La stabilité, objectif du SIC Yamaha Petronas pour sa 1re année

La future équipe commence à prendre forme et les différents parties du projet ont eu l'occasion de s'exprimer lors du Grand Prix de Malaisie.

La stabilité, objectif du SIC Yamaha Petronas pour sa 1re année

Il reste à présent moins de deux semaines avant que le MotoGP ne passe en mode 2019, avec la tenue des premiers essais officiels à Valence, les 20 et 21 novembre prochains.

Ce sera l'occasion en Espagne de découvrir la nouvelle équipe du SIC Yamaha Petronas, qui alignera Franco Morbidelli et le Français Fabio Quartararo. Ce ne sera pas une tâche facile pour la structure soutenue notamment par le SIC (Sepang International Circuit), qui débutera pour ainsi dire de zéro et devra donc compter sur deux pilotes relativement inexpérimentés dans la catégorie reine.

Lire aussi :

"Notre partenariat doit être sur le long terme, et nous sommes très optimistes sur le fait qu'il durera plus de trois ans et s'ancrera dans le futur", a souligné Lin Jarvis, le directeur exécutif de Yamaha Racing. "Nous allons faire notre maximum pour aider l'équipe, car dans la phase initiale ils vont en avoir besoin. C'est beaucoup demander que de débuter en MotoGP à partir d'une feuille blanche. Je pense que c'est également très bien que de voir une nouvelle équipe venir en MotoGP, tout comme le fait de voir Petronas s'impliquer comme un sponsor en titre."

Assurer de bonnes bases au projet

Le Grand Prix de Malaisie, qui s'est tenu le week-end dernier, a par ailleurs été l'occasion pour les différentes parties prenantes au projet de rappeler leurs intentions pour la première saison de l'équipe.

L'important sera donc de créer des bases solides : "Je pense que lors de la première année, nous devons assurer la stabilité [de notre structure], et faire en sorte que tout fonctionne bien", a ainsi expliqué Razlan Razali, le président du SIC. "Si nous débutons avec Fabio Quartararo, c'est dans l'espoir qu'il devienne le Rookie de l'année. En ce qui concerne Franco Morbidelli, il peut être le meilleur pilote indépendant pour l'an prochain."

Lire aussi :

Reste que l'association de deux jeunes talents tels que Morbidelli et Quartararo, ainsi que le soutien d'acteurs importants comme Yamaha et Petronas, est de nature à accroître encore un peu plus l'intérêt porté par le public asiatique envers la compétition moto.

"Le Sepang International Circuit a totalement changé la situation de la moto en Asie", souligne ainsi Carmelo Ezpeleta, le patron de la Dorna. "Maintenant il y a aussi un Grand Prix en Thaïlande, et il y a un projet d'avoir plusieurs autres Grands Prix ici. Le fait d'avoir cette équipe ensemble avec Yamaha et Petronas. C'est une collaboration importante pour tout le monde du MotoGP et la Malaisie."

partages
commentaires
Contrôles électroniques et homologation des casques plus stricts

Article précédent

Contrôles électroniques et homologation des casques plus stricts

Article suivant

Le frein moteur, clé de la progression pour Yamaha selon Viñales

Le frein moteur, clé de la progression pour Yamaha selon Viñales
Charger les commentaires
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021