Stats - Cinq pilotes et quatre constructeurs vainqueurs en cinq courses

Piste à la moyenne la plus élevée du championnat, le Red Bull Ring a encore une fois promu Ducati et KTM lors de ses deux Grands Prix, comme l'an dernier. Avec Brad Binder et Jorge Martín, les petits nouveaux ont confirmé tout leur potentiel, alors qu'ils ont été cinq pilotes différents à s'imposer en cinq courses.

Stats - Cinq pilotes et quatre constructeurs vainqueurs en cinq courses

>> Lui qui s'était imposé dès son troisième Grand Prix dans la catégorie l'an dernier, Brad Binder a remporté en Autriche sa deuxième victoire en MotoGP, la 17e toutes catégories confondues.

>> Le Sud-Africain a ainsi retrouvé la place de leader en course pour la première fois cette saison. Il a bouclé quatre tours en tête lors de ce Grand Prix, contre un pour Fabio Quartararo et 23 pour Pecco Bagnaia. Ce dernier rejoint Jorge Martín avec 42 tours en tant que leader cette saison, contre 83 pour Quartararo, celui que l'on a le plus vu à cette position.

>> À une époque où sont régulièrement battus des records en matière de faibles écarts, l'avance de 12"991 de Binder à l'arrivée est la plus importante depuis 2012 ! Lors du GP de Valence, lui aussi soumis à la règle du flag-to-flag, Dani Pedrosa s'était imposé avec… 37"661 de marge sur Katsuyuki Nakasuga.

Lire aussi :

>> Comme l'an dernier, ce deuxième Grand Prix disputé sur la piste autrichienne a donc été remporté par KTM, après le succès de Ducati le week-end précédent. Depuis le retour du MotoGP à Spielberg, cela fait six succès pour Ducati et deux pour KTM.

>> Ducati a compensé cette défaite en plaçant deux pilotes sur le podium dimanche. C'est précisément au GP de Styrie l'an dernier que l'on avait vu pour la première fois depuis 1973 (!) un podium sans représentant d'un constructeur japonais. Entre ces deux rendez-vous au Red Bull Ring en un an, c'est également arrivé au GP de Catalogne au printemps.

>> Miguel Oliveira, Marc Márquez, Fabio Quartararo, Jorge Martín et Brad Binder : cela fait cinq vainqueurs différents au cours des cinq dernières courses. Ce sont aussi quatre marques différentes qui se sont imposées en quatre Grands Prix, avec Honda, Yamaha, Ducati et KTM. Exclu de la victoire pour le moment, Suzuki en est à 13 courses sans succès.

Jorge Martin, Pramac Racing

>> Samedi, c'est encore Jorge Martín qui s'est qualifié en pole position, comme la semaine précédente. Cette fois, le Madrilène ne s'est pas facilité la tâche, puisqu'il est d'abord passé par la Q1. Seuls Marc Márquez et Maverick Viñales avaient déjà réalisé ce tour de force, en 2018.

>> En sept tentatives, Martín a donc déjà obtenu trois pole positions en MotoGP. On n'avait plus vu ça pour un rookie depuis Jorge Lorenzo en 2008, qui avait toutefois placé la barre encore plus haut puisqu'il y était parvenu dès ses trois premiers Grands Prix.

>> Le pilote Pramac a réalisé le doublé au Red Bull Ring, à chaque fois en battant le record du tour. Le week-end dernier, il avait établi une nouvelle référence en 1'22"994 : celle-ci a été battue par quatre pilotes durant ce second week-end sur place. Mieux que Bagnaia, Zarco ou Quartararo, Martín a cette fois atteint 1'22"643 !

>> Avec ce nouveau record absolu, la moyenne au tour passe donc à 188,0 km/h. Cela repousse un peu plus la référence parmi les pistes actuelles du championnat, la deuxième étant Buriram à 182,7 km/h (ou Silverstone avec 179,7 km/h si l'on exclut les épreuves reportées à cause du COVID-19). Ni le meilleur temps en course ni la meilleure vitesse de pointe n'ont en revanche été battus lors de ce Grand Prix.

>> En course, Martín est monté sur le podium, la troisième fois pour lui en sept départs. Pour un rookie, il faut remonter à Marc Márquez en 2013 pour trouver une aussi bonne tendance, même si là aussi le Catalan avait fait bien mieux puisqu'il avait cumulé six podiums lors de ses sept premières courses. En 2019, Quartararo avait aussi décroché son troisième podium en Autriche pour l'année de ses débuts, mais il en était à sa 11e course, alors que Martín en a perdu plusieurs cette année sur blessure.

Lire aussi :

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

>> Fabio Quartararo et Luca Marini sont toujours les deux seuls pilotes à avoir vu l'arrivée de toutes les courses cette saison, toutes dans les points dans le cas du Français.

>> Marini a par ailleurs obtenu son meilleur résultat en MotoGP, en bouclant ce Grand Prix à la cinquième place. C'est aussi le meilleur classement d'Iker Lecuona, sixième. Et, sur cette saison, Valentino Rossi et, bien sûr, Brad Binder ont également battu leur référence personnelle.

>> Tous ont, plus ou moins longtemps, figuré dans le trio de tête. On notera que, depuis son dernier podium en date obtenu au GP d'Andalousie 2020, c'était la troisième fois que l'on voyait Valentino Rossi boucler des tours dans le top 3. Cela avait déjà été le cas l'an dernier au GP de Saint-Marin, où il avait perdu la troisième place dans le dernier tour, dépassé par Joan Mir, puis cette année au GP de Catalogne où il était tombé à neuf tours de l'arrivée alors qu'il était deuxième.

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

De 2e à 10e en un tour, Aleix Espargaró admet sa frustration

Article précédent

De 2e à 10e en un tour, Aleix Espargaró admet sa frustration

Article suivant

Luca Marini fier d'avoir pris la décision de rester en pneus slicks

Luca Marini fier d'avoir pris la décision de rester en pneus slicks
Charger les commentaires
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021