Stats - Morbidelli et Suzuki en mode rouleau compresseur

Le clan Honda a touché du doigt un retour au sommet, mais c'est bien Yamaha qui est sorti vainqueur du Grand Prix de Teruel grâce à un Franco Morbidelli impressionnant devant des Suzuki qui, en quatre courses à peine, ont plus que jamais bousculé la concurrence.

Stats - Morbidelli et Suzuki en mode rouleau compresseur

>> En signant la deuxième victoire de sa carrière MotoGP, Franco Morbidelli est devenu le deuxième pilote, seulement, à compter plus d'un succès sur cette saison 2020. Fabio Quartararo reste à la tête du plus gros palmarès, avec trois victoires, mais les six autres vainqueurs n'ont connu pour le moment qu'une seule visite sur la plus haute marche du podium.

>> Morbidelli a bouclé tous les tours en tête, comme il l'avait déjà fait lors de sa première victoire, au Grand Prix de Saint-Marin. Avec 70 tours vécus en leader, il est aujourd'hui celui qui a mené le plus cette saison, parmi les 13 pilotes qui ont occupé cette position.

Lire aussi :

>> Cette victoire est la troisième que signe Yamaha au MotorLand Aragón, après celles de Jorge Lorenzo en 2014 et 2015.

>> Suzuki a une nouvelle fois placé ses deux pilotes sur le podium, avec la deuxième place d'Álex Rins devant Joan Mir. Ce n'est que la huitième fois que la marque y parvient dans la catégorie reine, mais déjà la troisième fois cette saison, ce qui est historique… et tous ces doubles podiums ont été obtenus en l'espace de quatre courses à peine !

Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Franco Morbidelli, Petronas Yamaha SRT, Joan Mir, Team Suzuki MotoGP

>> Grâce à ces récentes performances, Suzuki talonne Yamaha avec un total de neuf podiums sur l'ensemble de la saison, contre dix pour la marque d'Iwata. Ducati en est à sept, KTM à cinq et Honda à deux.

>> Yamaha garde en revanche une très nette avance en qualifications, avec 20 pilotes placés en première ligne cette saison, et huit pole positions en 11 Grands Prix.

>> Suzuki a toutefois placé un de ses pilotes, Álex Rins, dans le top 3 des qualifications de ce Grand Prix de Teruel, une première cette saison même si Joan Mir avait été promu en première ligne au Grand Prix de Styrie après la pénalité de Johann Zarco. Ce n'est que la troisième fois que Rins se qualifie dans le trio de tête en MotoGP.

>> C'est toutefois une Honda qui s'est qualifiée en pole position pour cette course, une première pour la marque cette saison. La précédente étant celle de Marc Márquez au Grand Prix du Japon la saison dernière, cela met fin à la plus longue série de courses sans pole pour Honda depuis son retour dans la catégorie reine en 1982.

>> Cette pole, c'est Takaaki Nakagami qui l'a décrochée, une première pour lui en MotoGP. Il s'agissait aussi de la première d'un pilote japonais depuis Makoto Tamada en 2004 !

>> La saison a donc déjà célébré trois nouveaux polemen, puisque Nakagami rejoint Pol Espargaró et Franco Morbidelli parmi les petits nouveaux. Ce n'était plus arrivé depuis 2013.

Takaaki Nakagami, Team LCR Honda, en tête au départ

>> La joie du clan Honda a toutefois tourné court, puisque Takaaki Nakagami et Álex Márquez ont enregistré dimanche leur premier abandon de la saison. Ils étaient les derniers cette année à n'avoir jamais abandonné, et le Japonais avait même bouclé toutes les courses dans le top 10, mais tous deux sont partis à la faute.

Lire aussi :

>> KTM n'a pas à rougir de ses performances sur ce Grand Prix, et notamment grâce à la quatrième place de Pol Espargaró, qui a largement battu le meilleur résultat précédent du constructeur en Aragón, qui était sa dixième place de 2017.

>> Alors qu'aucune KTM ne figurait aux dix premières places lors du Grand Prix précédent, les trois RC16 qui ont vu l'arrivée étaient cette fois toutes dans le top 10. La marque autrichienne y était parvenue une seule autre fois, au Grand Prix de Styrie où les quatre machines avaient atteint cet objectif.

>> Du côté de chez Ducati, la meilleure performance est revenue à Johann Zarco, sur la machine satellite. Preuve des difficultés de la marque, on retiendra notamment qu'Andrea Dovizioso s'est qualifié 17e, ce qui égale sa deuxième plus faible qualification en 13 ans de carrière en MotoGP, obtenue cette saison à Barcelone. La plus faible est sa 18e place sur la grille de Brno, datant de cette année également.

>> Maigre consolation, Dovizioso peut se targuer d'avoir égalé le record de V-max du MotorLand Aragón, établi le week-end précédent par Pecco Bagnaia et Jack Miller, avec une pointe en 351,8 km/h.

>> L'autre record battu est celui du meilleur temps en course, qui tenait pourtant depuis 2015. Franco Morbidelli a abaissé de trois petits centièmes le record précédent, détenu par Jorge Lorenzo.

partages
commentaires

Voir aussi :

Le moteur de l'Aprilia a trahi Espargaró après une course d'attaque

Article précédent

Le moteur de l'Aprilia a trahi Espargaró après une course d'attaque

Article suivant

Oliveira et Lecuona bien placés mais Tech3 pouvait faire encore mieux

Oliveira et Lecuona bien placés mais Tech3 pouvait faire encore mieux
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021