MotoGP
25 mars
Prochain événement dans
56 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
64 jours
16 avr.
Prochain événement dans
78 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
91 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Catalogne
03 juin
Prochain événement dans
126 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
140 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
147 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
161 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
196 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
210 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
224 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
231 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
245 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
252 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
266 jours
28 oct.
Prochain événement dans
273 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
287 jours

À nouveau meilleur indépendant, le team SRT a dépassé ses attentes

partages
commentaires
À nouveau meilleur indépendant, le team SRT a dépassé ses attentes
Par :

Le team SRT s'est offert le titre de meilleure équipe indépendante en MotoGP cette année, comme lors de sa première saison dans la catégorie en 2019. L'équipe a atteint un niveau bien supérieur à celui qu'elle imaginait, grâce aux premiers succès de Fabio Quartararo et Franco Morbidelli.

Comme en 2019, lors de sa première saison en MotoGP, le team SRT a été le premier indépendant dans les deux championnats, prenant la deuxième place tant chez les équipes que chez les pilotes, grâce à Franco Morbidelli, qui a fait mieux que la cinquième position de Fabio Quartararo l'année précédente.

Les pilotes des deux Yamaha privées se sont imposés six fois en course, avec trois succès pour Quartararo comme pour Morbidelli, alors que les autres teams, d'usine comme privés, ont cumulé au maximum deux succès durant l'année. La formation malaisienne compte également six poles, quatre grâce à Quartararo, par ailleurs vainqueur BMW M Award, et les deux autres conquises par Morbidelli.

Lire aussi :

Le Sepang Racing Team et Quartararo ont longtemps mené les deux championnats mais Suzuki et Joan Mir ont pris l'avantage au Grand Prix d'Aragón, le conservant jusqu'à la fin de la saison. Le bilan reste cependant très bon pour une équipe si peu expérimentée au plus haut niveau.

"C'est incroyable de décrocher ce titre pour la deuxième année consécutive", se réjouit Johan Stigefelt, directeur du team SRT. "C'est incroyable parce que nous ne nous y attendions pas au lancement de l'équipe en 2019. Six victoires, huit podiums, nous ne pouvions jamais l'imaginer. Cette année a bien débuté et nous sentions qu'il était possible de remporter le titre [pilotes], celui des équipes et celui du meilleur indépendant, mais nous avons eu notre lot de malchance et de mauvais résultats."

"Ce qui est positif, c'est qu'un pilote a souvent couvert le second quand l'un des deux n'était pas performant, donc Franco et Fabio ont tous les deux contribué à remporter ce titre de meilleure équipe indépendante. C'est grâce à eux, mais aussi grâce à l'équipe qui les entoure, dont le travail a été exceptionnel, c'est un véritable travail d'équipe. Sans les personnes derrière les pilotes, ces derniers ne pourraient pas faire leur travail."

Morbidelli et Quartararo ont conservé des chances de titre jusqu'au Grand Prix de Valence, l'avant-dernière course de la saison. "Fabio a connu un début de saison incroyable et grâce à ses victoires, lui et l'équipe ont mené les championnats une grande partie de l'année", rappelle Razlan Razali, team principal de l'équipe malaisienne. "Nous sommes passés par tant d'émotions ! Le championnat MotoGP a également été dur cette année, avec beaucoup de courses qui se sont enchaînées en peu de temps, demandant des efforts supplémentaires à tout le staff, qui a encore montré que le travail d'équipe rendait tout possible. Nous avons tout fait pour que la lutte pour le titre dure jusqu'à la dernière course mais malheureusement, nous n'y sommes pas parvenus."

La récompense d'un travail d'équipe

Le team SRT compte plusieurs figures expérimentées en MotoGP, à l'image de Ramon Forcada, chef mécanicien de Franco Morbidelli, mais Stigefelt pense que chaque membre a apporté sa pierre à l'édifice. "C'est fantastique de décrocher ce titre parce qu'il revient à toute l'équipe et vient récompenser le travail des deux dernières années", se félicite le manager. "Merci à toutes les personnes impliquées, tous les partenaires, Petronas en particulier. Sans eux, nous n'en serions pas là donc c'est bien de pouvoir leur rendre quelque chose de la sorte, pour montrer que nous faisons notre travail et que nous le faisons bien."

Razali estime également que ce titre est la récompense d'un travail d'équipe. "Nous sommes très fiers de nos pilotes, des membres de l'équipe et de nos partenaires, et nous avons atteint un niveau que personne n'imaginait", précise le Malaisien. "Cela aurait été impossible sans le soutien et la compréhension de tous, et nous vous remercions sincèrement."

Le team SRT se prépare à franchir une nouvelle étape en 2021, avec l'arrivée de la légende Valentino Rossi, en remplacement de Fabio Quartararo, qui va faire le chemin inverse et intégrer l'équipe Yamaha factory.

Lire aussi :

13 ans après, Ducati à nouveau sacré parmi les constructeurs

Article précédent

13 ans après, Ducati à nouveau sacré parmi les constructeurs

Article suivant

Dovizioso serait heureux même si sa carrière MotoGP s'arrêtait là

Dovizioso serait heureux même si sa carrière MotoGP s'arrêtait là
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Fabio Quartararo , Franco Morbidelli
Équipes Petronas SRT
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud