Résumé de course
MotoGP GP d'Allemagne

Sprint - Jorge Martín convertit sa pole position en victoire

Jorge Martín s'est imposé au terme de la course sprint du Grand Prix d'Allemagne MotoGP, tandis que son rival pour le titre Pecco Bagnaia, auteur d'un départ canon, a bouclé celle-ci en troisième position.

C’est par un beau mercure affichant 30°C dans l’air et 43°C en piste qu’est donné le départ de la course sprint du Grand Prix d’Allemagne MotoGP, avec Jorge Martín en pole position devant les deux Aprilia satellites de l’équipe Trackhouse menées par Miguel Oliveira et Raúl Fernández, et une seconde ligne 100% Ducati composée de la machine factory de son plus grand rival pour le titre, Pecco Bagnaia, ainsi que de la Gresini d’Álex Márquez et de la Pramac de Franco Morbidelli.

Lire aussi :

Et c’est bien de Bagnaia que va venir immédiatement l’attaque pour les commandes du Grand Prix, l’Italien sécurisant le holeshot et abordant les premiers virages du Grand Prix en tête devant Oliveira et Martin.

 

Victime d’une lourde chute dans le virage 10 lors de la Q2, Maverick Viñales, l’un des hommes en forme de ce week-end, n’est pas à oublier. Depuis sa septième place de la grille peu représentative du rythme impressionnant qu’il affichait avant celle-ci lors de chaque séance, l’Espagnol reste dangereux et se porte immédiatement à la cinquième position.

Treizième sur la grille après avoir été retenu en Q1, notamment à cause d’une gêne occasionnée par Stefan Bradl, Marc Márquez entreprend son travail de remontée, déterminé à limiter les dégâts mathématiques au championnat et gagne lui-même trois positions au départ.

Lire aussi:

Bagnaia vs Martin… pendant huit virages

Se débarrassant d’Oliveira après quelques centaines de mètres, Martín veut immédiatement montrer à Bagnaia qu’il a la réponse et que le duel aura bien lieu roues contre roues. Sa première tentative de dépassement sur son dauphin au championnat, dans le premier virage du deuxième passage, ne sera pas la bonne.

C’est en revanche dans la huitième courbe qu’une manœuvre agressive sur l’Italien lui rapportera les commandes du GP, permettant dans la foulée à Oliveira de dépasser le champion en titre. Derrière, Viñales reprend la quatrième place à Fernández avant de voir Bastianini lui chiper la position.

 

Le cinquième des 15 tours voit Martín mener Oliveira, Bagnaia, Bastianini, Viñales et Morbidelli. Huitième, Márquez talonne l’Aprilia de Fernández, qu’il finit par dépasser à l’abord du sixième passage.

Martín en locomotive

La petite marge de quelques dixièmes que se donne Martín en tête du quatuor de tête suffit, tandis que Bastianini devient une menace pour son équipier bloqué derrière Oliveira. Comme souvent, le rythme de Viñales s’effondre : le voici passé par Morbidelli, lui-même distancé de plus de deux secondes par le groupe de tête. Le pilote Aprilia passe sous la menace d’un Márquez à deux doigts d’une troisième chute du week-end dans le dixième passage, genou contre le sol !

Alors que la course attaque les cinq dernières boucles, Bagnaia est revenu dans l’échappement d’Oliveira, qui évolue à 0"8 du leader. À ce rythme, la partie semble gagnée pour Martín, qui ne se contente pas de tenir le rythme mais d'augmenter l’écart à coup de petits dixièmes de secondes.

Bastianini n’a pas dit son dernier mot pour la médaille de bronze. L’Italien est calé dans le sillage de Bagnaia alors que le duo rouge aborde l’avant-dernier tour mais ne tente rien de fou sur son leader.

À l’attaque jusque dans les derniers instants pour tenter de prendre sa sixième position à Viñales, Marc Márquez sauve les quatre points qui y sont liés dans un dépassement au dernier virage et une photo-finish à son avantage !

Course sans sel pour Fabio Quartararo, arrivé treizième au guidon de la Yamaha d'usine, tandis que Johann Zarco, 17e, termine deux rang sous le premier classé des pilotes Honda, Luca Marini. Déception également pour Pedro Acosta, dont une énième largesse en courbe ce week-end a couté au rookie espagnol toute chance de sauver quelques points, alors qu'il se trouvait à la porte de ceux-ci avant son erreur à cinq tours de l'arrivée.

 

GP d'Allemagne MotoGP - Course sprint

   
1
 - 
5
   
   
1
 - 
2
   
P. Pilote # Moto Tours Heure Intervalle km/h Abandon Points
1 Spain J. Martín Pramac Racing 89 Ducati 15

-

      12
2 Portugal M. Oliveira Trackhouse Racing Team 88 Aprilia 15

+0.676

0.676

0.676     9
3 Italy P. Bagnaia Ducati Team 1 Ducati 15

+1.311

1.311

0.635     7
4 Italy E. Bastianini Ducati Team 23 Ducati 15

+1.458

1.458

0.147     6
5 Italy F. Morbidelli Pramac Racing 21 Ducati 15

+5.600

5.600

4.142     5
6 Spain M. Márquez Gresini Racing 93 Ducati 15

+6.281

6.281

0.681     4
7 Spain M. Viñales Aprilia Racing Team 12 Aprilia 15

+6.284

6.284

0.003     3
8 South Africa B. Binder Red Bull KTM Factory Racing 33 KTM 15

+9.061

9.061

2.777     2
9 Spain Á. Márquez Gresini Racing 73 Ducati 15

+9.201

9.201

0.140     1
10 Italy M. Bezzecchi Team VR46 72 Ducati 15

+10.800

10.800

1.599      
11 Australia J. Miller Red Bull KTM Factory Racing 43 KTM 15

+13.815

13.815

3.015      
12 Italy F. Di Giannantonio Team VR46 49 Ducati 15

+13.960

13.960

0.145      
13 France F. Quartararo Yamaha Factory Racing 20 Yamaha 15

+14.432

14.432

0.472      
14 Spain R. Fernández Trackhouse Racing Team 25 Aprilia 15

+15.329

15.329

0.897      
15 Italy L. Marini Repsol Honda Team 10 Honda 15

+15.430

15.430

0.101      
16 Spain A. Fernández Tech 3 37 KTM 15

+15.493

15.493

0.063      
17 France J. Zarco Team LCR 5 Honda 15

+16.205

16.205

0.712      
18 Japan T. Nakagami Team LCR 30 Honda 15

+20.321

20.321

4.116      
19 Germany S. Bradl HRC Test Team 6 Honda 15

+23.733

23.733

3.412      
20 Australia R. Gardner Yamaha Factory Racing 87 Yamaha 15

+26.366

26.366

2.633      
21 Spain J. Mir Repsol Honda Team 36 Honda 15

+26.668

26.668

0.302      
22 Spain P. Acosta Tech 3 31 KTM 15

+26.715

26.715

0.047      

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Où en est Honda un an après avoir vu Márquez au plus bas en Allemagne ?
Article suivant Championnat - Martín prend cinq points précieux à Bagnaia

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France