faire la main sur des compétitions tout-terrain. "Pour l'an prochain, je suis en fait déjà en train de prévoir de courir en tout-terrain, en dirt bikes, de façon professionnelle", a-t-il révélé. "Donc, si je ne reviens pas sur circuit, je serai en dirt bikes aux États-Unis."

partages
commentaires
Dovizioso : des nouveaux carénages "plus dangereux que les ailerons"
Article précédent

Dovizioso : des nouveaux carénages "plus dangereux que les ailerons"

Article suivant

Poncharal : "L'année prochaine sera cruciale pour Folger"

Poncharal : "L'année prochaine sera cruciale pour Folger"