Stats - Dovizioso et Zarco créent l'événement

Le Grand Prix de Malaisie a une nouvelle fois secoué l'Histoire du Championnat du monde MotoGP, avec notamment deux victoires exceptionnelles. Retour sur les faits marquants à retenir.

Stats - Dovizioso et Zarco créent l'événement
Charger le lecteur audio
Vainqueur numéro... 9 !
Vainqueur numéro... 9 !
1/16
Cette saison MotoGP était déjà exceptionnelle, elle dépasse désormais tous les superlatifs envisageables, car un neuvième vainqueur est venu s'ajouter aux tablettes. Après Lorenzo, Márquez, Rossi, Miller, Iannone, Crutchlow, Viñales et Pedrosa, c'est au tour d'Andrea Dovizioso d'entrer dans le cercle des vainqueurs de 2016 ! Neuf vainqueurs différents au cours d'une même saison, c'est une première en catégorie reine depuis la création du Championnat du monde en 1949.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Ducati double la mise
Ducati double la mise
2/16
Il s'agit par ailleurs de la deuxième victoire de la saison pour Ducati, qui l'été dernier, a rouvert son compteur pour la première fois depuis 2010. Cette victoire est la quatrième de la marque à Sepang et c'est à la fois son premier succès et son premier podium sur place depuis 2009.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Sept ans d'attente
Sept ans d'attente
3/16
À titre personnel, il s'agit de la première victoire d'Andrea Dovizioso depuis celle qu'il a conquise à Donington en 2009. C'est aussi son premier podium à Sepang depuis 2010.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Rossi, un habitué
Rossi, un habitué
4/16
À ses côtés sur le podium, il y avait un certain Valentino Rossi, beaucoup plus habitué à l'exercice puisque c'est la 12e fois qu'il y parvient à Sepang, en 15 participations en catégorie reine. Cela fait même 15 fois de suite qu'il se classe dans le top 5 sur ce circuit.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Fidèle au rendez-vous
Fidèle au rendez-vous
5/16
Quant au troisième homme de la course, Jorge Lorenzo, c'est la sixième fois consécutive qu'il monte sur le podium de Sepang, mais jamais sur la plus haute marche.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Vice-champion du monde
Vice-champion du monde
6/16
Ce résultat permet à Valentino Rossi d'être assuré de finir la saison à la deuxième position du championnat, en battant justement son coéquipier majorquin. Il en terminera donc avec le même classement que ces deux dernières années.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Encore en première ligne
Encore en première ligne
7/16
Avant d'aborder la course, Rossi avait déjà obtenu une place honorable en qualifications, puisqu'il s'est placé en première ligne pour la 11e fois de la saison : c'est presque autant que les trois dernières saisons cumulées (12).

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Un Dovi en pole
Un Dovi en pole
8/16
La pole s'est toutefois refusée à lui et c'est Andrea Dovizioso qui s'en est emparé. Il s'agit de la cinquième qu'il décroche depuis qu'il court en MotoGP, soit autant que Nicky Hayden. C'est aussi la première fois qu'il compte plus d'une pole (deux, en l'occurrence) au cours d'une saison en catégorie reine.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Onze ans après Capirossi
Onze ans après Capirossi
9/16
Une Ducati en pole position à Sepang ? On n'avait plus vu cela depuis 2005 et le départ de Loris Capirossi de la première place !

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La meilleure de Loris
La meilleure de Loris
10/16
Loris Baz s'est lui aussi illustré en qualifications, puisqu'il a décroché son meilleur placement sur la grille MotoGP, avec le dixième temps. En course, il a retrouvé le chemin des points pour la première fois depuis sa quatrième place à Brno, se classant cette fois cinquième.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Viñales dans l'Histoire de Suzuki
Viñales dans l'Histoire de Suzuki
11/16
Le Français a devancé Maverick Viñales à l'arrivée. Avec 191 points à son compteur cette année, l'Espagnol est dorénavant le pilote ayant obtenu le plus gros score en MotoGP.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Encore un abandon pour Iannone
Encore un abandon pour Iannone
12/16
Andrea Iannone a fait son retour à la compétition après quatre courses d'absence pour blessure. Il s'est battu en tête de la course, mais a fini par chuter. Il faut dire que c'est un circuit qui ne lui réussit guère : il n'y compte qu'un podium, en Moto2, et n'y a jamais fini une course en MotoGP.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Sepang, théâtre d'un nouveau titre
Sepang, théâtre d'un nouveau titre
13/16
Le Moto2, justement, a lui aussi créé l'événement. Comme en 2010 pour Toni Elías et en 2014 pour Tito Rabat, Sepang a été la course décisive dans l'attribution du titre et Johann Zarco a saisi sa première chance d'être couronné.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Première victoire depuis l'Autriche
Première victoire depuis l'Autriche
14/16
Lui qui n'était monté qu'une fois sur le podium sur les six dernières courses, il a fait un retour tonitruant à la victoire.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Double sacre
Double sacre
15/16
Depuis la création du Moto2 en 2010, c'est la première fois qu'un pilote remporte le titre par deux fois.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Un Français exceptionnel
Un Français exceptionnel
16/16
Johann Zarco est aussi le premier Français à enchaîner deux titres dans les Grands Prix mondiaux.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

partages
commentaires

Malgré sa chute, Iannone est fier de sa course

Viñales - "J'étais venu pour gagner"