Stats - Un Jour de gloire puissance deux !

On s'en souviendra longtemps, du premier Grand Prix de Doha de l'Histoire ! Théâtre d'un succès inédit des pilotes français, il a également affiché des écarts excessivement réduits.

Cocorico !

>> Fabio Quartararo et Johann Zarco n'ont pas fait que nous régaler : leur performance restera indéniablement dans les annales ! En terminant le Grand Prix de Doha respectivement à la première et à la deuxième places, ils ont en effet signé le premier doublé français depuis la création du MotoGP, le sixième de l'Histoire toutes catégories confondues (les autres ont été réalisés en 250cc dans les années 1980).

Il s'agit aussi de la première fois que deux pilotes français partagent un podium en Grand Prix depuis 2009 (Cluzel et Di Meglio à Losail en 250cc) et la première fois en catégorie reine depuis… 1954 ! Cette année-là, Pierre Monneret, fils de l'emblématique Georges Monneret, remportait le Grand Prix de France à Reims, alors que Jacques Collot se classait troisième.

S'il on étend au top 5, le MotoGP n'avait connu qu'une double apparition française jusqu'à cette année, grâce à Randy de Puniet (deuxième) et Sylvain Guintoli (quatrième) au Grand Prix du Japon 2007. Quartararo et Zarco y sont tous deux entrés lors de chacune des deux courses de ce début de championnat !

Lire aussi :

>> Cette victoire est la quatrième de Fabio Quartararo en MotoGP, et celle aussi pour laquelle il a dû le plus s'employer. Il n'est que le quatrième pilote à gagner à Losail sans partir de la première ligne, et c'est la première fois qu'il s'impose en prenant la tête en toute fin d'épreuve.

>> Avec sa deuxième place, Johann Zarco a obtenu son 50e podium en Grand Prix, un record pour un pilote français. Il s'agit aussi de son neuvième podium dans la catégorie reine, ce qui le porte à égalité de Raymond Roche : parmi les pilotes français, seuls Fabio Quartararo (11) et Christian Sarron (18) ont fait mieux. Zarco prend par ailleurs la tête du championnat, une première depuis ses titres en Moto2.

Lire aussi :

>> Pour son deuxième Grand Prix en MotoGP, Jorge Martín a marqué les esprits ! Non seulement en menant 18 tours de course (plus que n'importe quel autre pilote à ce stade de la saison) et en montant sur le podium, mais aussi en signant samedi sa première pole position dans la catégorie. Avant lui, Marc Márquez en avait fait de même lors de ses deuxièmes qualifs MotoGP. Le pilote madrilène est le septième poleman différent en autant de Grands Prix, du jamais vu depuis 2003 dans la catégorie.

Jorge Martin, Pramac Racing

>> À l'opposé, ce Grand Prix occupera une piètre place dans la carrière de Valentino Rossi. Il y a en effet obtenu son plus faible résultat en qualifications en signant le 21e temps. Son record personnel était 18e, qu'il s'agisse de la catégorie reine ou des Grands Prix dans leur globalité. En course, il a terminé hors des points, une première depuis le Grand Prix de Malaisie 2018, où il était tombé.

Top 10 et top 15 les plus serrés

>> Dire que le MotoGP est un championnat particulièrement serré et disputé prendra dorénavant un sens tout particulier. Les records ont en effet été explosés par cette course ! Le top 10 était contenu en seulement 5"382 à l'arrivée, soit 2"944 de mieux que le record précédent.

Plus fort encore, le vainqueur et le 15e pilote à l'arrivée étaient séparés de seulement 8"928, un chiffre auquel on peine à croire. Pour prendre toute la mesure de l'exploit, il suffit de se rappeler quelques données comparatives :

  • Le record du top 15 le plus serré était jusqu'à présent de 15"093, établi au Grand Prix du Qatar 2019 ;
  • La course du week-end précédent avait vu les 15 premiers contenus en 16"422 et c'était déjà le quatrième plus petit écart de l'Histoire ;
  • Pendant 11 ans, le record a été de 29"296 : cette référence, établie à Brno en 2006 se trouve à présent au 20e rang des top 15 les plus serrés !

>> Tout ceci a été établi alors que Fabio Quartararo a battu de 4"455 le record de la course MotoGP la plus rapide à Losail, une référence que Jorge Lorenzo détenait depuis 2016.

>> Les six constructeurs engagés en MotoGP ont placé au moins une machine dans le top 15, synonyme de points. D'ailleurs, avec 5"382 le séparant du vainqueur, Aleix Espargaró a signé l'arrivée la plus proche du vainqueur pour une Aprilia depuis la création du MotoGP.

>> Les meilleures vitesses de pointe pendant ce week-end ont été une nouvelle fois établies par les Ducati. Johann Zarco (en essais) et Jack Miller (en course) ont atteint 356,4 km/h, soit 6 km/h sous le record absolu enregistré le week-end précédent. Par ailleurs, Brad Binder a battu son record personnel, puisqu'il a pour la première fois passé la barre des 350 km/h dans le cadre d'un Grand Prix. Sa V-max de 350,6 km/h a égalé le record de KTM, signé pendant le Grand Prix du Qatar.

>> Du côté des chronos, la référence absolue à Losail est restée inchangée, en revanche le meilleur temps en course a été battu par Pecco Bagnaia. Le pilote Ducati a atteint les 1'54"491 dans son septième tour de course, ce qui représente une amélioration de 0"133 par rapport au record que venait d'établir Maverick Viñales la semaine précédente.

partages
commentaires
Viñales sauve la cinquième place dans une "mauvaise journée"

Article précédent

Viñales sauve la cinquième place dans une "mauvaise journée"

Article suivant

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

Johann Zarco, la victoire avant l'heure
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Doha
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021