Stats - Miller et Márquez mènent le bal des revenants

Le Grand Prix du Japon a célébré un nouveau poleman et un nouveau vainqueur au palmarès de cette saison. Les leaders du championnat, eux, ont marqué le pas tous ensemble.

Stats - Miller et Márquez mènent le bal des revenants
Charger le lecteur audio

>> Jack Miller a décroché sa première victoire de la saison, 28 courses après la précédente qui remontait au GP de France 2021. Il est le sixième vainqueur différent cette année.

>> Samedi, c'est Marc Márquez qui a fait son retour en pole, 1071 jours après la précédente qui datait justement du GP du Japon 2019. Entre-temps, 50 Grands Prix ont été disputés sans une pole de l'Espagnol, dont 25 auxquels il a participé, et 13 pilotes différents se sont partagés les poles sur cette période.

>> Márquez est le neuvième poleman différent cette saison, ce qui constitue un nouveau record pour le MotoGP.

>> Cette pole position est la 91e de la carrière de Márquez en Grand Prix, la 63e en MotoGP, deux records qu'il accentue.

>> Elle signe la fin de 21 Grands Prix sans pole pour Honda, la plus longue série de la marque depuis le début de son programme actuel en 1982. En revanche, le constructeur japonais manquait encore à l'appel sur le podium dimanche, pour la 15e course de suite, et c'est là aussi sa plus longue disette depuis 1982.

Ducati toujours au-dessus du lot

>> Si la pole lui a échappé, Ducati n'a pas pour autant délaissé les premières places de la grille de départ. La marque était en effet représentée sur la première ligne pour la 36e fois de suite.

>> Avec le succès de Miller, le constructeur italien a célébré une sixième victoire consécutive, la 11e de la saison. C'est autant qu'en 2007, année du titre décroché avec Casey Stoner, et il reste quatre courses pour tenter d'améliorer encore ce score.

>> C'est aussi le sixième succès de Ducati à Motegi, une première depuis 2017. Ducati est la deuxième marque à s'être le plus imposée sur ce circuit en MotoGP derrière Honda (10).

>> Ducati a prolongé deux de ses récents records en figurant dans le trio de tête pour la 22e course de suite et en ayant désormais cumulé 26 places sur le podium cette saison.

>> Pour la quatrième course de suite, seuls des pilotes Ducati ont bouclé les tours en tête, du premier au dernier. Depuis le début de la saison, la marque a bouclé 68,1% des tours en tête (265 sur 389), contre 19,5% pour Yamaha, 4,4% pour Honda et KTM, 2,3% pour Suzuki et 1,3% pour Aprilia.

Les tours en tête sur les courses MotoGP jusqu'au GP du Japon

Les tours en tête sur les courses MotoGP jusqu'au GP du Japon

>> Aucun des quatre premiers pilotes actuels du championnat n'est monté sur le podium, une première cette année. Quartararo a malgré tout augmenté son avance pour la première fois depuis le GP d'Autriche.

>> KTM a également repris un peu d'air pendant ce Grand Prix, avec une première qualification en première ligne cette saison (la toute première de Brad Binder en MotoGP) puis un premier podium depuis le GP d'Indonésie du début de saison. La marque n'était même jamais montée sur le podium à Motegi, son meilleur résultat sur place n'étant jusqu'ici que la 11e place.

>> Autre première lors de ce Grand Prix : Aleix Espargaró a manqué les points, ce qui ne lui était encore jamais arrivé cette saison. Il reste néanmoins le seul avec Luca Marini à n'avoir encore jamais abandonné.

>> Ce Grand Prix était le 150e de Marc Márquez et de Pol Espargaró en MotoGP, et le 100e pour Johann Zarco.

>> Si la pluie a empêché d'améliorer le record absolu du tour, le meilleur temps en course a en revanche été abaissé pendant ce week-end, qui marquait les retrouvailles avec Motegi trois ans après le précédent Grand Prix sur place. L'amélioration par rapport au record de 2014 est d'à peine plus de trois dixièmes et la nouvelle référence est détenue par Miller (1'45"198).

>> La meilleure V-max est, elle, passée à 317,6 km/h, une pointe enregistrée par la Ducati d'Enea Bastianini. Le précédent record, qui datait de 2015, a été abaissé de 3,3 km/h.

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Zarco a fait les frais de "trois erreurs consécutives"
Article précédent

Zarco a fait les frais de "trois erreurs consécutives"

Article suivant

Petrucci de retour, il remplace Mir en Thaïlande !

Petrucci de retour, il remplace Mir en Thaïlande !